Chessy (Seine-et-Marne)

commune française du département de Seine-et-Marne

Chessy
Chessy (Seine-et-Marne)
Le château.
Blason de Chessy
Blason
Chessy (Seine-et-Marne)
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Torcy
Intercommunalité Val d'Europe Agglomération
(siège)
Maire
Mandat
Olivier Bourjot (DVD)
2020-2026
Code postal 77700
Code commune 77111
Démographie
Gentilé Cassassiens
Population
municipale
5 969 hab. (2018 en augmentation de 27,57 % par rapport à 2013)
Densité 1 040 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 52′ 50″ nord, 2° 45′ 52″ est
Altitude Min. 37 m
Max. 130 m
Superficie 5,74 km2
Unité urbaine Paris
(banlieue)
Aire d'attraction Paris
(commune du pôle principal)
Élections
Départementales Canton de Serris
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Chessy
Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne
Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Chessy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chessy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chessy
Liens
Site web chessy77.fr

Chessy (prononcé [ ʃɛ.ˈsi]) est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France. Chessy fait partie du secteur 4 de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée, appelé Val d'Europe, et de la communauté d'agglomération Val d'Europe Agglomération. Elle accueille sur son territoire une grande partie du complexe de loisirs Disneyland Paris.

GéographieModifier

LocalisationModifier

La commune est située à environ 5 kilomètres à l’est de Lagny-sur-Marne[Carte 1]. Elle est située à 50 kilomètres au nord de Melun, préfecture de la Seine-et-Marne, à 10 kilomètres au nord-est de Torcy la sous-préfecture, à 40 kilomètres à l'est de la cathédrale Notre-Dame de Paris, point zéro des routes de France et à 35 kilomètres de l'échangeur de la porte de Bercy.

Chessy est également située à 470 kilomètres au nord de Chessy-les-Mines (Rhône) et à 163 kilomètres au nord-ouest de Chessy-les-Prés (Aube).

Communes limitrophesModifier

Géologie et reliefModifier

La commune, d'une superficie de 5,74 km2 avec une densité de 981 habitants/km² environ, est bâtie sur un plateau d'une centaine de mètres au-dessus du niveau de la mer, qui surplombe la vallée de la Marne. Son altitude varie de 37 à 130 mètres. Elle est située à l'ouest de la région naturelle de la Brie.

ClimatModifier

Paramètres climatiques pour la commune sur la période 1971-2000

- Moyenne annuelle de température : 10,7 °C
- Nombre de jours avec une température inférieure à -5°C : 3,5 j
- Nombre de jours avec une température supérieure à 30°C : 3,9 j
- Amplitude thermique annuelle[Note 1] : 14,7 °C
- Cumuls annuels de précipitation : 727 mm
- Nombre de jours de précipitation en janvier : 4,1 j
- Nombre de jours de précipitation en juillet : 2 j

La commune bénéficie d’un « climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord », selon la typologie des climats en France définie en 2010. Ce type affecte l’ensemble du Bassin parisien avec une extension vers le sud, dont la totalité des communes de Seine-et-Marne[1].

Les paramètres climatiques qui ont permis d’établir cette typologie comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent aux données mensuelles sur la normale 1971-2000. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-contre[1]. Avec le changement climatique, ces variables ont pu depuis évoluer. Cette évolution peut être constatée sur la station météorologique historique de Météo-France la plus proche, Melun - Villaroche , qui se trouve à 31 km à vol d'oiseau[2], où la température moyenne annuelle évolue de 11,2 °C pour 1981-2010[3] à 11,6 °C pour 1991-2020[4].

HydrographieModifier

 
Carte des réseaux hydrographique et routier de Chessy.
 
La Marne entre Dampmart et Chessy.

Le réseau hydrographique de la commune se compose de trois cours d'eau référencés :

  • la rivière la Marne, longue de 514,25 km[5], principal affluent de la Seine et que Chessy longe sur sa rive gauche, ainsi que :
    • un bras de 0,53 km[6] ;
    • le ru Bicheret, long de 5,34 km[7], affluent de la Marne.

Par ailleurs, son territoire est également traversé par l'aqueduc de la Dhuis.

La longueur totale des cours d'eau sur la commune est de 3,32 km[8].

Milieux naturels et biodiversitéModifier

Aucun espace naturel présentant un intérêt patrimonial n'est recensé sur la commune dans l'inventaire national du patrimoine naturel[9],[10],[11].

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Chessy est une commune urbaine[Note 2]. Elle appartient en effet à l'unité urbaine de Paris, une agglomération inter-départementale regroupant 411 communes[12] et 10 785 092 habitants en 2017, dont elle est la banlieue[13],[14].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris, dont elle est une commune du pôle principal[Note 3]. Cette aire regroupe 1 929 communes[15],[16].

Lieux-dits, écarts et quartiersModifier

La commune compte 50 lieux-dits administratifs répertoriés[17].

Le vieux bourg concentre la majorité de la population. Cependant, un quartier en pleine expansion à l'extrême sud de la commune, forme (avec les quartiers limitrophes des communes de Serris et de Montévrain), le Centre Urbain du Val d'Europe. Les communes limitrophes incluent : Chalifert, Coupvray, Dampmart, Montévrain et Serris.

Le vieux bourg a connu une importante rénovation en 2011 avec la construction de nouveaux logements et d'une nouvelle place de part et d'autre de la rue Paul-Laguesse.

Occupation des solsModifier

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires artificialisés (68,7 % en 2018), en augmentation par rapport à 1990 (51,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : espaces verts artificialisés, non agricoles (37,6% ), zones urbanisées (26,8% ), terres arables (24,2% ), forêts (6,2% ), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (4,3% ), zones agricoles hétérogènes (0,9 %)[18].

Parallèlement, L'Institut Paris Région, agence d'urbanisme de la région Île-de-France, a mis en place un inventaire numérique de l'occupation du sol de l'Île-de-France, dénommé le MOS (Mode d'occupation du sol), actualisé régulièrement depuis sa première édition en 1982. Réalisé à partir de photos aériennes, le Mos distingue les espaces naturels, agricoles et forestiers mais aussi les espaces urbains (habitat, infrastructures, équipements, activités économiques, etc.) selon une classification pouvant aller jusqu'à 81 postes, différente de celle de Corine Land Cover[19],[20],[Carte 2]. L'Institut met également à disposition des outils permettant de visualiser par photo aérienne l'évolution de l'occupation des sols de la commune entre 1949 et 2018[Carte 3].

PlanificationModifier

La commune, en 2019, avait engagé l'élaboration d'un plan local d'urbanisme[21].

LogementModifier

En 2016, le nombre total de logements dans la commune était de 2 330 dont 39,3 % de maisons et 58,9 % d’appartements.

Parmi ces logements, 89 % étaient des résidences principales, 2,6 % des résidences secondaires et 8,4 % des logements vacants.

La part des ménages propriétaires de leur résidence principale s’élevait à 51,8 % contre 46,2 % de locataires[22], dont 11,1 % de logements HLM loués vides (logements sociaux)[Note 4] et 2 % logés gratuitement.

Voies de communication et transportsModifier

Voies de communicationModifier

  • La commune est desservie par l'Autoroute A4, avec la sortie 14 Val d'Europe : Marne-la-Vallée-Val d'Europe, Parcs Disney, Bailly-Romainvilliers, Centre Commercial Régional.
  • À l'est de la commune, se trouve la RD 344 (boulevard du Grand Fossé), boulevard circulaire autour des communes du Val d'Europe.
  • Au nord de la commune, se trouve la RD 934 , ancienne Route nationale 34 (Avenue Thibaud de Champagne).

Le bourg et la mairie sont localisés à 5 kilomètres de la gare de Marne-la-Vallée - Chessy et à 3 kilomètres du centre urbain de Chessy et de la gare du Val d'Europe.

TransportsModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

ToponymieModifier

Le nom de Chessy est un anthroponyme dérivé de caseus, « fromage » (peut-être un marchand de fromage[27]).

Le nom de la localité est mentionné sous les formes Choisy en 1184[28],[29] ; Chissiacum en 1195[30] ; M. de Caseio en vers 1214[31] ; Chiessi, Domus fortis de Chissi en 1250[32] ; Checiacum en 1268[33] ; La ville de Checy en 1427[34] ; Checiacum in Bria en 1432[35] ; La ville de Checy en Brye en 1521[36] ; Chesiacum en 1525[37] ; Chessy en Brye près Laigny-sur-Marne en 1540[38] ; Checy sur Marne en 1560[39].

