Charles Revet

personnalité politique française

Charles Revet
Illustration.
Fonctions
Sénateur

(24 ans et 6 jours)
Élection 24 septembre 1995
Réélection 26 septembre 2004
28 septembre 2014
Circonscription Seine-Maritime
Groupe politique RI (1995-2002)
UMP (2002-2015)
LR (2015-2019)
Successeur Pascal Martin
Président de la communauté de communes du canton de Criquetot-l'Esneval

(12 ans, 3 mois et 21 jours)
Élection
Prédécesseur Création de la communauté de communes
Successeur Florence Durande
Président du conseil général de la Seine-Maritime

(10 ans et 4 mois)
Prédécesseur André Martin
Successeur Didier Marie
Député de la 9e circonscription de la Seine-Maritime

(2 ans, 5 mois et 22 jours)
Législature Xe
Groupe politique UDFC
Prédécesseur Frédérique Bredin
Successeur Frédérique Bredin
Député de la Seine-Maritime
(scrutin proportionnel à un seul tour)

(2 ans, 1 mois et 12 jours)
Élection 16 mars 1986
Législature VIIIe
Groupe politique UDF
Prédécesseur Aucun
Successeur Aucun
Député de la 5e circonscription de la Seine-Maritime

(3 ans, 1 mois et 19 jours)
Élection 19 mars 1978
Législature VIe
Groupe politique UDF
Prédécesseur André Bettencourt
Successeur Paul Dhaille
Biographie
Date de naissance (82 ans)
Lieu de naissance Turretot (Seine-Maritime)
Nationalité Française
Parti politique UDF
UMP
Les Républicains
Profession Agriculteur

Charles Revet est un homme politique français, né le à Turretot.

BiographieModifier

Charles Revet est agriculteur de profession.

En 1977, le député de Seine Maritime André Bettencourt pressent que la montée de la gauche lui fera perdre son siège aux prochaines élections, et décide de se présenter aux élections sénatoriales prochaines. Il cherche à désigner un successeur et contacte les Renseignements généraux français pour demander à leur organisme de sondage de l'opinion publique qui aura le plus de probabilités d'être élu, entre Charles Revet et un jeune énarque maire d'une commune proche. Le commissaire Piera, chargé de l'affaire, invente qu'un sondage interne des RG indique que Revet aurait le plus de probabilités d'être élu[1]. Revet est choisi par Bettencourt, et finit par gagner l'élection en 1978.

En 1981, Revet perd son siège de député. Il le regagne en 1986 avec la vague bleue qui emporte l'Assemblée nationale et provoque la Première cohabitation.

il a été élu sénateur de Seine-Maritime le 24 septembre 1995, réélu 26 septembre 2004 et le 28 septembre 2014 pour un troisième mandat. Il démissionne le 30 septembre 2019[2].

En août 2019, après le décès de Philippe Madrelle, il est le doyen du Sénat. Il démissionne le mois suivant.

Détail des mandatsModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier