Chaser (chien)

Chaser (28 avril 2004[1]-23 juillet 2019) est une chienne de race border collie, qui dispose de la mémoire la plus importante parmi les animaux non humains dont la mémoire a été mesurée[2] . Entraînée par son maître à la retraite, le professeur et psychologue John W. Pilley, elle est capable d'identifier 1 022 jouets par leur nom et de les retrouver en fonction de leur nom et leur catégorie[3] . [4] .

Un chien couché bicolore, vue de face, avec une balle entre les pattes.
Un border collie avec une balle.

En plus d'être capable de reconnaître les noms de plus d'un millier d'objets, elle reconnaît également des noms communs tels que la maison, l'arbre et la balle. Dans la continuité de ses précédents apprentissages, John W. Pilley montre ensuite la capacité de Chaser à comprendre des phrases contenant plusieurs éléments de grammaire et à apprendre de nouveaux comportements par imitation[5]

Chaser apprend des nouveaux mots par raisonnement inférentiel par rapport d'exclusion, ce qui correspond à inférer le nom d'un nouvel objet en le distinguant des objets dont elle connaît déjà le nom.

Le 23 juillet 2019, Chaser meurt de cause naturelle à l'âge de 15 ans à son domicile à Spartanburg, en Caroline du Sud. Juste avant le 76e anniversaire de Pilley , sa femme lui avait donné Chaser en cadeau. "Elle est venue me voir à l'âge de huit semaines et était avec nous depuis" a déclaré Sally Pilley. "Nous jouions avec elle dans la cour un jour, et une Jeep rouge est passée devant nous et elle est partie après la voiture, alors nous avons décidé de l'appeler Chaser."[6]

BiographieModifier

Elle naît en mai 2004 et rejoint la maison de John Pilley à l'âge de 8 semaines[3]. Elle vit dans la famille de ses maîtres, qui en font aussi un de leurs objet de recherche[1],[3].

Éducation et entraînementModifier

Dès son arrivée à 8 semaines dans son nouveau foyer, elle est socialisée à raison de 4 à 5 heures par jour. Elle est également éduquée et entraînée grâce à des méthodes associatives de conditionnement opérant et de conditionnement classique. Les récompenses qu'elle reçoit dès son cinquième mois consistent en des caresses, de l'attention et des jeux, jugés plus efficaces que les récompenses à base de nourriture[3]. L'apprentissage de nouveaux mots se fait à la maison[3].

Mémorisation de motsModifier

Chaque objet a son nom inscrit à sa surface, pour toujours être nommé de la même manière. Lors de l'enseignement d'un nouveau mot, l'objet est tenu et pointé devant Chaser puis associé à son nom (« Chaser, ceci est [nom de l'objet] »). La même technique est utilisé pour lui enseigner les noms d'humains, de chiens, de chats, les endroits et les objets immobiles. En trois ans, 1 038 objets sont ainsi réunis, 1 022 étant différents des autres, en taille, poids, texture, configuration, couleur, forme ou matériau, et disposant d'un nom unique. Parmi ces objets, se trouvent des peluches, des balles, des frisbees et des objets en plastique[3].

BibliographieModifier

  • John W. Pilley (trad. de l'anglais), Chaser, le chien qui comprend 1000 mots, Paris, Jean-Claude Lattès, , 300 p. (ISBN 978-2-7096-4663-5).
  • (en) John W. Pilley et Alliston K. Reid, « Border collie comprehends object names as verbal referents », Behavioural Processes, vol. 86,‎ , p. 184–195 (DOI 10.1016/j.beproc.2010.11.007).

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Roger Dobson, « Boning up on grammar: Researchers teach border collie to understand sentences using more than 1,000 words », (consulté le 23 juillet 2017).
  2. Nicholas Wade, « Sit. Stay. Parse. Good Girl! », New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 18 janvier 2011)
  3. a b c d e et f (en) John W. Pilley et Alliston K. Reid, « Border collie comprehends object names as verbal referents », Behavioural Processes, vol. 86,‎ , p. 184-195 (DOI 10.1016/j.beproc.2010.11.007, lire en ligne)
  4. « Smartest Dog », Popular Science,‎ (lire en ligne, consulté le 27 décembre 2010) :

    « Psychologist John Pilley of Wofford College in Spartanburg, S.C., wanted to test if there was a limit to the amount of words a border collie could learn, so he taught Chaser the names of 1,022 toys, one by one, for three years. New Scientist reports that he got her to fetch the toy and then he repeated the name to reinforce her understanding. »

  5. Dr. John W. Pilley et Hilary Hinzmann, Chaser : Unlocking the Genius of the Dog Who Knows 1000 Words, One World Publications, , 288 p. (ISBN 978-1-78074-702-6 et 1-78074-702-0)
  6. « Chaser, le chien qui connaissait plus de 1.000 mots, est mort », sur www.20minutes.fr (consulté le 30 juillet 2019)