Chimonanthus

genre de plantes

Les espèces du genre Chimonanthus ou chimonanthes (prononcer Kimonante) sont de petits arbres ou arbustes de la famille des Calycanthacées. Le genre doit son nom au grec chimon, hiver et anthos, fleur. Il met en évidence la floraison hivernale de cet arbuste.

Chimonanthus praecox - Muséum de Toulouse

Les Chinois disent que « celui qui respire une fois le parfum du chimonanthe en sera nostalgique à jamais... »

DescriptionModifier

 
Fruit.
 
Graines.

Les chimonanthes sont des arbrisseaux de 2 à 10 m de haut, souvent persistants.

Les feuilles sont opposées, entières, sur un court pétiole.

Les fleurs ont 2 à 3 cm de large et sont formées de nombreux tépales blancs ou jaunes.

La plupart sont fortement odorantes (odeur de jacinthe ou de miel). Elles portent 5 à 8 étamines et apparaissent généralement en fin d'hiver avant les nouvelles feuilles.

Le fruit, très caractéristique du genre, est une capsule elliptique, campanulée et sèche de 3 à 4 cm de long, contenant plusieurs graines contenant un alcaloïde toxique, la calycanthine, qui peut provoquer des convulsions.

EspècesModifier

Synonymes : Chimonanthus campanulatus R.H. Chang & C.S. Ding, Chimonanthus zhejiangensis M.C. Liu

Synonymes : Chimonanthus fragrans Lindl., Chimonanthus parviflorus Raf., Chimonanthus yunnanensis W.W. Sm.

Selon NCBI (4 Aug 2010)[1] :

RépartitionModifier

Il s'agit de plantes originaires d'Asie, principalement Chine et Japon. Les espèces cultivées ont été acclimatées un peu partout en zone tempérée.

Il fut introduit en Angleterre en 1766. Certains spécimens de cet arbuste sont remarquables, comme au Jardin botanique de Lyon.

UtilisationModifier

Les chimonanthes sont des plantes ornementales largement répandues, en raison de leur floraison hivernale et de leur odeur. Leur culture ne soulève pas de difficulté majeure : sol neutre à légèrement acide, mais non hydromorphe, exposition légèrement ombragée.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :