Chevage

redevance au Moyen Âge

Le chevage, ou chefferie, selon Jean Favier, est une « redevance spécifique payée par le serf à son seigneur ». Chaque année, à date fixe, il doit s'acquitter d'une taxe personnelle apportée à son maître en un lieu précis sous la forme d'une petite pièce de monnaie. « Le paiement du chevage est considéré comme la preuve principale et indiscutable du servage. Parce que récognitif du servage, il est tenu pour particulièrement humiliant »[1].

Le mot semble aussi avoir été utilisé pour une somme d'argent donnée annuellement à un homme de pouvoir, pour son patronage et sa protection, comme à leur seigneur.

Dans le premier sens, Edward Coke (1552-1634) a observé qu'il subsistait encore de son temps au pays de Galles une sorte de chevage, appelé amabyr, payé au prince de Galles pour le mariage de ses filles, anciennement par tous, et à l'époque de Coke, seulement par certains.

William Lambarde (1536-1601) a expliqué que quand les Juifs étaient autorisés à vivre en Angleterre, ils payaient le chevage ou l'argent du scrutin, soit trois pence par personne, payés à Pâques.

Références modifier

  1. Jean Favier, Dictionnaire de la France médiévale, Fayard, , 982 p. (ISBN 2-213-03139-8), p. 265

Bibliographie modifier

  • Georges Duby, L'économie rurale et la vie des campagnes dans l'occident médiéval (France, Angeleterre, Empire, IXe-XVe siècles): essai de synthèse et perspectives de recherches, Paris, Flammarion, , 823 p. (ISBN 9782081329843)
  • La société féodale; les classes et le gouvernement des hommes, Marc Bloch, Paris, Albin Michel, coll. « Evolution de l'humanite, synthese collective, 002 section. 034 bis », , 287 p. (OCLC 490051483)
  • Marc Bloch (postface Dominique Barthélemy), Rois et serfs: et autres écrits sur le servage : un chapitre d'histoire capétienne, Paris, La Boutique de l'histoire, , 334 p. (ISBN 9782910828035)
  • Robert Boutruche, Seigneurie et feodalite: le premier age des lieus d'homme a homme, t. 224, Aubier, Revue Historique, , 422 p. (JSTOR 40949345)
  • (en) Michael Moïssey Postan, The Cambridge Economic History of Europe from the Decline of the Roman Empire: The Agrarian Life of the Middle Ages, Cambridge, Cambridge University Press, , 871 p. (ISBN 9781139054423)