Chavín (culture)

civilisation
Chavín
Description de cette image, également commentée ci-après
Céramique de la culture Chavín
Définition
Lieu éponyme Chavín de Huántar
Auteur Julio Tello (1924), John Rowe (1946)
Caractéristiques
Répartition géographique Pérou
Période céramique andin
Chronologie Vers 900 av. J.-C. à 200 av. J.-C.
Description de l'image ChavinMap.svg.

Objets typiques

céramique, stèles, tissus en coton et en laine, bijoux en or

La culture de Chavín est une civilisation précolombienne. Elle doit son nom au village de Chavín de Huántar, au Pérou, où les ruines les plus significatives ont été retrouvées.

Vue panoramique du site de Chavín de Huántar

Histoire Modifier

Tout d’abord, Chavín est une civilisation qui a commencé entre 1500 et 200 avant notre ère. Cette civilisation a pris naissance dans la vallée de Mosna au Pérou à la croisé des rivières Mosna et Huachecsa. Ce territoire est protégé par l’UNESCO en raison du nombre de ruine qui a été retrouvée[1].

Manteño-GuancavilcaTiwanakuNazca (civilisation)IncaCivilisation de ParacasHuariLima (culture)KotoshChancay (culture)Chavín (culture)Civilisation de CaralCulture RecuayVirúSalinarCupisniqueChimúMoche (culture)Lambayeque (culture)Vicús (culture)Chachapoyas (peuple)Chibcha

Religion Modifier

Chavín était un lieu de pèlerinage pour la population andine. De plus, ce centre ne cesse de prendre de l’exemption[Quoi ?] en raison de l’accueil de plusieurs religions[2].

Travaux Modifier

Les travaux de Julio Tello ont contribué à établir son rôle de matrice, de culture mère de toutes les civilisations andines. Une société dirigée par une élite de prêtres dont le culte tourne autour de l'image du jaguar ou du puma. Le lama était aussi considéré comme un dieu.

À des fins religieuses, les Chavíns utilisaient un cactus hallucinogène: le « San Pedro ». La drogue contenue dans le cactus (mescaline) mettait les prêtres en état de transe, donc plus proche des dieux, et autre avantage, elle leur permettait d'améliorer leur vision (dilatation des pupilles) et de pénétrer au fond du temple, dans le noir absolu, là se trouve un monolithe « El Lanzón » représentant un dieu, qu'eux seuls pouvaient donc voir et consulter pour savoir quelles décisions prendre. Un cours d'eau dévié dans un tunnel, ressortant devant le temple et percé de trous aurait, d'après les archéologues, eut un fonctionnement semblable à celui d'une flûte géante. En effet, l'inclinaison du sol au-dessus du tunnel fait que chaque trou percé a une taille différente. Lorsque l'eau passant dans le tunnel se fait rare, la résonance du tunnel augmente et les trous émettraient alors des sons aux tonalités variées, indiquant le manque d'eau à venir.

Les Chavíns représentaient leurs dieux sur des stèles. Ils sacrifiaient aussi des animaux en offrande à leurs dieux.

Elle a émergé vers 1000 av. J.-C. et a vu son apogée vers 800-200 av. J.-C[3]. Elle a disparu vers 200 av. J.-C.. Elle était essentiellement localisée le long du littoral de l'océan Pacifique.

La civilisation de Chavín a introduit le travail du bronze [réf. nécessaire] et de l'or en Amérique du Sud . La méthode de travail des métaux était très avancée pour l'époque. Elle pratiquait également d'autres formes d'artisanat, comme la poterie et le tissage. Des stèles qui représentent des félins stylisés en creux, sont attribuées à cette culture. Ils apprirent aussi à apprivoiser le lama.

Notes et références Modifier

  1. Yaïr Lorberbaum, « La Bible et la civilisation juive », dans La civilisation du judaïsme, Editions de l'Éclat, (lire en ligne), p. 89
  2. Egle Navickiene, « New Buildings in the Vilnius Historical Centre, a UNESCO World Heritage Site », Urban Heritage: Research, Interpretation, Education, Vilnius Gediminas Technical University Publishing House Technika,‎ (DOI 10.3846/uh20070925.83-89, lire en ligne, consulté le )
  3. Jean Sellier, Atlas des peuples d'Amérique, La Découverte 2006 p. 28

Liens externes Modifier

Voir aussi Modifier