Charles Spurgeon

prédicateur, auteur, pasteur et évangéliste britannique

Charles-Haddon Spurgeon (Kelvedon, Essex, - Menton, ) est un prédicateur baptiste réformé britannique de la deuxième moitié du XIXe siècle.

Charles Spurgeon
Image dans Infobox.
Charles Spurgeon.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
MentonVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Conjoint
Susannah Spurgeon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Thomas Spurgeon (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Religions
Site web
signature de Charles Spurgeon
signature

BiographieModifier

Son père, John Spurgeon, et son grand-père, James Spurgeon, étant pasteurs, il est élevé dans la connaissance de l'Évangile[1]. En janvier 1850, alors qu’il marche vers un rendez-vous, une tempête de neige le pousse à rentrer dans une église méthodiste de Colchester, et à la suite de l’invitation du prédicateur de regarder à Christ, il expérimente une nouvelle naissance [2]. En septembre 1850, il est baptisé à l’église baptiste St. Andrews Baptist Church de Cambridge[3].

MinistèreModifier

En octobre 1851, il devient pasteur à l’Église baptiste de Waterbeach, dans le Cambridgeshire [4]. Trois ans plus tard, en 1854, à seulement vingt ans, il est appelé pour prêcher à l'église de New Park Street Chapel, à Londres, auparavant dirigée par le théologien baptiste John Gill.

Ses prédications attirent les foules, et l'église devient rapidement trop étroite pour la congrégation. À vingt-deux ans, Spurgeon est le prédicateur le plus couru du moment, et prêche régulièrement devant des foules allant jusqu'à 10 000 fidèles. En 1861, Charles Spurgeon est pasteur de l’église Tabernacle métropolitain et la même année inaugure un nouveau bâtiment à Elephant and Castle avec un auditorium de 6 000 sièges[5].

Les sermons de Charles Spurgeon, publiés chaque semaine, sont des succès populaires. Au moment de sa mort, plus de 50 volumes de sermons sont en circulation [6].

Il rédige également un magazine mensuel, et fonde le Pastors' College un collège biblique en 1856 [7], deux orphelinats, un foyer pour personnes âgées, une société de distribution biblique et plusieurs postes missionnaires [8].

Vie privéeModifier

Spurgeon se marie en 1856 et a deux fils (Charles et Thomas) de sa femme Susannah. De santé fragile, affligé de rhumatismes, de goutte et de néphrite, il fait de fréquents séjours à Menton dans le Sud de la France pour récupérer[9]. C'est là qu'il s'éteignit en 1892.

Notes et référencesModifier

  1. Walter A. Elwell, Evangelical Dictionary of Theology, Baker Academic, USA, 2001, p. 1146
  2. Peter J. Morden, Communion with Christ and His People: The Spirituality of C. H. Spurgeon, Wipf and Stock Publishers, USA, 2014, p. 50
  3. Peter J. Morden, Communion with Christ and His People: The Spirituality of C. H. Spurgeon, Wipf and Stock Publishers, USA, 2014, p. 83
  4. Edward E. Hindson, Daniel R. Mitchell, The Popular Encyclopedia of Church History: The People, Places, and Events That Shaped Christianity, Harvest House Publishers, USA, 2013, p. 315
  5. Stephen J. Hunt, Handbook of Megachurches, Brill, Netherlands, 2019, p. 50
  6. The Editors of Encyclopædia Britannica, C.H. Spurgeon, britannica.com, USA, consulté le 18 novembre 2017
  7. George Thomas Kurian, Mark A. Lamport, Encyclopedia of Christian Education, Volume 3, Rowman & Littlefield, USA, 2015, p. 1205
  8. Peter J. Morden, Communion with Christ and His People: The Spirituality of C. H. Spurgeon, Wipf and Stock Publishers, USA, 2014, p. 213
  9. Darrel W. Amundsen, The Anguish and Agonies of Charles Spurgeon, christianitytoday.com, USA, Numéro 29, 1991

BibliographieModifier

  • Charles Spurgeon, une biographie, Arnold Dallimore, 1988, Editeur / Edition : Europresse, (ISBN 2-906287-89-X)
  • Autobiography, Diary, Letters, and Records, Volume 1-4, by his Wife and his Private Secretary, Curts & Jennings, 1898-1900
  • Memories of Stambourne, C.H. Spurgeon
  • R. SHINDLER, Th R. SHINDLER, From the Usher’s Desk to The Tabernacle Pulpit, A.C. Armstrong and Son, 1892, A.C. Armstrong and Son, 1892
  • G. BRUNER, Spurgeon, sa vie et son œuvre 1834-1892, éditions impact, 2013 (Réédition française de : From the User's Desk to The Tabernacle Pulpit)

Principaux ouvragesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :