Choc hémorragique

L'état de « choc hémorragique » correspond à une insuffisance circulatoire aiguë, entraînant une hypoperfusion tissulaire et donc des désordres systémiques (hémodynamiques, métaboliques et viscéraux secondaire). Elle est due à une réduction aiguë de la masse sanguine circulante (> 40 %), ce qui entraîne une chute de l'alimentation des cellules en oxygène.

Le risque de mortalité est élevé si cet état n'est pas rapidement diagnostiqué et traité au plus vite. C'est une des causes de collapsus cardio-vasculaire.

PhysiopathologieModifier

La diminution de la masse sanguine ou de son débit va entraîner :

Ces deux mécanismes vont ainsi entraîner une hypoxie tissulaire et un état général de détresse (état de choc) pour le patient..

CliniqueModifier

L'état de choc hémorragique peut se révéler, outre par une hémorragie extériorisée, par les signes suivants :

CausesModifier

Hémorragies extérioriséesModifier

Hémorragies non extérioriséesModifier

Post-traumatiquesModifier

Non post-traumatiquesModifier

Prise en chargeModifier

Traitement symptomatiqueModifier

Assurer le transport en oxygèneModifier

Traitement étiologiqueModifier

Le traitement de la cause est essentiel.
Il peut être chirurgical ou non chirurgical (compressions, sutures, traitement endoscopique, glypressine, Sonde de Blackmore, embolisation...)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

NotesModifier