Ouvrir le menu principal

Chavannes-sur-l'Étang

commune française du département du Haut-Rhin
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chavannes.

Chavannes-sur-l'Étang
Chavannes-sur-l'Étang
La mairie.
Blason de Chavannes-sur-l'Étang
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haut-Rhin
Arrondissement Altkirch
Canton Masevaux
Intercommunalité Communauté de communes Sud Alsace Largue
Maire
Mandat
Vincent Gassmann
2014-2020
Code postal 68210
Code commune 68065
Démographie
Population
municipale
690 hab. (2016 en augmentation de 6,98 % par rapport à 2011)
Densité 114 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 37′ 57″ nord, 7° 01′ 31″ est
Altitude Min. 345 m
Max. 373 m
Superficie 6,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Chavannes-sur-l'Étang

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Chavannes-sur-l'Étang

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chavannes-sur-l'Étang

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chavannes-sur-l'Étang
Liens
Site web www.chavannes-etang.fr

Chavannes-sur-l'Étang (Schaffnat am Weiher en Allemand) est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

La spécialité du village est la choucroute du fait, notamment, qu'il se trouve une choucrouterie à l'entrée du village.

La ville est notamment limitrophe de Foussemagne, une commune se trouvant aux portes de la Franche-Comté.

GéographieModifier

ToponymieModifier

  • Du préceltique chavanne, signifie « cabane ».
  • Schafnat Wiher (1576), Chavanne-sur-l'Estang (1655), Chavanne sur l'Étang (1793), Schaffnat am Weiher (1871-1918).
  • En allemand : Schaffnat am Weyer[1].

HistoireModifier

Le 29 juin 1815, les troupes du général Claude Jacques Lecourbe, commandant le 1er corps d'observation du Jura, tentèrent de s'opposer à l'invasion des Alliés, à nouveau coalisés contre Napoléon de retour de l'île d'Elbe. Malgré leur supériorité numérique écrasante, les troupes autrichiennes furent tenues en échec par les Français, qui ne cédèrent le terrain qu'après une forte résistance.

HéraldiqueModifier


Les armes de Chavannes-sur-l'Étang se blasonnent ainsi :
« De gueules à deux poisons courbés d'or, celui du chef la tête sur le flanc dextre, celui de la pointe la tête sur le senestre. »[2]

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1995 mars 2014 André Thevenot   Journaliste
mars 2014 En cours Vincent Gassmann   Chercheur

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2016, la commune comptait 690 habitants[Note 1], en augmentation de 6,98 % par rapport à 2011 (Haut-Rhin : +1,29 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
360384453467551459472462449
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
422387396373423395398378378
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
369371360313298298277280302
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
334340314342374436518645690
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

 
L'église Saint-Matthieu.
 
L'ancien lavoir restauré.

Personnalités liées à la communeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Dictionnaire topographique du département du Haut-Rhin - Georges Stoffel (1868)
  2. Archives Départementales du Haut-Rhin
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :