Ouvrir le menu principal

Chemin de fer de la vallée de Kaysersberg

Chemin de fer de la vallée de Kaysersberg
Colmar-Central à Lapoutroie
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Colmar, Kaysersberg, Lapoutroie
Historique
Mise en service 1885
Fermeture 1944 – 1950
Concessionnaires KTB (1885 – 1922)
AL (Non concédée) (1922 – 1937)
SNCF (1938 – 1954)
Ligne déclassée (à partir de 1954)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 137 000
Longueur 20,35 km
Écartement Voie métrique (1,000 m)
Nombre de voies Anciennement à voie unique
Trafic
Trafic Ligne fermée

Le chemin de fer de la vallée de Kaysersberg est un ancien chemin de fer à voie étroite d’intérêt local. La ligne reliait la gare de Colmar à la gare de Lapoutroie dans le Haut-Rhin. Elle est aujourd'hui déclassée et déposée.

Elle constituait la ligne n°137 000 du réseau ferré national sous le nom de « ligne de (Colmar) Logelbach à Lapoutroie »[1].

Sommaire

HistoriqueModifier

Une ligne de chemin de fer de Colmar à Lapoutroie est concédée par décret à la « Kaysersberger Thalbahn » (KTB) le 7 avril 1884. Un décret du 10 juillet 1885 concède à la même compagnie une ligne de Colmar à Wintzenheim[2].

La section de Colmar à Kaysersberg est ouverte le 20 janvier 1885, la ligne est prolongée jusqu'à Lapoutroie le 1er décembre de la même année[3]. Elle était alors exploitée par la « Kaysersberger Thalbahn », également chargée de la ligne de Colmar-Central à Marckolsheim. Le matériel vétuste utilisé par la KTB lui valait le surnom de « Kein Teil brauchbar » (aucune pièce récupérable). La ligne est exploitée par l'Administration des chemins de fer d'Alsace et de Lorraine (AL) à partir de 1922. Elle comptait à cette époque 10 locomotives (dont des machines bi-cabines et des T37), 31 voitures et 88 wagons[4].

La ligne est fermée au service voyageurs le 16 décembre 1944 puis au service marchandises en 1950. La section de Colmar à Lapoutroie (PK 1,305 à 20,056) est déclassée par décret le 12 novembre 1954[5].

CaractéristiquesModifier

La ligne desservait les gares de Colmar-Central, Colmar-Saint-Joseph, Ingersheim (différente de la gare actuelle située sur la ligne Colmar - Metzeral), Katzenthal, Sigolsheim, Kientzheim, Kaysersberg, Weibel, Alspach, Fréland, Hachimette-Orbey et Lapoutroie.

À Colmar, elle suivait les voies de la ligne de Colmar-Central à Metzeral jusqu'aux environs de la gare Saint-Joseph.

Notes et référencesModifier

  1. [PDF] Liste des lignes du RFN, historiques ou non, en cohérence avec le fichier des gares et haltes, Reinhard Douté.
  2. « Décret prorogeant le régime d'exploitation en vigueur de la Compagnie du chemin de fer de vallée de Kaysersberg (Haut-Rhin) : 23 juin 1923 », Journal officiel de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, no 174,‎ , p. 6105 (lire en ligne).
  3. Colmar - Lapoutroie sur le site d’Étienne Biellmann (consulté le 29 janvier 2017).
  4. Voies étroites sur le site Elsassbahn (consulté le 29 janvier 2017).
  5. « Décret no 54-1099 du 12 novembre 1954 portant déclassement de certaines lignes et sections de lignes de chemin de fer d’intérêt général », Journal officiel de la République Française,‎ , p. 10676-10677 (ISSN 0373-0425, lire en ligne).

Voir aussiModifier