Chhatrasal

guerrier indien médiéval
Chhatrasal
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
Enfant
Autres informations
Religion

Maharaja Chhatrasal (4 mai 1649 - 20 décembre 1731) était un guerrier indien médiéval du clan Bundelâ, qui a combattu contre l'Empire moghol et a établi son propre royaume à Bundelkhand[1].

JeunesseModifier

Chhatrasal est né à Kachar Kachnai le 4 mai 1649, de la liaison entre Champat Rai et Lal Kunwar dans une dynastie Rajput. Il était un descendant de Rudra Pratap Singh d' Orchha[2]. Ses ancêtres étaient des vassaux de l'empereur moghol.

Révolte contre les mogholsModifier

 
Chhatrapati Shivaji envoyant Chhatrasal pour libérer ses terres ancestrales.

Chhatrasal avait 12 ans lorsque son père Champat Rai de Mahoba a été tué par les Moghols. Inspiré par les idéaux de Chhatrapati Shivaji, il s'est rendu dans le Maharashtra et lui a demandé conseil. Chhatrasal a levé la bannière de la révolte contre les Mughals dans le Bundelkhand à l'âge de 22 ans, avec une armée de 5 cavaliers et 25 escrimeurs, en 1671[3]. Au cours des dix premières années de sa révolte, il a conquis une vaste étendue de terre entre Chitrakoot, Chhatarpur et Panna à l'est et Gwalior à l'ouest. Ses domaines s'étendaient de Kalpî au nord à Sagar, Garhakota, Shahgarh jusqu'à Damoh au sud. Certains des généraux moghols qui ont été vaincus par lui étaient Rohilla Khan, Kaliq, Munawwar Khan, Sadruddin, Sheikh Anwar, Sayyid Latif, Bahlol Khan et Abdus Ahmed.

Chhatrasal a pu vaincre les Moghols jusqu'à ce qu'il soit attaqué par Muhammad Khan Bangash en décembre 1728. Chhatrasal avait 79 ans quand il a dirigé son armée contre Bangash, après une dure bataille, Chhatrasal a été vaincu et a été contraint de se retirer dans son fort à Jaitpur. Les Moghols l'ont assiégé et ont conquis la plupart de ses territoires. Chhatrasal a fait plusieurs tentatives pour demander de l'aide aux Peshwa, mais les Peshwa étaient occupés et ne pouvaient pas l'aider avant mars 1729. Dans une lettre envoyée à Bajirao, Chhatrasal a écrit: "Savez-vous Bajirao! Que je me trouve dans la même situation que le célèbre éléphant lorsqu'il a été pris par le crocodile. Ma vaillante race est sur le point de disparaître. Venez et sauvez mon honneur "[4]. Le Peshwa Bajirao a personnellement conduit son armée vers le Bundelkhand et attaqué plusieurs avant-postes moghols, leurs approvisionnements ont été complètement coupés par la rapide cavalerie du Peshwa. Bangash, surpris par l'implication soudaine des Marathas, a envoyé plusieurs lettres à l'empereur moghol pour obtenir de l'aide, mais après s'être vu refuser toute aide, il a entamé des négociations avec Chhatrasal et Bajirao. Bangash a été autorisé à battre en retraite à la condition qu'il ne revienne jamais ou ne montre aucune agression envers le Bundelkhand. Chhatrasal a récompensé le peshwa avec de grandes étendues de terres et de mines de diamants dans le Bundelkhand, ce qui a aidé les Marathas à accéder au centre et au nord de l'Inde[3],[5].

Relations avec Bajirao IModifier

 
Mastani, l'épouse du Maratha Peshwa Baji Rao j'étais la fille de Chhatrasal

La deuxième épouse de Maratha Peshwa Baji Rao I, Mastani, était la fille de Chhatrasal[2]. Dans son livre Mastani, l'historien DG Godse déclare que la relation entre Chhatrasal et Baji Rao I était semblable à celle d'un père et d'un fils.

Avant sa mort le 20 décembre 1731, Chhatrasal légua Mahoba et ses environs à Baji Rao I en échange de l'aide de Baji Rao contre les Moghols.

Patronne de la littératureModifier

Chhatrasal était un mécène de la littérature et sa cour abritait plusieurs poètes réputés. Ses éloges écrits par Kavi Bhushan, Lal Kavi, Bakhshi Hansaraj et d'autres poètes de la cour lui ont permis de gagner une renommée durable[6].