HistoireModifier

Avant le XVIIe siècleModifier

L'occupation du plateau de Chessy par les villageois, des agriculteurs pour la plupart, remonte à la période laténienne (Protohistoire, second âge du Fer vers 450 avant notre ère).

Aux environs du XIe siècle, les villageois abandonnent le plateau et s'installent vraisemblablement sur le bord du coteau. Le déplacement du village du plateau vers le coteau est probablement justifié par l'installation des seigneurs sur le plateau avant la fin du Moyen Âge. En effet, la première mention d'un Seigneur de Pommeuse remonte à 1420, il s'agissait de Robert de Courtignon. La présence d'un seigneur sous-entend aussi la présence d'un logis seigneurial et un texte de 1583 mentionne pour la première fois un manoir, celui de Laurent Bellanger, seigneur de Pommeuse[40].

La seule unité concrète et reconnue du Moyen Âge est le site des Cornilles (au XIIIe – XVIe siècles). Il existait alors des maisons d'habitation avec jardin contigu le long de la rue principale, un cimetière accueillant 1 500 sépultures environ et la défunte chapelle Saint Eloy.

Développement du bourg à partir du XVIIe siècleModifier

 
Église et prieuré Saint-Nicolas de Chessy.

L'école existe à Chessy depuis au moins 1664. Elle était alors située dans l'actuelle rue des Fermes.

Au XVIIIe siècle, le village et le domaine du château étaient séparés par la Route Royale. Cette voie existe encore, partiellement pavée : ce sont la rue Charles de Gaulle et la rue de Lagny[40].

Le seul élément pérenne évident du village est l'église Saint-Nicolas, qui a été reconstruite en 1743. Sur la place de l'église existe actuellement l'Auberge Saint-Nicolas. Elle est présente depuis au moins 1619 sous d'autres appellations mais existait sous son nom au moins en 1920.

Le château date du XVIIIe siècle et la glacière du château, toujours visible dans un parc urbain, date de 1773.

La seconde école, abritant également la Mairie et présente juste après la révolution française, était installée en deçà de la pharmacie actuelle, rue Charles de Gaulle.

L'aqueduc de la Dhuis est implanté dans la commune entre 1863 et 1865. Il a alors pour objectif d'alimenter en eau potable l'est de l'agglomération parisienne depuis la rivière Dhuis.

La Mairie actuelle accueillit la troisième Mairie-école, acquise en 1880 grâce à l'intervention philanthropique du maire de l'époque, Jules Chartier[40].

Début d'urbanisation au long du XXe siècleModifier

 
Agence postale de Chessy

.

Entre Chessy et Dampmart, l'Aqueduc de la Dhuis franchit la Marne par un aqueduc. En 1939, au début de la Seconde Guerre mondiale, le pont est bombardé et détruit ; les pierres de l'ouvrage restent à l'abandon.

L'urbanisation débute réellement dans les années 1950-1960. L'habitat implanté sur le coteau même qui descend jusqu'à la Marne est bien postérieur, ce type de terrain en pente difficile à aménager ayant par ailleurs longtemps été planté en vignes.

À partir des années 1960, surtout 1970, Chessy est devenue un lieu de villégiature pour des parisiens qui ont construit sur le coteau des maisons ou maisonnettes de week-end. Avec la poussée vers l'est de l'agglomération parisienne, les résidences secondaires se sont peu à peu transformées en résidences principales et le coteau s'est fortement urbanisé[40].

En 1987, la commune intègre le secteur IV de Marne-la-Vallée, Val d'Europe au sein d'un Syndicat d'agglomération nouvelle. Cette même année est créé le jardin de sculptures de la Dhuys. En 1992, est inauguré sur une parcelle de champ le parc à thèmes Disneyland.

Depuis l'implantation du complexe DisneylandModifier

 
Quartier du centre urbain côté Chessy.

Le destin de Chessy a véritablement basculé avec la création en 1987 du secteur IV de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée et la réalisation dans les années qui ont suivi du pôle touristique de Disneyland Paris. Passer d'un village rural au développement modéré à une ville périurbaine qui doit se construire sur 30 ans, constitue un bouleversement considérable, tant du point de vue démographique, économique, sociologique que du point de vue de l'identité et de l'image[40].

