Chaucer Elliott

Edwin Smith Elliott, surnommé Chaucer Elliott (né le à Kingston en Ontario, Canada – mort le également à Kingston) est un joueur et entraîneur de football canadien, joueur et arbitre de hockey sur glace et joueur et entraîneur de baseball. Il est le grand-père de Bob Elliott, journaliste sportif couvrant le baseball.

Chaucer Elliott
Image dans Infobox.
Chaucer Elliott.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 34 ans)
KingstonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Sport
Distinction

BiographieModifier

Elliott joue au hockey sur glace et au football canadien au sein de l'Université Queen's tout en étudiant la médecine. Il joue en tant que halfback au football canadien et attaquant au hockey sur glace, tout en étant pendant deux ans le capitaine de l'équipe de football canadien. Il ne finit pas ses études et préfère continuer sa carrière sportive au sein des Granites de Kingston[1]. L'équipe de football de 1899 remporte alors le titre de champion de l'Ontario Rugby Football Union (ORFU)[2].

Dès 1903, il devient arbitre de hockey sur glace en officiant dans l'Association de hockey de l'Ontario, arbitrant la finale de 1912 de l'AHO entre Toronto et Orillia. Au cours de l'hiver 1906, il est brièvement l'entraîneur des Argonauts de Toronto puis plus tard dans la saison, il guide les Tigers de Hamilton au titre de champion 1906 de l'ORFU. L'année suivante, il rejoint la ville de Montréal en devenant l'entraîneur de l'Association des athlètes amateurs de Montréal pour le football canadien[3]. Ses réussites sont telles qu'il est nommé entraîneur général pour l'ensemble des sports de l'Association[1]. Il quitte son poste en 1911 pour prendre celui de directeur général de l'équipe de baseball des Saints de St. Thomas (Ontario)[3],[4] de la Canadian League.

Atteint d'un cancer à l'aine, il se rend quelque temps à New York en 1912 afin de consulter des spécialistes avant de rentrer dans sa ville natale pour poursuivre son traitement. Il y meurt le à 34 ans en laissant derrière lui une femme et un garçon âgé de 3 ans. Il est admis au Temple de la renommée du hockey en 1961 en même temps que Cooper Smeaton et Mickey Ion. Ils sont alors les trois premiers arbitres à intégrer le Temple[5].

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « Chaucer Elliott died at Kingston », The Montreal Gazette,‎ , p. 17 (lire en ligne)
  2. (en) « Granites shut out Rough Riders at Rosedale », The Montreal Gazette,‎ , p. 7 (lire en ligne)
  3. a et b (en) « Chaucer Elliott, honoured member », sur Legends of Hockey Net (consulté le 2 janvier 2015)
  4. 1911 St. Thomas Saints, sur Baseball-Reference.com.
  5. (en) « Induction Facts & Figures », sur www.hhof.com (consulté le 1er janvier 2015)