Charles Rich (4e comte de Warwick)

Charles Rich
Fonctions
Membre du Parlement d'Angleterre
Membre du parlement d'Angleterre de 1642-1648
Titre de noblesse
Comte de Warwick
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Père
Mère
Frances Hatton (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Robert Rich
Lady Frances Rich (d)
Anne Rich (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Mary Rich (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Elizabeth Rich (d)
Charles Rich (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Charles Rich, 4e comte de Warwick (environ 1623 - ), surnommé l'honorable Charles Rich jusqu'en 1658, est un pair et un homme politique anglais.

BiographieModifier

Il est le deuxième fils de Robert Rich (2e comte de Warwick) et Frances Hatton. Jeune homme, il est connu pour être beau, charmant, gai et sans le sou. Il épouse Lady Mary Boyle, fille de Richard Boyle (1er comte de Cork), puis Catherine Fenton. Il devient intime avec Lady Mary lorsqu'il aide à la soigner pendant une attaque de rougeole[1]. C'est un mariage d'amour: Mary, au grand mécontentement de son père, a refusé de contracter le mariage qu'il a arrangé avec James Hamilton, futur comte de Clanbrassil, au motif qu'elle le trouve répugnant et choisit Charles. Son père, qui l'aime sincèrement, donne finalement son consentement, ainsi qu'une dot généreuse, mais le couple ne semble pas avoir été heureux. Dans ses journaux, Marie parle de "disputes violentes et passionnées". Il y a peut-être eu des fautes des deux côtés, puisque Marie est exceptionnellement têtue et forte d'esprit (comme le montre son défi à son formidable père), mais il est généralement admis que la maladie chronique de Rich le rend féroce et tyrannique.

 
Mary, comtesse de Warwick

Dans la vie publique, Rich représente Sandwich au Parlement de 1645 à 1648. Il est également Custos Rotulorum of Essex. Il succède à son frère Robert au comté en 1658.

Lord Warwick est décédé en 1673, après vingt ans de goutte. Son fils unique l'a précédé dans la tombe et n'a pas d'enfants de sa femme Anne Cavendish. Le titre est donc transmis à son cousin, Charles Rich, deuxième comte Holland. Son seul autre enfant, Elizabeth, est mort en bas âge. Malgré leurs querelles, il laisse tous ses biens à sa veuve pour sa vie, une attitude inhabituelle à l'époque. Elle est morte cinq ans plus tard.

RéférencesModifier

  1. (en)   « Rich, Mary », dans Dictionary of National Biography, Londres, Smith, Elder & Co, 1885–1900.

Liens externesModifier