Le complexe de Disneyland Paris est implanté en 1992 avec le parc Disneyland et la zone de divertissements Disney Village. La gare de Marne-la-Vallée - Chessy est également inaugurée en 1992 et le TGV voit son arrivée en 1994. Dans le même temps, le Syndicat d'agglomération nouvelle s'implante dans le château de Chessy.

Au début des années 2000, le quartier urbain de Chessy situé dans le secteur du Val d'Europe au sud de la commune commence son développement. La gare RER du Val d'Europe est inaugurée en 2001 et le parc d'attractions Walt Disney Studios en 2002.

Le bourg de Chessy est rénové en profondeur en 2011.

Depuis, la commune poursuit son développement, à la fois dans le bourg et dans le centre urbain (créations d'écoles, d'un collège, d'une médiathèque, réaménagement de parcs urbains, implantations en 2018 dans le centre urbain d'un cinéma d'art et essai, et en 2021 d'un nouveau centre culturel dans la ferme des Tournelles).

En 2016, le Syndicat d'agglomération nouvelle devient Val d'Europe Agglomération, dont le siège est toujours situé dans le château de Chessy.

Politique et administrationModifier

IntercommunalitéModifier

Chessy fait partie de Val d'Europe Agglomération avec 9 autres communes. Elle accueille le siège de l'intercommunalité dans le Château de Chessy, près du parc du Bicheret.

Elle est l'une des 5 communes historiques de l'intercommunalité avec Coupvray, Serris, Bailly-Romainvilliers et Magny-le-Hongre.

S'en sont rajoutées en 2018 les communes de Villeneuve-le-Comte et de Villeneuve-Saint-Denis, puis en 2020 les communes d'Esbly, de Montry et de Saint-Germain-sur-Morin.

Rattachements administratifs et électorauxModifier

La commune est située dans le département de la Seine-et-Marne, dont la préfecture est Melun. Elle est située dans l'arrondissement de Torcy. La commune fait partie du canton de Serris depuis 2015. De 1993 à 2015, elle avait été intégrée au canton de Thorigny-sur-Marne. Elle fait partie de la huitième circonscription de Seine-et-Marne.

L’organisation juridictionnelle rattache les justiciables cassassiens au tribunal de grande instance de Meaux, au tribunal d’instance de Lagny-sur-Marne et au tribunal administratif de Melun, tous rattachés à la cour d'appel de Paris[41].

Tendances politiques et résultatsModifier

Les personnalités exerçant une fonction élective dont le mandat est en cours et en lien direct avec le territoire de Chessy sont les suivantes :

Élection Territoire Titre Nom Tendance politique - Début de mandat Fin de mandat
Municipales 2020 Commune de Chessy Maire de Chessy Olivier Bourjot DVD mai 2020 mars 2026
Départementales 2015 Canton de Serris Conseillers départementaux Arnaud de Belenet et Valérie Pottiez-Husson LR mars 2014 mars 2021
Législatives 2017 8e circonscription Député Jean-Michel Fauvergue LREM

Élections présidentiellesModifier

Résultats des deuxièmes tours :

Élections législativesModifier

Résultats des deuxièmes tours :

Élections européennesModifier

Résultats des deux meilleurs scores :

Élections régionalesModifier

Résultats des deux meilleurs scores :

Élections départementalesModifier

Résultats des deuxièmes tours :

Élections municipalesModifier

Liste des mairesModifier

 
Mairie de Chessy.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1912 1914 André Gedalge    
1914 1929 Edmond Chartier    
1929 1933 Achille Senot    
1933 1944 Firmin Prunet    
1944 1945 René Delabarre    
1945 1953 Firmin Prunet    
mai 1953 mars 1965 Roger Chartier    
mars 1965 mars 1971 Julien Bachellery    
mars 1971 1985 Pierre Bourjot    
1985 mars 1989 Odette Pasqualini   Présidente du SAN du Val d'Europe[50] (1987 → 1989)
mars 1989 En cours
(au 7 juillet 2020)
Olivier Bourjot DVD Chef d'entreprise
Conseiller général de Thorigny-sur-Marne (1993 → 2004)
Réélu en 1995, 2001, 2008, 2014 et 2020

JumelagesModifier

En date de mai 2020, la commune ne s'est pas encore engagée dans une démarche de jumelage.

