Chloris (nymphe)

nymphe de la mythologie grecque

Chloris
Déesse de la mythologie grecque
Chloris caressée par Zéphir, par James Pradier (1849), musée des Augustins, Toulouse
Chloris caressée par Zéphir, par James Pradier (1849), musée des Augustins, Toulouse
Caractéristiques
Nom grec ancien Χλωρίς
Équivalent(s) par syncrétisme Flore
Famille
Conjoint Zéphyr
• Enfant(s) Carpos

Dans la mythologie grecque, Chloris (en grec ancien Χλωρίς / Khlōrís) est une limoniade, une nymphe des fleurs et des plantes des îles Fortunées (aujourd'hui Canaries). Son nom est un dérivé du mot grec χλωρός / khlōrós (vert), racine du mot chlorophylle.

Elle est appelée Flore par les Romains.

ÉtymologieModifier

Chloris vient du grec ancien Χλωρίς / Khlōrís, signifiant « vert, d’un jaune verdâtre ».

MytheModifier

Zéphyr l'aima, la ravit et en fit son épouse (ce qui, comme le souligne Ovide lui-même, était un parallèle avec l'histoire de son frère Borée et Orithyia), la conservant dans l'éclat de la jeunesse et lui donnant l'empire des fleurs. Leur hymen se célébra au mois de mai et les poètes, en décrivant les saisons, n'oublient pas de donner une place à ces deux époux dans le cortège du Printemps. On prête au couple un fils, Carpos, le dieu des fruits.

On pensait également que Chloris était responsable des transformations d'Adonis, Attis, Crocus (en), Hyacinthe et Narcisse en fleurs[1].

Chloris dans l'artModifier

Le thème de Chloris et Zéphyr est très populaire chez les artistes de la Renaissance et de la période classique, dans la peinture comme dans la sculpture.

Dans la peintureModifier

Le couple est ainsi représenté par Botticelli dans Le Printemps et La Naissance de Vénus ainsi que par Giambattista Tiepolo sous le nom de Flore dans un tableau conservé à la Ca' Rezzonico[2].


Dans la sculptureModifier

Chloris est aussi beaucoup représentée dans la sculpture.



Évocation moderneModifier

AstronomieModifier

(410) Chloris, un astéroïde de la ceinture principale découvert par Auguste Charlois le , a été nommé d'après la nymphe.

NotesModifier

SourceModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :