Chauve-souris (héraldique)

meuble et symbole héraldique très rare, ou la chauve-souris est posée de front, les ailes étendues
Cimier de la Maison de Mérode : "une chauve-souris naissante[1] et essorante[2] au naturel[3]".
Ancienne représentation de la chauve-souris d'Aragon.

La chauve-souris est un meuble héraldique très rare. Elle est posée de front, les ailes étendues. Elle peut être placée également en cimier comme dans les armes des comtes de Merode-Westerloo et de la ville de Valence.

SymboliqueModifier

C'est pendant le XVIIe siècle qu'apparaît la chauve-souris sur quelques blasons royaux. Il existe de nombreuses légendes qui expliquent le pourquoi, elles auraient d’après ces légendes réveillé le roi Jacques Ier d'Aragon alors que les musulmans s'approchaient de la ville de Valence; elles sont toutes en relation avec le siège de la ville par les troupes de Jacques Ier.

Blasons comprenant ce meubleModifier

Pays-Bas méridionauxModifier

Dans les Pays-Bas méridionaux, on retrouve la chauve-souris dans les armes de la famille lignagère louvaniste :

  • VAN BATZON : "D'or à la chauve-souris éployée de sable, au chef d'azur chargé d'un soleil figuré d'argent". (Petrus Divaeus, Opera Varia, Louvain, Imprimerie Henricus Vander Haert, 1757).

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

GalerieModifier


Notes et référencesModifier

  1. Se dit de tout animal dont on ne voit que la moitié du corps, celle de la partie supérieure. Un animal dit Naissant ne doit pas être confondu avec celui dit issant, car celui-ci ne paraît qu'avec la tête, une patte, les épaules et l'extrémité de la queue.
  2. Se dit de l'épervier, du faucon, de l'aigle et de tout oiseau qui a les ailes à demi ouvertes, et semble prendre l'essor pour s'envoler dans les airs.
  3. Se dit des animaux représentés tels qu'ils sont naturellement.

Sur les autres projets Wikimedia :