Cholon

Chinatown

Cholon (du vietnamien : Chợ Lớn) est un quartier de Hô Chi Minh-Ville (anciennement Saïgon), au Viêt Nam. Cholon est organisé autour du marché Bình Tây. Historiquement, il se caractérise par son commerce du riz, ainsi qu’une très forte communauté chinoise implantée à la fin du XVIIIe siècle. En vietnamien, le nom Chợ Lớn signifie "grand" (lớn) "marché" (chợ).

Cholon
HCMC Quan Am.jpg
Pagode Quan Am
Géographie
Pays
Municipalité
Coordonnées
Fonctionnement
Statut

SituationModifier

Formant auparavant une ville séparée, Chợ Lớn se compose De nos jours de la moitié ouest du 5e arrondissement, de plusieurs quartiers voisins du 6e et du 11e arrondissement. Chợ Lớn est habité depuis longtemps par des Chinois et est considéré comme le plus grand quartier chinois du monde par sa superficie.

HistoireModifier

Au XVIème siècle, la dynastie Lê qui était la famille dirigeante a commencé à décliner et deux familles rivales, les familles Trịnh et Nguyen ont commencé à se disputer le pouvoir déclinant des Lê.

Les Nguyen sont nommés vice-rois du Sud, siégeant à Huế, où ils encourageront l'installation des immigrants chinois dans la région[1].

En 1778, la communauté Hoa vivant à Biên Hòa est attaquée par les Tay Son pour son soutien aux Nguyen. Elle se réfugie dans la zone de l'actuel Cholon. En 1782, plus de 10 000 Hòa sont massacrés par les Tây Sơn et doivent reconstruire[1]. Ils ont construit de hauts talus pour contenir les crues de la rivière et ont appelé leur nouvelle colonie Tai-Ngon (qui signifie "remblais" en cantonais). En 1879, Chợ Lớn obtient le statut de ville, elle est alors située à 11 km de Saïgon. Dans les années 1930, elle s'est étendue jusqu'à la limite de Saïgon. Devenues limitrophes, les deux villes ont fusionné le sous le nom Saïgon-Cholon. Ce nom sera réduit en Saïgon en 1956.

PersonnalitésModifier

  • Henriette Bui Quang Chiêu (1906-2012), première femme médecin du Vietnam, a exercé longtemps à Cholon.
  • Francis Garnier (1836-1873), officier de marine français, inspecteur aux Affaires indigènes en Cochinchine, chargé du quartier chinois de Saïgon, était surnommé « le petit préfet de Cholon »[2].
  • Yvon Petra (1916-1984), joueur de tennis français, est né à Cholon.
  • André Truong Trong Thi (1936-2005), fondateur de la société qui a commercialisé le premier micro-ordinateur, le Micral.
  • Henri Rieunier (1833-1918) enseigne de vaisseau.

33 exportModifier

La bière 33 Export est originaire de la brasserie Cholon. Elle doit son nom à sa contenance, 33 cl, et au fait qu'elle est destinée à l'export. À partir de 1960, elle est brassée en France à la brasserie de Drancy[3].

MonumentsModifier

Les temples et pagodes de Cholon sont nombreux[4]:

En outre, il existe également des marchés de gros, tels que: Marché An Dong , Marché Xa Tay, Marché Bau Sen, Marché Binh Tay, Marché Kim Bien, Marché Soai Kinh Lam ...

GalerieModifier

BibliographieModifier

  • Gontran de Poncins, Une ville chinoise, André Bonne, 1958 (réédition Actes Sud, 1994, (ISBN 2-7427-0166-4)), reportage littéraire sur Cholon en 1955, avec des illustrations de l'auteur.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Socio-Economic Background of the Hoa People, Shodhganga (lire en ligne), p. 34.
  2. cf. p. 83 dans : Gérard Gilles Epain, Indo-Chine: une histoire coloniale oubliée, Éditions L'Harmattan, 2008, Collection Recherches asiatiques, 527 p. (ISBN 229604073X) (Google Books)
  3. « Site officiel de Heineken France ».
  4. (en) Alexander Synapti, « The Chinese Temples and Guildhalls of Cholon », sur spectralcodex.com, (consulté le 13 mai 2020).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :