Ouvrir le menu principal

Cheap Trick

groupe de musique américain
Cheap Trick
Description de cette image, également commentée ci-après
Cheap Trick en live à Baltimore en 2007.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock, hard rock, power pop
Années actives Depuis 1973
Labels Epic Records, Warner Bros, Red Ant
Site officiel www.cheaptrick.com
Composition du groupe
Membres Rick Nielsen
Tom Petersson
Robin Zander
Daxx X Nielsen
Anciens membres Bun E. Carlos
Jon Brant
Pete Comita
Randy Hogan
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de Cheap Trick.

Cheap Trick est un groupe de rock américain, originaire de Rockford, dans l'Illinois. Il connait un succès important à la fin des années 1970, particulièrement au Japon et qui obtint son plus grand succès avec l’album live Cheap Trick at Budokan en 1979. Il est souvent décrit musicalement comme un mélange de mélodies pop influence Beatles et de guitares hard rock. Il est officiellement toujours en activité en 2008 (tournée débutant au mois de juin 2008)[1].

Sommaire

BiographieModifier

Débuts (1969–1974)Modifier

En 1961, Rick Nielsen commence à jouer à Rockford, dans l'Illinois, en utilisant une collection de guitares rares et de valeur. Il forme plusieurs groupes avec des noms tels que The Boyz et The Grim Reapers. Brad Carlson, (plus tard appelé Bun E. Carlos), jouait dans un groupe rival, the Pagans. Finalement, Nielsen forme Fuse en 1967 avec Tom Peterson (Tom Petersson), qui jouait lui-même dans un autre groupe local appelé The Bo Weevils[2].

Fuse sort un album homonyme chez Epic Records en 1970, qui est ignoré de tous. Frustré par ce manque de succès, Fuse recrute deux membres des Nazz en 1970 et finit par jouer dans le Midwest pendant six ou sept mois, sous les deux noms Fuse ou Nazz, selon les endroits dans lesquels ils jouaient. Avec Bun E. Carlos à la batterie, Fuse se délocalise à Philadelphie en 1971. Ils se rebaptisent à ce moment Sick Man of Europe en 1972–1973[2]. Après une tournée européenne en 1973, Nielsen et Petersson retournent à Rockford et se réunissent avec Carlos[3],[4].

Randy « Xeno » Hogan est le premier chanteur de Cheap Trick. Il quitte le groupe peu après sa formation et est remplacé par Robin Zander[2]. Le nom s'inspire d'une performance de Slade à laquelle le groupe a assisté, et où Petersson commentera que le groupe « utilisait de vieux tours » (every cheap trick in the book)[5].

Transitions (1975–1997)Modifier

Le 26 août 1980, avant la sortie de All Shook Up, Petersson quitte le groupe pour enregistrer un album solo avec son épouse, Dagmar. Pete Comita remplace Petersson pour la tournée All Shook Up.

En 1985, ils reviennent avec le producteur Jack Douglas, qui a produit leur premier album, pour enregistrer Standing on the Edge. L'album est considéré comme « la meilleure collection de rock bubblegum bazooka »[6]. Il fait aussi participer Mark Radice aux claviers. Le premier single, Tonight It's You atteint la huitième place des Billboard Top Rock Tracks.

Cheap Trick Unlimited (1998–2005)Modifier

Cheap Trick lancent leur propre label, Cheap Trick Unlimited. En 1999, le groupe enregistre une version retravaillée de In the Street de Big Star pour le générique de la série That '70s Show.

Au début de 2000, Cheap Trick signe un contrat avec Musicmaker.com pour la publication en ligne de plus de 50 morceaux. Après avoir passé l'année 2001 à écrire de nouveaux morceaux, Cheap Trick se dirige aux Bearsville Studios de Woodstock, à New York en mars 2002, où il enregistre son premier album en six ans, Special One, sorti en mai 2003.

Indépendance (depuis 2006)Modifier

 
Le guitariste Rick Nielsen jouant au Gulfstream Park en 2006.

En 2006, Cheap Trick sort l'album Rockford chez Cheap Trick Unlimited/Big3 Records. Le premier single est Perfect Stranger (produit par Linda Perry et co-écrit par Cheap Trick et Perry). Les prochains singles Come On, Come On, Come On et If It Takes a Lifetime sortent peu après. Le groupe jouera aux chaines de radio Sirius et XM et tourne en Amérique du Nord. La même année, Surrender devient une piste jouable dans le jeu vidéo Guitar Hero II, et les albums Dream Police et All Shook Up sont réédités accompagnés de quatre morceaux bonus. One On One et Next Position Please (The Authorized Version) sont publiés en téléchargement payant. Le groupe participe aussi à une publicité pour McDonald's appelée This Is Your Wake-Up Call[7].

En 2007, les officiels de Rockford, Illinois, honorent Cheap Trick en reproduisant la couverture de leur album Rockford sur le sticker des véhicules de la ville. Le 19 juin 2007, le sénat de l'Illinois adopte le Senate Resolution 255, selon laquelle chaque 1er avril deviendra la journée des Cheap Trick dans tout l'Illinois[8]. En août la même année, Cheap Trick honore la 40e année de Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band en jouant l'album dans son intégralité à la Hollywood Bowl Orchestra, conduite par Edwin Outwater, aux côtés des chanteurs Joan Osborne et Aimee Mann[9]. En 2008, Cheap Trick est inclus dans une publicité pour la marque de vêtements John Varvatos. Le 24 avril, Cheap Trick joue à l'arène Budokan pour le 30e anniversaire de leur album Cheap Trick at Budokan[10].

