Ouvrir le menu principal

Charles d'Amondans de Tinseau

mathématicien français

Charles d'Amondans de Tinseau
Naissance
Besançon
Décès
Montpellier
Origine Drapeau du royaume de France Royaume de France
Arme génie militaire
Années de service 1769-1792

Charles d'Amondans de Tinseau, né le à Besançon, mort le à Montpellier, officier et mathématicien français, se signala par son attachement à l'Ancien Régime et sa haine des idées révolutionnaires.

Charles de Tinseau entra comme élève à l'École royale du génie de Mézières en 1769, et s'y illustra comme un des meilleurs élèves de Gaspard Monge. Encouragé par son professeur, il rédigea un essai sur l'analyse appliquée à la géométrie des surfaces, consacré principalement aux surfaces gauches et aux surfaces réglées, suivi d'un essai sur le calcul différentiel et d'un traité de mécanique céleste (1772). En 1783, il est en garnison à Salins-les-Bains, où Monge le met en relation avec Sylvestre-François Lacroix.

Partisan acharné de la monarchie absolue, de Tinseau combattit dans les rangs des Émigrés, puis participa à diverses tentatives pour créer des soulèvements en province jusque sous le Consulat. Rallié un temps à l'Empire, il trahit Napoléon en livrant des renseignements importants aux armées coalisées en 1813. Il s'exila en Angleterre et ne revint en France qu'à la Restauration.

BibliographieModifier

  • René Taton, L’Œuvre scientifique de Gaspard Monge, Paris, Presses Universitaires de France, 1951