Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CAP.

La Chaufferie avancée prototype (CAP) - parfois aussi dénommée Chaudière avancée prototype - est un réacteur nucléaire de recherche à eau pressurisée localisé à Cadarache.

Le projet de prototype CAP est lancé en 1970, elle diverge pour la première fois en novembre 1974[1], pour être mise en service en 1975[2]. Le prototype CAP prend le relais du prototype à terre (PAT) et permet de valider un nouveau concept de réacteurs nucléaires plus compacts - modèle K48 - destinés aux sous-marins nucléaires d'attaque de la Classe Rubis[3].

La CAP sert aussi à l'expérimentation d'assemblages de combustible MOX (mélange d'uranium et de plutonium) par le CEA[4].

La CAP est définitivement arrêté en 1987. Après évolution la CAP devient RNG pour Réacteur de nouvelle génération, modèle proche du réacteur K15 qui équipe les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins de la Classe Le Triomphant et le Porte-avions Charles de Gaulle.

Notes et référencesModifier