Charles Vatel

historien, collectionneur d'art et avocat français

Charles Joseph Vatel, né le à Versailles et mort dans la même ville le [1], est un historien et collectionneur d'art français.

BiographieModifier

Avocat et docteur en droit, Vatel fut jusqu'à sa mort le premier titulaire des fonctions de conservateur du Musée du Jeu de Paume, installé dans la célèbre salle du même nom.

Il avait fait don de sa collection de peintures en 1883 au musée municipal de Versailles, dont le fonds rejoignit par la suite le Musée Lambinet.

ŒuvresModifier

  • Charlotte de Corday et les Girondins, Pièces classées et annotées par M. Charles Vatel. Henri Plon, Paris, 1864 - 1872. 3 volumes in-8 de texte accompagnés d'un volume in-4 de planches, [4ff.], CCCCXCVI, [2ff.], [2ff.] et 876 pages en numérotation continue puis, pour le volume de planches, 8 pages, 19 planches sur papier fort (portraits, plans vues) et 5 pages de documents en fac simile. [lire en ligne] .
  • Notice historique sur la salle du Jeu-de-Paume de Versailles depuis sa fondation jusqu'à nos jours, suivie de la liste complète et inédite des signataires du serment.
  • Recherches historiques sur les Girondins. Vergniaud. Manuscrits, lettres et papiers, pièces pour la plupart inédites, classées et annotées. Ouvrage accompagné de deux portraits originaux, de deux gravures et d'un fac-simile. J.-B. Dumoulin, Bordeaux, C. Lefebvre, Limoges, Ducourtieux, 1873. Deux volumes in-8 de [4]-iv-XCV-227 et [4]-486 pages, avec 4 planches lithographiées hors-texte, sous serpente, dont deux portraits-frontispices et un fac-similé dans le texte. Indices.
  • Histoire de Madame du Barry, Versailles, 1883, 3 vol.
  • Code pénal du royaume de Bavière, A. Durand, Paris, 1852, traduit de l'allemand avec des explications en ligne.

Notes et référencesModifier

  1. Archives départementales des Yvelines, état-civil numérisé de Versailles, acte de décès No112 de l'année 1885, vue 20 de la numérisation. Il meurt dans son appartement au Palais de Versailles, sis dans la partie sud de l'aile des Ministres. Sa mort est déclarée par ses neveu et petit-neveu Lambinet. L'acte précise sa date de naissance.

Liens externesModifier