Équipements et servicesModifier

Eau et assainissementModifier

L’organisation de la distribution de l’eau potable, de la collecte et du traitement des eaux usées et pluviales relève des communes. La loi NOTRe de 2015 a accru le rôle des EPCI à fiscalité propre en leur transférant cette compétence. Ce transfert devait en principe être effectif au , mais la loi Ferrand-Fesneau du a introduit la possibilité d’un report de ce transfert au [51],[52].

Assainissement des eaux uséesModifier

En 2020, la gestion du service d'assainissement collectif de la commune de Chessy est assurée par Val d'Europe Agglomération (CAVEA) pour la collecte et . Ce service est géré en délégation par une entreprise privée, dont le contrat arrive à échéance le [53],[54],[55]. La station d'épuration Equalia est quant à elle gérée par le SIA de Marne-la-Vallée (SIAM) qui a délégué la gestion à une entreprise privée, VEOLIA, dont le contrat arrive à échéance le [53],[56].

L’assainissement non collectif (ANC) désigne les installations individuelles de traitement des eaux domestiques qui ne sont pas desservies par un réseau public de collecte des eaux usées et qui doivent en conséquence traiter elles-mêmes leurs eaux usées avant de les rejeter dans le milieu naturel[57]. Val d'Europe Agglomération (CAVEA) assure pour le compte de la commune le service public d'assainissement non collectif (SPANC), qui a pour mission de vérifier la bonne exécution des travaux de réalisation et de réhabilitation, ainsi que le bon fonctionnement et l’entretien des installations. Cette prestation est déléguée à la SAUR, dont le contrat arrive à échéance le 31 décembre 2027[53],[58],[59].

Eau potableModifier

En 2020, l'alimentation en eau potable est assurée par Val d'Europe Agglomération (CAVEA) qui en a délégué la gestion à la SAUR, dont le contrat expire le [53],[60].

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[61]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[62].

En 2018, la commune comptait 5 969 habitants[Note 5], en augmentation de 27,57 % par rapport à 2013 (Seine-et-Marne : +3,47 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
332341367326341328355359402
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
365369361324350368330332352
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
369326309271267308337323402
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
3944625827601 1241 6672 4184 2164 842
2018 - - - - - - - -
5 969--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[63] puis Insee à partir de 2006[64].)
Histogramme de l'évolution démographique

EnseignementModifier

Les établissements scolaires de Chessy sont situés dans l'Académie de Créteil.

L'école existe à Chessy depuis au moins 1664. La seconde école, abritant également la Mairie, a été installée après la révolution française.

La Mairie actuelle accueillit la troisième Mairie-école, acquise en 1880 grâce à l'intervention philanthropique du maire de l'époque, Jules Chartier[40].

La quatrième école, l’École Cornélius, est mise en service en 1994. La statue du précepteur de Babar est inaugurée le , en présence de Laurent et Mathieu de Brunhoff, les fils du créateur de Babar. La famille de Brunhoff avait en effet habité la villa Lermina construite en 1802, actuelle Muscadelle.

En 2002, les locaux flambant neufs d’une nouvelle école, l’École Tournesol, implantés dans le centre urbain ont ouvert leurs portes, afin d’assurer les besoins de scolarisation liés à l’extension de la commune. Puis pour satisfaire et répondre aux besoins d’accueil de jeunes enfants, une nouvelle structure petite enfance vient en 2005 s’installer au cœur du Val d’Europe, face à l’école Tournesol en complément de celle implantée dans le bourg, Les 3 Ours[40].

En ce qui concerne l'enseignement secondaire, la ville possède un collège (collège Le Vieux Chêne). Le lycée de rattachement est le lycée Émilie du Châtelet, situé à Serris, avec des sections internationales qui y sont proposées. Pour l'enseignement supérieur, un pôle universitaire est situé au Val d'Europe et un second au Campus de Marne-la-Vallée à Champs-sur-Marne.

ÉconomieModifier

 
euro Disney S.C.A.

