Cheikh Al-Moufid

théologien chiite duodécimain

Cheikh Al-Moufid est un éminent théologien chiite duodécimain, né en 338 de l'Hégire (c'est-à-dire l'an 948 de l'ère chrétienne).

Al-Shaykh Al-Mufid
Fonction
Juge
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
BagdadVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Religions
Maîtres
Saduq Ibn Babuyeh, Abu Ghalib Al-Zorari (d), Ibn Ghulavi Qum (d), Ibn al-Janid al-Saskafi (d), Abu Bakr Muhammad ibn Omar Ibn al-Ja'abi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Masar al-Shia (d), al-Irshad (d), Kitāb al-jamal: al-nuṣrah li-Sayyid al-ʻitrah (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Période historiqueModifier

Le quatrième siècle de l'Hégire en islam est accompagné de la prise de pouvoir par la dynastie Bouyides à Bagdad sur les Abbassides. À cette époque, les universités se répandent et les filières scientifiques avec d'autres disciplines deviennent toujours plus fréquentées. La dynastie des Bouyides a joué un grand rôle dans le développement des savoirs et des connaissances dans cette période. Grâce à cette dynastie et une autre dynastie chiite, les Fâtimides, l'essor des matières scientifiques a été largement développé, ce qui a permis par conséquent, d'accroître les richesses de la région et d'avoir ainsi un nombre considérable de scientifiques et de penseurs savants[1].

AppellationModifier

Le véritable nom de naissance du Cheikh Al-Moufid est Muhamed Ibn Mohamed Ibn Noman Abu Abddullah, mais il était communément surnommé Al-Moufid ou encore Ibn Al-Mu'allim (soit fils de l'enseignant, profession de son père)[2].

Naissance et mortModifier

Cheikh Moufid est né le 11 Dhou al qi`da en 336 de l'Hégire (ou 338 A.H. selon Cheikh Toussi), soit le 23 mai 948 à Ukbara, une petite ville au nord de Bagdad, d'où il a émigré avec sa famille, à un âge précoce, vers la capitale [3].

Selon A.Querry, Al-Moufid est mort en 413 de l'Hégire en laissant plus de 200 traités.[4]

Al-Moufid est mort la veille du vendredi 3 du Ramadan, 413 AH. Son élève Sayyid al-Mourtada a conduit la prière funéraille (Salat-e-Mayyit), en présence de près de 80 000 personnes.

Le tombeau d'Al-Moufid est situé dans le sanctuaire de Kadhimiya, près de la tombe de son maître Ibn Qulawayh.

Statut scientifiqueModifier

Abu Abd Allah Muhammad ibn Muhammad ibn al-Nu'man al-'Ukbari al-Baghdadi, connu sous le nom de Cheikh al-Moufid, était un éminent théologien chiite duodécimain.

Après avoir émigré à Bagdad, Al-Mufid devient la grande figure du Imamiyya, qui a fidèlement défendu les chiites duodécimains dans les disputes et les conflits intra-religieux de son temps. Il tenait des séances de débat dans sa maison ou à la mosquée avec différents spécialistes d'autres sectes, y compris al-Bâqillânî de l'école Ash'arite, et Qadi 'Abd al-Jabbar du Mu'tazila.


D’après Khatib Bagdadi (un professeur universitaire de l'époque), Moufid était compètent dans l’enseignement des traditions chiites. Ibn Nadim (érudit et bibliographe chiite) fait allusion à Moufid en tant que maître des théologiens chiites au caractère rationaliste. Abd-Dhahabi (historien musulman) croit que Moufid est un grand scientifique chiite et un écrivain érudit qui a produit de nombreuses œuvres.[5].

Al-Moufid a joué un rôle important dans la systématisation des traditions doctrinales duodécimaines chiites.

Al-Toussi (théologien chiite iranien) dit sur Moufid:

« Al-Moufid était la plus haute autorité en théologie et en jurisprudence, et selon le témoignage d’Ibn Al-Nadim, il était constamment consulté par la direction de Mutakalemun Imamites[6]. »

ProfesseursModifier

Al-Moufid a commencé ses études à Bagdad à 11 ans. Selon A'yan al-chiite, il a étudié auprès de 56 enseignants, parmi lesquels Ibn Qulawayh (d. 367 / 997-9) en fiqh et du hadith, et Abu l-Jaysh al-Balkhi (d. 367 / 997-8) en théologie. Ses autres professeurs sont:

Ahmad b. Muhammad b. al-Hasan al-Qummi, Muhammad b. Ahmad b. Dawud al-Qummi, Ibn Babuyeh, Muhammad b. Imran al-Marzubani, Ibn al-Junayd Iskafi et Abu Bakr Muhammad b. 'Umar al-Ji'abi.

ÉtudiantsModifier

Al-Moufid était une grande figure et un porte-parole du chiisme duodécimain de son temps. Ses étudiants éminents sont Al-Sharif al-Radi, Al-Sharif al-Mourtada, Cheikh Al-Toussi, al-Najashi, al-Karajaki, Salar al-Daylami et Abu l-Salah al-Halabi.

OuvragesModifier

  1. Al-Amali
  2. Al-Irshad
  3. Awa'il al-Maqalat
  4. Ahkam al-Nisa '
  5. Khulasat al-Iyjaz
  6. Jawabat Ahl al-Mawsul
  7. Risalat al-Mut`ah
  8. Aqsam al-Mawla
  9. Risalah fi al-Mahr
  10. Iman Abi Talib
  11. Al-Ikhtisas
  12. Al-Ifsah Fi al-Imamah Commandeur des croyants
  13. Al-Ishraf
  14. Tashih I`tiqadat al-Imamiyah
  15. Tafdhil Commandeur des croyants
  16. Risalah fi Ma`na al-Mawla
  17. Al-Jamal
  18. Al-Masa'il al-Saghaniyah
  19. Al-Masa'il al-Tusiyah
  20. Al-Masa'il al-Jarudiyah
  21. Al-Masa'il al-`Ukbariyah
  22. Al-Nukat al-I`tiqadiyah
  23. Al-Masa'il al-`Ashr fi al-Ghaybah
  24. Dhaba'ih Ahl al Kitab
  25. Al-Mas'hu ala al-Rijlayn
  26. Al-Muqni`yah
  27. Al-I`lam bima ittafaqat alayhi al-Imamiyah min al-Ahkam
  28. Al-Tadhkirah bil Usul al-Fiqh
  29. Masar al-Shi`ah
  30. Al-Nukat Fi al-Muqadimat al-Usul

Notes et référencesModifier

  1. http://www.ensani.ir/storage/Files/20101115101211-321.pdf
  2. http://referenceworks.brillonline.com/entries/encyclopaedia-of-islam-2/al-mufid-SIM_5316?s.num=0&s.f.s2_parent=s.f.book.encyclopaedia-of-islam-2&s.q=Al+Mufid
  3. Al-Tusi.Al-fihrist.page239
  4. A Querry, Droit Musulman, Recueil des lois concernant les musulmans schyites,Tome premier ,sans date,page III
  5. (en) Martin J. McDermott, The Theology of Al-Shaikh Al-Mufīd, Originally published: Dar el-Machreq éditeurs, , 426 p. (ISBN 978-2-7214-5601-4, lire en ligne), p. 8-10.
  6. Islamique messianisme, al Mahdi: Étude du concept principal de l'Imâm sauveur par les Shi'ites Duodécimains .Abdulaziz Sachedina.p78