Vues religieusesModifier

Chhatrasal était un disciple de Mahamati Prannathji et l'a pris comme son gourou. Leur rencontre a eu lieu à Mau Sahaniya en 1683, un endroit près de Panna. Son neveu Dev Karanji, qui avait rencontré Swami Prannathji, plus tôt à Ramnagar, a joué un rôle déterminant dans cette réunion. Chhatrasal a été très impressionné par Prannathji et est devenu son disciple. Lorsque Maharaja Chhatrasal est venu à sa rencontre, il partait pour une bataille contre les Moghols. Swami Prannathji lui a donné sa propre épée et s'est couvert la tête d'un foulard en disant: "Vous serez toujours victorieux. Des mines de diamants seront découvertes dans votre pays et vous deviendrez un grand empereur. " Sa prophétie s'est réalisée et même aujourd'hui, la région de Panna est célèbre pour ses mines de diamants. Swami Prannathji n'était pas seulement le gourou religieux de Chhatrasal; mais il l'a également guidé dans les domaines politique, social et économique[7],[8],[9].

Successeurs et descendantsModifier

Chhatrasal a donné un tiers de son royaume aux Marathas sous le Peshwa Bajirao I pour son aide, les autres parties de son royaume étaient divisées entre ses fils. Le fils aîné, Harde Sah, a reçu le royaume de l'État de Pannâ ; son deuxième fils, Jagat Rai, a reçu l' État de Jaitpur et le plus jeune fils Bharti Chand, l' État de Jaso. [10] L' État de Jaitpur a en outre été divisé en État d'Ajaigarh, État de Bijawar, État de Charkhari et État de Chhatarpur par ses descendants.

HéritageModifier

La ville de Chhatarpur et son quartier éponyme dans l'état de Madhya Pradesh doivent leur nom à Chhatrasal. Plusieurs endroits à Chhatarpur, dont le musée Maharaja Chhatrasal, portent son nom. Le stade Chhatrasal à Delhi est également nommé d'après le Maharaja Chhatrasal.

Souverains de Panna

  • Chhatrasal 1707-1731. Ses fils ont divisé Panna, Jaitpur, Ajaigarh, Bijawar, Charkhari, Chhatarpur et Jaso[2],[11].
  • Harde Sah / Hirde Sah (fils aîné de Chhatrasal) 1731-1739
  • Sabha Singh 1739-1752
  • Aman Singh 1752-1758
  • Hindupat Singh 1758 - 1778
  • Anirudh Singh 1778 - 1779
  • Dhokal Singh 1785 - 1798
  • Kishor Singh 1798-1834
  • Harbans Rai 1834-1849
  • Mahendra Nirpat Singh 1849-1870
  • Sir Rudrapratap Singh 1870-1893
  • Lokpal Singh 1893 - 1898
  • Madho Singh 1898 - 1902
  • Sir Yadavendra Singh 1902 - 1963 (Uparajya Pramukh du Vindhya Pradesh (1947–1950))

Lectures complémentairesModifier

  • Bhagavānadāsa Gupta, La vie et l'époque de Maharaja Chhatrasal Bundela, New Delhi, Radiant, (ISBN 1-135-47177-0)
  • Bhagavānadāsa Gupta, Sources contemporaines de l'histoire médiévale et moderne de la Bundelkhand (1531-1857), vol. 1, (ISBN 81-85396-23-X).
  • DG Godse, Mastani
  • (kn) Dharmika Teja
    L'histoire tourne autour de la jeunesse de Maharaja Chhatrasal

Notes et référencesModifier

  1. Sailendra Sen, A Textbook of Medieval Indian History, Primus Books, , 187–188 p. (ISBN 978-9-38060-734-4)
  2. a b et c Bundela Rajas of Bundelkhand (Panna)
  3. a et b Advanced Study in the History of Modern India 1707-1813 pg.106
  4. Srinivasan, Bajirao I, pg77
  5. Advance Study in the History of Modern India (Volume-1: 1707-1803) By G.S.Chhabra pg.24
  6. K. K. Kusuman, A Panorama of Indian Culture: Professor A. Sreedhara Menon Felicitation Volume, Mittal Publications, (ISBN 978-81-7099-214-1, lire en ligne), p. 157
  7. Pranami Faith : Saints of Pranami Dharma : Texts
  8. The Pranami Faith: Beyond `Hindu’ and `Muslim’- Dominique-Sila Khan
  9. Identity and religion: foundations of anti-Islamism in India By Amalendu Misra
  10. Jain 2002, p. 3.
  11. Statistical, descriptive and historical account of the North-western Provinces of India, ed. by E.T. Atkinson [and others, North-western provinces Editor Edwin Felix T. Atkinson, 1874]