Le siège social d'Euro Disney S.C.A. est situé sur la commune de Chessy (avenue Hergé, dans le centre urbain). Le groupe Euro Disney exploite au travers de ses filiales le complexe de loisirs Disneyland Paris et développe en partenariat avec l’État et les collectivités territoriales, le secteur IV de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée, Val d'Europe. Sur la commune se situent également les deux parcs d'attractions Disneyland, le Disney Village et plusieurs hôtels partenaires.

Par ailleurs, le bourg compte plusieurs commerces de proximité.

Revenus de la population et fiscalitéModifier

Le nombre de ménages fiscaux en 2016 était de 1 975 (dont 70 % imposés) représentant 5 491 personnes et la médiane du revenu disponible par unité de consommation de 25 535 €[22].

Secteurs d'activitéModifier

AgricultureModifier

Chessy est dans la petite région agricole dénommée les « Vallées de la Marne et du Morin », couvrant les vallées des deux rivières, en limite de la Brie[Carte 4]. En 2010, l'orientation technico-économique[Note 6] de l'agriculture sur la commune est la culture de céréales et d'oléoprotéagineux (COP)[65].

Si la productivité agricole de la Seine-et-Marne se situe dans le peloton de tête des départements français, le département enregistre un double phénomène de disparition des terres cultivables (près de 2 000 ha par an dans les années 1980, moins dans les années 2000) et de réduction d'environ 30 % du nombre d'agriculteurs dans les années 2010[66]. Cette tendance se retrouve au niveau de la commune où le nombre d’exploitations est passé de 4 en 1988 à 1 en 2010. Parallèlement, la taille de ces exploitations augmente, passant de 134 ha en 1988 à 219 ha en 2010[65]. Le tableau ci-dessous présente les principales caractéristiques des exploitations agricoles de Chessy, observées sur une période de 22 ans :

Évolution de l’agriculture à Chessy entre 1988 et 2010.
1988 2000 2010
Dimension économique[65],[Note 7]
Nombre d’exploitations (u) 4 2 1
Travail (UTA) 8 4 2
Surface agricole utilisée (ha) 535 377 219
Cultures[67]
Terres labourables (ha) 525 s s
Céréales (ha) 356 s s
dont blé tendre (ha) 244 s s
dont maïs-grain et maïs-semence (ha) s s s
Tournesol (ha) 0
Colza et navette (ha) 37 s s
Élevage[65]
Cheptel (UGBTA[Note 8]) 0 0 0

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
Chêne de Chessy (arbre remarquable)
 
Lac Buena Vista, situé dans Disney Village

.

  • le Chêne remarquable, âgé de 400 ans.
  • le Colombier, construit en 1600 dans les dépendances du Château de Chessy.
  • le château de Chessy (XVIIe siècle), siège de l'intercommunalité Val d'Europe Agglomération.
  • l'église Saint-Nicolas de Chessy, reconstruite en 1743.
  • la Glacière du Château de Chessy, construite en 1773 et toujours présente dans le parc de la ville.
  • les points hectométriques de l'aqueduc de la Dhuis, construit en 1865.
  • l'actuelle mairie, construite en 1880.
  • le Jardin de sculptures de la Dhuys, créé en 1987 par Jacques Servières sur les bords de Marne.
  • la statue de Cornélius, conseiller de Babar, inaugurée en 1998 devant l'école Cornélius dans le bourg.
  • les parcs et la forêt des Frênes et du Bicheret ; la promenade du bord de Marne.
  • Le cinéma Studio 31 (art et essai), implanté depuis 2018 dans le quartier du Val d'Europe et le multiplexe Gaumont Disney Village, implanté depuis 1997.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

 
Babar, né à Chessy de l'imagination de Jean de Brunhoff.
  • André Gedalge (1856-1926), compositeur et pédagogue français, Prix de Rome, maire de Chessy.
  • Jean de Brunhoff (1899-1937), arrière-petit-fils d'd'Oscar Ier, roi de Suède et de Norvège[68], a vécu avec sa famille dans le bourg. C'est en 1930 qu'il imagine le personnage de Babar, dont le premier tome des aventures parut en 1931.
  • L'épouse de Jean de Brunhoff, Cécile de Brunhoff (1903-2003), conteuse, a vécu à Chessy avec ses trois enfants Mathieu, Thierry (1934) et Laurent (1925).

HéraldiqueModifier

D’azur au chevron accompagné, en chef de deux roses et en pointe, d’un lion léopardé, le tout d’or, au chef d’argent chargé de trois tourteaux de gueules.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Claude Corvisier, Le Val d'Europe et ses environs, collection Mémoire en images, Tours, Nouvelles Editions Sutton, oct. 2013 (ISBN 2-8138-0705-2)
  • Bernard Durand-Rival & Maurice Culot, Val d'Europe, vision d'une ville, Bruxelles, Editions des Archives d'architecture moderne, juin 2016 (ISBN 2-8714-3317-8)
  • Didier Ghez & Alain Littaye, Disneyland Paris, de l'esquisse à la création, Paris 15e, Nouveau Millénaire Editions, oct. 2002 (ISBN 2-9517-8830-4)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

Notes et cartesModifier

  • Notes
  1. L'amplitude thermique annuelle mesure la différence entre la température moyenne de juillet et celle de janvier. Cette variable est généralement reconnue comme critère de discrimination entre climats océaniques et continentaux.
  2. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Voir la Loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (loi SRU).
  5. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  6. L'orientation technico-économique d'une exploitation est la production dominante de l'exploitation, déterminée selon la contribution de chaque surface ou cheptel à la production brute standard.
  7. L'indicateur s signifie que la donnée n'est pas diffusée par respect du secret statistique.
  8. L'Unité gros bétail alimentation totale (UGBTA) est une unité employée pour pouvoir comparer ou agréger des effectifs animaux d’espèces ou de catégories différentes (par exemple, une vache laitière = 1,45 UGBTA, une vache nourrice = 0,9 UGBTA, une truie-mère = 0,45 UGBTA).
  • Cartes
  1. « Localisation de Chessy (Seine-et-Marne) » sur Géoportail (consulté le 29 octobre 2019).
  2. « Chessy - Occupation simplifiée 2017 », sur cartoviz.institutparisregion.fr (consulté le 20 janvier 2021)
  3. IAU Île-de-France, « Évolution de l'occupation des sols de la commune vue par photo aérienne (1949-2018) », sur cartoviz.institutparisregion.fr (consulté le 20 janvier 2021)
  4. [PDF]« Carte des petites régions agricoles en Seine-et-Marne », sur driaaf.ile-de-france.agriculture.gouv.fr (consulté le 26 janvier 2021)

RéférencesModifier

  1. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI https://doi.org/10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le 17 janvier 2021)
  2. « Orthodromie entre Chessy et Melun-Villaroche », sur fr.distance.to (consulté le 17 janvier 2021).
  3. « Station météorologique de Melun - Villaroche - Normales pour la période 1981-2010 », sur https://www.infoclimat.fr/ (consulté le 9 juillet 2020)
  4. « Station météorologique de Melun - Villaroche - Normales pour la période 1991-2020 », sur https://www.infoclimat.fr/ (consulté le 9 juillet 2020)
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Marne (F---0100) »
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras de la Marne (F6625001) »
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru Bicheret (F6621000) »
  8. Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 23 août 2018
  9. « Liste des zones Natura 2000 de la commune de Chessy », sur le site de l'Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 13 janvier 2021).
  10. « Liste des ZNIEFF de la commune de Chessy », sur le site de l'Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 13 janvier 2021).
  11. « Liste des espaces protégés sur la commune de Chessy », sur le site de l'Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 13 janvier 2021).
  12. « Unité urbaine 2020 de Paris », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 18 janvier 2021)
  13. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 18 janvier 2021)
  14. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 18 janvier 2021)
  15. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 18 janvier 2021)
  16. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 18 janvier 2021)
  17. Site territoires-fr.fr consulté le 29 octobre 2019 sous le code commune 77111.
  18. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole) », sur www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 20 janvier 2021)
  19. IAU Île-de-France, « Mode d'occupation du sol de l'Île-de-France », sur www.institutparisregion.fr (consulté le 20 janvier 2021)
  20. « Nomenclature du MOS en 11 postes », sur www.iau-idf.fr (consulté le 20 janvier 2021)
  21. « Etat d'avancement des documents d'urbanisme locaux au 01/11/2019 », sur /www.seine-et-marne.gouv.fr (consulté le 23 janvier 2021)
  22. a et b Statistiques officielles de l'Insee.
  23. Site Transdev, consulté le 27 mai 2020
  24. Site CD 77, consulté le 27 mai 2020
  25. Site Marne et Morin, consulté le 27 mai 2020
  26. Site IDFM, consulté le 27 mai 2020
  27. Paul Bailly, 1989, Toponymie en Seine-et-Marne, (ISBN 2402033592).
  28. Cartulaire de La Charité, p. 13.
  29. Henri Stein et Jean Hubert, Dictionnaire topographique du département de la Seine-et-Marne, Paris, (lire en ligne), p. 123.
  30. Cartulaire de Lagny, fol. 51.
  31. Longnon, I, p. 126.
  32. Rôles des fiefs, 549.
  33. Cartulaire N.-D. de Paris, I, 475.
  34. Cartulaire de Lagny, fol. 196.
  35. Cartulaire de Lagny, fol. 198 v°.
  36. Archives de la Seine-et-Marne, E 163.
  37. Longnon, Pouillés de Sens, p. 432.
  38. Min. not. Grange, à Paris.
  39. Archives de la Seine-et-Marne, E 156.
  40. a b c d e f et g « Développement historique du village », sur Chessy, site officiel (consulté le 21 septembre 2012)
  41. Organisation juridictionnelle sur le site du ministère de la Justice. Consulté le 15/03/2020.
  42. Résultats de l’élection présidentielle 2012 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 18/05/2020.
  43. Ministère de l'Intérieur, « Résultats de l'élection présidentielle 2017 » (consulté le 18 mai 2020)
  44. Résultats de l’élection législative 2012 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 22/06/2012.
  45. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections législatives 2017 » (consulté le 18 mai 2020)
  46. Résultats de l’élection européenne 2014 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 27/12/2015.
  47. Résultats de l’élection européenne 2019 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 20/04/2020.
  48. Résultats de l’élection régionale 2015 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 27/12/2015.
  49. Résultats de l’élection départementale 2015 pour Chessy sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 27/12/2015.
  50. Les présidents de Val d’Europe agglomération depuis 1987
  51. « Le service public local de l’eau potable et de l’assainissement. », sur https://www.vie-publique.fr/, (consulté le 6 février 2021)
  52. « Seine-et-Marne - Assainissement collectif », sur eau.seine-et-marne.fr (consulté le 6 février 2021)
  53. a b c et d « Commune de Chessy - organisation des services d'eau et d'assainissement », sur l'observatoire national des services d'eau et d'assainissement (consulté le 6 février 2021)
  54. « CA Val d'Europe Agglomération (CAVEA) - Communes adhérentes et compétences », sur l'observatoire national des services d'eau et d'assainissement (consulté le 6 février 2021)
  55. « CA Val d'Europe Agglomération (CAVEA) - Services et indicateurs », sur l'observatoire national des services d'eau et d'assainissement (consulté le 6 février 2021)
  56. « SIA de Marne-la-Vallée (SIAM) », sur l'observatoire national des services d'eau et d'assainissement (consulté le 6 février 2021)
  57. « Tout savoir sur l’assainissement non collectif », sur le portail ministériel de l'assainissement non collectif (consulté le 27 mars 2020)
  58. « Le SMAAEP de Crécy_Boutigny et Environs - Services en propre », sur l'observatoire national des services d'eau et d'assainissement (consulté le 6 février 2021)
  59. « Le SMAAEP de Crécy_Boutigny et Environs - Services en propre », sur l'observatoire national des services d'eau et d'assainissement (consulté le 6 février 2021)
  60. « CA Val d'Europe Agglomération (CAVEA) - Services et indicateurs », sur l'observatoire national des services d'eau et d'assainissement (consulté le 6 février 2021)
  61. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  62. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  63. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  64. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  65. a b c et d « Fiche de recensement agricole - Exploitations ayant leur siège dans la commune de Chessy », sur http://recensement-agricole.agriculture.gouv.fr/ (consulté le 26 janvier 2021)
  66. « L'agriculture en Seine-et-Marne », sur www.seine-et-marne.gouv.fr (consulté le 26 janvier 2021)
  67. « Fiche de recensement agricole - Exploitations ayant leur siège dans la commune de Chessy », sur le site « Agreste » du service de la statistique et de la prospective (SSP) du ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt. (consulté le 26 janvier 2021)
  68. « Jean François BERNADOTTE Oscar Ier », sur geneanet.org