En 2010, Dream Police des Cheap Trick est rebaptisé Green Police et utilisé dans une publicité pour Audi diffusée pendant le Super Bowl XLIV. La même année, Bun E. Carlos arrête les tournées avec le groupe. Daxx, fils de Rick Nielsen, qu ia remplacé Bun E. alors qu'il était en convalescence après une opération du dos en 2001, devient leur batteur de tournée[11],[12].

En 2016, Cheap Trick est induit au Rock and Roll Hall of Fame. La cérémonie se déroule au Barclays Center de Brooklyn, New York, le 8 avril. Les quatre membres originaux y assistent. Avec Carlos à l batterie, le groupe joue I Want You to Want Me, Dream Police, Surrender et Ain't That a Shame[13]. Le 1er avril 2016, le groupe sort son premier album en cinq ans, Bang, Zoom, Crazy... Hello. Ils publient le single No Direction Home, qui sert d'annonce à l'album[14]. Le 16 juin 2017, le groupe sort l'album We're All Alright![15]. En août 2017, le groupe participe au single Black Blizzard d'Insane Clown Posse[16]. Le 20 octobre 2017, le groupe sort l'album spécial Noël, Christmas Christmas[17].

MédiasModifier

Leur version de la chanson Out in the Street du groupe Big Star est le générique de la série That '70s Show. Le groupe est invité à jouer dans l'épisode 15 de la saison 7 des Frères Scott. Leur chanson Surrender est classée 465e meilleure chanson de tous les temps par le magazine Rolling Stone en 2003. Ils ont aussi réalisé la chanson Mighty Wings qui est sur la bande originale du film Top Gun.

MembresModifier

MembresModifier

Anciens membresModifier

DiscographieModifier

La mise en forme de cette section ne suit pas les recommandations concernant la typographie, les liens internes, etc. (février 2018). Découvrez comment la « wikifier ».
  • Cheap Trick (1977)
  • In Color (1977)
  • Heaven Tonight (1978)
  • Cheap Trick at Budokan (1979)
  • Dream Police (1979)
  • All Shook Up (1980)
  • One On One (1982)
  • Next Position Please (1983)
  • Standing On The Edge (1985)
  • The Doctor (1986)
  • Lap of Luxury (1988)
  • Busted (1990)
  • Greatest Hits 1976-1991 (1991)
  • Woke Up With a Monster (1994)
  • Cheap Trick (1997)
  • At Budokan : The Complete Concert (1998) ; réédition du concert de 1979, augmentée de plusieurs titres
  • Music For Hangovers (2001, live)
  • Special One (2003, production: Steve Albini)
  • Rockford (2006, production: Steve Albini)
  • The Latest (2009)
  • Bang Zoom Crazy... Hello (2016)

Notes et référencesModifier

  1. Dates des concerts
  2. a b et c Martin C. Strong, The Great Rock Discography, Édimbourg, Mojo Books, , 170–1 p. (ISBN 1-84195-017-3)
  3. (en) « Nazz biography », Technicolor Web of Sound
  4. « Cheap Trick line-up history », Classic Webs
  5. « Music Review: Cheap Trick – The Latest – Blogcritics Music », Blogcritics.org (consulté le 9 octobre 2011)
  6. David Fricke, « Cheap Trick: Standing on the Edge », Rolling Stone No. 458, (consulté le 12 juillet 2017)
  7. (en) « Podshow Radio », Podshow Radio (consulté le 17 avril 2014).
  8. « Senate Journal : State of Illinois : Ninety-Fifth General Assembly: 2007 », Ilga.gov (consulté le 24 septembre 2012)
  9. (en) « "SGT. PEPPER'S AT 40…A BEATLES CELEBRATION" FEATURES CHEAP TRICK WITH THE HOLLYWOOD BOWL ORCHESTRA », Hollywoodbowl.com
  10. Philip Brasor, « How Cheap Trick put the Budokan on the map | The Japan Times », Search.japantimes.co.jp (consulté le 17 avril 2014).
  11. « Statement – March 19, 2010 », cheaptrick.com (consulté le 30 mars 2010)
  12. (en) Georgette Braun, « 3 Cheap Trick members countersue original drummer », Rockford Register Star, (consulté le 18 janvier 2014)
  13. (en) 4/4/2016 Hall Of Fame info & quotes from The Cleveland Plain Dealer Newspaper & website.
  14. (en) Tankboy, « Here's A Glimpse Of Cheap Trick's First New Album In 5 Years », Chicagoist (consulté le 22 janvier 2016)
  15. (en) « Cheap Trick Debuts 'Long Time Coming' Single From 'We're All Alright!' Album », Billboard, (consulté le 28 avril 2017)
  16. « Insane Clown Posse – “Black Blizzard” (ft. Cheap Trick) - Faygoluvers », sur Faygoluvers.net (consulté le 17 août 2017)
  17. « Cheap Trick to Release 'Christmas Christmas' album », Ultimate Classic Rock, (consulté le 20 octobre 2017).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :