Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Osgood.
Charles E. Osgood
Biographie
Naissance
à Somerville, Massachusetts,
Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 74 ans)
à IllinoisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité Américain
Thématique
Formation Psychologie (Université Yale)
Profession Psychologue et linguiste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université de l'Illinois à Urbana-ChampaignVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions Bourse Guggenheim et prix APA pour une contribution scientifique remarquable à la psychologie (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Académie américaine des arts et des sciencesVoir et modifier les données sur Wikidata

Charles Egerton Osgood est un linguiste et psychologue américain de la seconde moitié du XXe siècle, connu pour la technique d'évaluation de l'organisation mentale des notions pour un sujet, connue comme échelle sémantique différentielle qu'il a développée avec son équipe.

CarrièreModifier

Osgood est né à Somerville, dans le Massachusetts. Il obtient le grade de docteur en psychologie à l'Université Yale en 1945[1]. Il est professeur de psychologie à l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign de 1949 à 1984, puis devient enseignant-chercheur à l'Institut de Recherche en Communications (ICR). Il est directeur de l'ICR de 1957 à 1984. Il est président de la Société américaine de psychologie de 1962 à 1963.

Parmi ses nombreuses distinctions signalons le Prix de la contribution scientifique de la Société américaine de psychologie (1960) et le Prix Kurt Lewin (1971). Charles Osgood est mort en 1991.

Échelle d'OsgoodModifier

Parmi ses réalisations, celle qui a connu la plus grande diffusion est l'échelle sémantique différentielle, ou échelle d'Osgood (1957). Elle se présente sous la forme d'un item de questionnaire où le sujet est invité à exprimer son positionnement dans un dipôle d'antagonistes (le nombre de choix étant à l'origine de sept, mais ce nombre est actuellement très variable). Si le projet initial d'Osgood était de produire un profil psychologique à partir de données sémantiques, le management et la mercatique se sont saisis de l'outil pour faire des enquêtes de satisfaction, du profilage DRH, des études de marché, etc.[2]

BibliographieModifier

  • (en) Charles E. Osgood, Method and Theory in Experimental Psychology, Oxford University Press, 1956.
  • (en) Charles E. Osgood, George Suci, & Percy Tannenbaum, The Measurement of Meaning. University of Illinois Press, 1957. (ISBN 0-252-74539-6).
  • (en) Charles E. Osgood, "Suggestions for Winning the Real War with Communism," Journal of Conflict Resolution, Vol. 3 (1959), p. 295–325.
  • (en) Charles E. Osgood, "Reciprocal Initiative", in The Liberal Papers, Doubleday/Anchor, 1962.
  • (en) Charles E. Osgood, An Alternative To War Or Surrender, University of Illinois Press, Urbana, 1962.
  • (en) Charles E. Osgood & Murray S. Miron (eds), Approaches to the Study of Aphasia, University of Illinois Press, 1963.
  • (en) Charles E. Osgood. Perspective in Foreign Policy. Palo Alto: Pacific Books, 1966. ASIN B0007DRMIS.
  • (en) Charles E. Osgood, William S. May, & Murray S. Miron, Cross Cultural Universals of Affective Meaning. University of Illinois Press, 1975. (ISBN 0-252-00426-4).
  • (en) Charles E. Osgood, Focus on Meaning: Explorations in Semantic Space. Mouton Publishers, 1979.
  • (en) Charles E. Osgood, Psycholinguistics, Cross-Cultural Universals, and Prospects for Mankind. Praeger Publishers, 1988. (ISBN 0-03-059433-2).
  • (en) Charles E. Osgood & Oliver Tzeng (eds), Language, Meaning, and Culture: The Selected Papers of C. E. Osgood. Praeger Publishers, 1990. (ISBN 0-275-92521-8).

Notes et référencesModifier

Lien interneModifier