Ouvrir le menu principal

Charles Victor Eugène Lefebvre

peintre d'histoire français
Charles-Victor-Eugène Lefebvre
Ch. Lefébvre, peintre.png
Charles Lefebvre, photographié par Adolphe Dallemagne
Naissance
Décès
(à 76 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Mouvement
Conjoint
Claire Brugière de Sorsum (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant

Charles Victor Eugène Lefebvre est un peintre français né le à Paris et mort le [1].

DébutsModifier

Charles Lefebvre entre à l’école des Beaux-Arts de Paris en 1821 sur recommandation d’Abel de Pujol. Dès 1827 il expose au Salon des portraits et des sujets historiques qui lui valent un certain succès comme l’attestent les nombreux achats de l’État  destinés aux musées et bâtiments publics. Son abondante production religieuse, assez rare sur le marché de l’art, est principalement due aux commandes officielles pour des églises, tel que Saint-Louis-en-l’Île, Saint-Pierre-de-Chaillot, Saint-Paul-Saint-Louis, à Paris, mais également dans de nombreuses églises de province[2].

Biographie et œuvresModifier

Charles Victor Eugène Lefebvre, est né le mercredi 16 à Paris. Charles Victor Eugène Lefebvre était un chevalier de la légion d'honneur[3], il peint sur des sujets religieux en utilisant la technique de la peinture à l'huile. En 1830, il peint le tableau Sainte-Madeleine, représentant une femme qui regarde vers le haut et s'appuie contre une tête de mort. Le tableau est une étude pour la Sainte-Madeleine, de l’église Saint-Paul-Saint-Louis de Paris, commandé par l’État au milieu du XIXe siècle à une date qui nous est inconnue. Charles Lefebvre réalisera également un Saint Jérôme pour cette même église. Marie-Madeleine disciple du Christ, vit retirée à Sainte-Baume dans le sud de la France. Elle est représentée ici en pénitente dans un dénuement le plus total, assise sur une paillasse dans une grotte, les évangiles posés sur ses genoux, en train de prier.  Cette esquisse peinte est très proche de la composition définitive. Cependant l’artiste a choisi dans l’œuvre définitive un arrière plan différent, plus ouvert sur la nature. La position de la Madeleine reste identique[2].

Ses tableauxModifier

Ses tableaux se vendent aux enchères d'art pictural. Il peint aussi des personnes connues telles que le cardinal Guillaume Dubois, Lazare Hoche et plein d'autres. Sa peinture fait partie de la catégorie réalisme du Modèle:S-XIX.

Vie privéeModifier

Charles Victor Eugène Lefebvre, eut un fils avec Claire Brugière de Sorsum, le 19 juin 1843 qui est le célèbre compositeur Charles Lefebvre. Claire Brugière de Sorsum meurt en 1843 est la fille du baron Antoine Brugière de Sorsum (1773-1823)[4].

MortModifier

Charles Victor Eugène Lefebvre, meurt le à Paris ; il est enterré au cimetière du Père-Lachaise au 20e arrondissement de Paris, près de la tombe de sa femme Claire Brugière de Sorsum[4].

Nom des tableauxModifier

Titre Date Dimension Support
Le Marchand d'Armes ? 55 × 40 cm Huile
Sainte Madeleine 1830 41 × 33 cm Huile
Diogène dans l'agora d'Athènes 32 × 40,5 cm Huile

Notes et référencesModifier