Ouvrir le menu principal

Chiens, à vous de crever !

film sorti en 1959
Chiens, à vous de crever !
Titre original Hunde, wollt ihr ewig leben
Réalisation Frank Wisbar
Scénario Frank Wisbar
Frank Dimen
Heinz Schröter
Acteurs principaux
Sociétés de production Deutsche Film Hansa
Pays d’origine Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest
Genre Drame / Guerre
Durée 100 minutes
Sortie 1959

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Chiens, à vous de crever ! (Hunde, wollt ihr ewig leben) est un film allemand de Frank Wisbar sorti en 1959.

Sommaire

SynopsisModifier

Octobre 1942. Le général Paulus qui commande la 6e Armée obéit aveuglement à Hitler qui exige, coûte que coûte, qu’il tienne Stalingrad et résiste par tous les moyens à l’encerclement des troupes soviétiques. Dans les rangs allemands, les soldats privés d’armes et de vivres commencent à prendre conscience de la folie mégalomane du Führer. Parmi eux, l’aumônier Bosh, le lieutenant Wisse, le sergent Böse et le caporal Krämer redécouvrent des valeurs humaines que la guerre avait annihilées.

Origine du titreModifier

Le titre allemand ("Chiens, voulez vous vivre éternellement ?") est une phrase prêtée à Frédéric II de Prusse, qu'il aurait adressée à ses soldats réticents à partir à l'assaut, lors de la bataille de Kolin.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Réception du filmModifier

Box-officeModifier

DistinctionsModifier

CritiquesModifier

  • « L'une des séquences est profondément touchante et retrace un fait authentique : pendant une courte trêve observée d'un commun accord par les combattants pour leur permettre de ramasser leurs morts, un officier allemand joue le début d'une sonate de Beethoven sur un piano couvert de neige et abandonné au milieu de ce qui fut une rue, et ceci au milieu d'une émotion et d'une communion prodigieuse. » [5]
  • « Chiens, à vous de crever ! appartient au genre de film dit film-réhabilitation, inauguré par Alfred Weidenmann avec son Amiral Canaris. Il constitue un témoignage précieux sur la bataille de Stalingrad décrite avec une objectivité et une honnêteté dignes d'éloges. Frank Wisbar ne tombe pas dans le piège d'un manichéisme simpliste qui se serait complu à décrire l'adversaire soviétique sous les plus noires couleurs. Avec Le Général du Diable, Chiens, à vous de crever ! peut être considéré comme le meilleur film-réhabilitation tourné dans les studios d'outre-Rhin dans les années cinquante. » [6]

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean d'Yvoire, Téléciné, no 89, Paris, Fédération des Loisirs et Culture Cinématographique (FLECC), mai-juin 1960, (ISSN 0049-3287)

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Ce titre reprend l'apostrophe célèbre que le roi Frédéric II de Prusse lança à ses troupes.
  2. Traduction du titre allemand.
  3. Affiche du film
  4. CNC, « Box-office 1960 », CNC, (consulté le 2 décembre 2010)
  5. Répertoire Général des Films 1960, édition Penser-Vrai, dépôt légal n°691 - 3e trimestre 1960
  6. Michel Azzopardi - Guide des Films, éditions Robert Laffont, 1990