Chondrite de type L

Chondrite de type L
Illustration.
Météorite de L'Aigle, une chondrite de type L tombée en France en 1803. Muséum national d'histoire naturelle, Paris.
Caractéristiques
Type Chondrite
Classe Chondrite ordinaire

Les chondrites ordinaires de type L sont un type de météorite chondritique. Elles constituent environ 35 % de l'ensemble des météorites cataloguées, et 40 % des chondrites ordinaires[1]. On pense que les chondrites ordinaires proviennent de trois astéroïdes corps parents, dont les fragments ont formé respectivement les groupes des chondrites de type H, de type L et de type LL[2].

NomModifier

Leur nom (L = "low", bas en anglais) vient de leur teneur en fer relativement faible, par rapport aux chondrites de type H, qui contiennent environ 20 à 25 % de fer en masse.

Historiquement, les chondrites de type L ont été nommées chondrites à hypersthène ou chondrites à olivine et hypersthène en rapport aux minéraux dominants, mais ces désignations sont maintenant obsolètes.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier