Ouvrir le menu principal

Ried Express
Chemin de fer touristique du Rhin
Ligne de Volgelsheim (Neuf-Brisach Gare) à Sans-Souci
Image illustrative de l’article Chemin de fer touristique du Rhin
La gare de Volgelsheim (Neuf-Brisach Gare), siège de l'association et gare de départ de la ligne.
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Volgelsheim, Biesheim, Kunheim, Baltzenheim
Historique
Mise en service 1959 – 1983
Concessionnaire Association CFTR (depuis 1982)
Caractéristiques techniques
Longueur 12 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Nombre de voies Anciennement à voie unique
Trafic
Trafic Touristique

Le Chemin de fer touristique du Rhin (CFTR) ou Ried Express est un chemin de fer touristique situé en Alsace dans le Haut-Rhin. Il est géré par une association de bénévoles qui propose des sorties en train tracté par des locomotives à vapeur ou des locotracteurs diesel, sur une section d'environ 12 kilomètres de la ligne Volgelsheim (Neuf-Brisach Gare) - Marckolsheim qui constitue un embranchement privé de la ligne de Colmar-Central à Neuf-Brisach.

Offre touristiqueModifier

Les circulations à destination du public sont organisées de début mai à fin septembre, les dimanches et jours fériés, ainsi que certains samedis de juillet/août. Il s'agit, au choix, d'un parcours uniquement train[1] ou d'un combiné train + bateau, en coopération avec la BFS (Breisacher Fahrgastschiffahrt), un batelier allemand basé de l'autre côté du Rhin, à Breisach[2].

Le départ côté français est donné à 15h en gare de Volgelsheim. Une halte est ensuite organisée au dépôt de l'association afin que le grand public puisse profiter d'une visite guidée du matériel ferroviaire préservé par les membres. Puis le voyage se poursuit dans le Ried Alsacien jusqu'au terminus, l'embarcadère de Sans-Souci, où le visiteur monte dans le bateau de la BFS. Celui-ci, après un parcours sur le Rhin, le dépose à un embarcadère situé près du dépôt, dépôt qu'il rejoint à pieds. Il y monte dans le train qui le ramène en gare de Volgelsheim pour 17h30 environ[3].

Le CFTR est affilié à l"Union des exploitants de chemins de fer touristiques et de musées (UNECTO).

HistoireModifier

Créée en 1982, cette association Loi de 1908 a son siège en Gare de Volgelsheim. Elle rassemble une quarantaine de membres bénévoles passionnés de chemin de fer. Une petite dizaine d'entre eux se consacrent activement à la bonne marche des circulations et à la restauration du matériel. Elle s'est donné pour mission de restaurer des locomotives diesel et à vapeur. Les joyaux de la collection sont tout particulièrement les seules locomotives à vapeur préservées du défunt réseau Elsaß-Lothringen à savoir les 030TB130 et 134. Les touristes peuvent revivre un après-midi l'ambiance du voyage ferroviaire des débuts du XXe siècle en Alsace[4].

Patrimoine ferroviaireModifier

La collection de matériel roulant ferroviaire restaurée par les membres de l'association comprend des locomotives à vapeur, des machines diesel, des wagons voyageurs et des wagons marchandises.

L'association a acquis trois nouvelles machines le 31 octobre 2014 : une locomotive à 3 essieux biellés produite par la SACM et équipée d'un moteur MGO, une vapeur 020 tender belge produite par Cockerill en 1921 à chaudière verticale et un locotracteur Gaston-Moyse[5],[6] pour récupération de pièces.

La locomotive General Electric type 75 tons de 1944 a, quant à elle, été acquise la même année par un membre actif qui l'a mise à la disposition de l'association.

D'autres engins sont arrivés depuis 2014: un Moyse type BN 40E 240A équipé d'un moteur 6 cylindres Cummins et un Deutz de provenance Suisse, équipé d'un moteur V12. Le Gaston-Moyse a été déconstruit courant 2019 et ne fait plus partie de la collection. Toutes les autres machines sont actuellement en cours de restauration.

Locomotives à vapeurModifier

 
La locomotive à vapeur 030TB134
 
La 141 TB 424 en avril 2016.
  • 030 TB no 130   Classé MH (1990)[7] et 030 TB no 134   Classé MH (1990)[8], sont deux des trois[9] uniques machines préservées en état de marche du défunt réseau Elsaß-Lothringen (EL), réseau que Bismarck avait considérablement développé entre 1871 et 1918, lorsque l'Alsace faisait partie de l'Empire allemand.
  • 020T Henschel no 5844 de 1901.
  • 020T Cockerill à chaudière verticale no 2850 de 1913, locomotive de manœuvre.
  • 020T Cockerill à chaudière verticale no 2983 de 1921, en cours de restauration.
  • 020T SLM Winterthur sans foyer no 2619 de 1917, en cours de restauration.
  • 020T Fives-Lille no 4353 de 1923.
  • 020T Decauville no 7006 de 1922.
  • La 141 TB 424 ex-4424 Est, propriété de la SNCF et confiée à l’Amicale des Anciens et Amis de la Traction Vapeur de Mulhouse, a été utilisée par le CFTR dans le passé sur la ligne Colmar-Metzeral. Sa chaudière a été révisée en 2009[10]. Depuis mars 2015, elle ne fait plus partie de la collection gérée par l'association.   Classé MH (1992)[11]

Machines dieselModifier

  • Locotracteur Decauville Y 2402 ex-SNCF, de 1961. Il sert au retournement de la rame à l'embarcadère de Sans-soucis.
  • Locotracteur Y 2498, ex-SNCF dépôt de Lumes, Decauville de 1968.
  • Locotracteur Decauville type TE2001, immatriculé n°39 de 1963.
  • Locotracteur Vereinigter Schienenfahrzeugbau der DDR (LKM) type V22, immatriculé n°262411, Baureihe 102,0, de 1972.
  • Locotracteur LLD type I6110 BND, immatriculé n°3245 à moteur 6 cylindres Hispano-Suiza, de 1958
  • Locomotive Baldwin, type DRS 6-4-660, immatriculé 040DA29 puis A1A-A1A 62029 ex-SNCF, fournie à la France en 1947 par les États-Unis dans le cadre du plan Marshall.
  • Locotracteur Jung, type Kö 310, immatriculé 310 700-00, ex-Deutsche Reichsbahn, compagnie de la RDA, de 1935
  • Locotracteur Klöckner-Humboldt-Deutz AG type A8L 614 R, immatriculé n°159, construit à Cologne en 1959.
  • Locotracteur Moyse type 25TED100, immatriculé n°176, ex-AL, à moteur diesel 4 cylindres en ligne, de 1929.
  • Locotracteur Moyse type BN 40E 240 Cum de 40 tonnes, immatriculé no 1419, ex-CCI Belfort, de 1977.
  • Locotracteur Saviem type Latil, immatriculé n°23, à moteur diesel à 4 cylindres en ligne de 1955.
  • Locotracteur Breuerwerk type V, immatriculé n°3034, anciennement situé au port de Strasbourg, de 1951.
  • Locomotive General Electric type GE 75-ton, n°4036 issue du "Transportation Corps" de l'armée des États-Unis, construite à Erie (Pennsylvanie) en 1944[12] et utilisée commercialement jusqu'en 2011 par le chemin de fer de Blaise-et-Der.
  • Locomotive SACM immatriculée n°282, acquise auprès du Cercle d'Études Ferroviaires Nord en 2014 et construite en 1956.
  • Locotracteur Deutz type KS 200 B de 1956, acheté en Suisse.

Notes et référencesModifier

  1. Site du CFTR horaires et tarifs de circulation lire (consulté le 25/11/2009).
  2. Site du CFTR, offre combinée train + bateau lire (consulté le 25/11/2009)
  3. Site du CFTR, source principale de l'article lire (consulté le 25/11/2009)
  4. Site du CFTR, Histoire lire (consulté le 25/08/2009).
  5. http://www.dna.fr/loisirs/2014/11/01/163-tonnes-de-loco
  6. http://www.dna.fr/edition-de-colmar/2014/11/01/les-locos-les-motivent-toujours?image=100F658F-E5CA-402A-9640-A7CF1E8E956E
  7. Notice no PM68000435, base Palissy, ministère français de la Culture
  8. Notice no PM68000667, base Palissy, ministère français de la Culture
  9. Avec l'exemplaire visible au chemin de fer touristique du Fond de Gras, situé à Pétange au Luxembourg, photo de la locomotive sur la page d'accueil du site internet consulter.
  10. René Steiner, « La 141 TB 424 a reçu sa nouvelle chaudière », (consulté le 11 octobre 2009)
  11. Notice no PM68000588, base Palissy, ministère français de la Culture
  12. « La Locomotive General Electric N° 4036 », sur cftr.evolutive.org (consulté le 12 janvier 2015)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier