Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chef.

Un chef est la tête d'un mort, séparée du reste du corps lors de l'inhumation ou par la suite.

Le chef de saint Yves dans la cathédrale Saint-Tugdual de Tréguier

Cette pratique a souvent lieu pour des raisons religieuses, soit pour honorer en plusieurs lieux différents des reliques constituées par un morceau du corps de la personne vénérée, soit pour des raisons de commodité (transporter la seule tête d'un défunt est plus aisé que transporter l'ensemble du corps, place manquante dans les églises pour y placer l'ensemble des corps des défunts).

« Une pratique fort étrange règne en Bretagne. Les parents d'un mort le font exhumer au bout de quelques années (...). Les os recueillis sont alors rejetés dans un petit bâtiment construit ad hoc auprès de l'église : c'est le reliquaire. Quelquefois on réserve la tête du mort pour la mettre dans une boîte, et la placer dans un lieu apparent de l'église avec cette inscription : « Ci-gît le chef de N.. ». Il est impossible d'imaginer rien de plus repoussant (...)[1]. »

Le dernier décollement de chef connu en Bretagne fut celui du peintre Yan' Dargent réalisé selon sa volonté dans le cimetière de Saint-Servais en 1907 :

« La tombe fut ouverte, le cercueil descellé et, sur le vœu du fils du défunt, M. le recteur de la paroisse prit avec respect la tête du mort, la sépara sans grande difficulté du tronc, et la remit dans une petite châsse en zinc près du chef de sa mère. C'était le matin. Dans l'après-midi, toute la paroisse, fière de son peintre, assista à la funèbre cérémonie. Les écoles eurent congé, les autorités portèrent les glorieux restes jusqu'à la chapelle[2] »

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

RéférencesModifier

  1. Prosper Mérimée, "Voyage dans l'Ouest de la France", 1836.
  2. "La semaine religieuse de Quimper et de Léon", 1907.