Ouvrir le menu principal
Charles Ledroit
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
Val-de-MarneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Charles François LedroitVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Condamnation

Charles François Ledroit est né à Château-Gontier (Mayenne) le [1] et mort à Saint-Maurice (Val-de-Marne) le [2] est une personnalité de la Commune de Paris.

Fils de tisserand, il est cordonnier puis photographe. Il est poursuivi pour fait de grève à Marseille en 1845, puis pour ses opinions politiques en 1852. Il adhère à l'Association internationale des travailleurs.

Il est élu au Conseil de la Commune par le Ve arrondissement, il siège à la commission de la Justice, puis à celle des Relations extérieures et à celle de la Guerre. Il vote pour la création du Comité de Salut public. Après la Semaine sanglante, il se réfugie en Suisse. Il est condamné à mort par contumace par le conseil de guerre. Il milite dans la Fédération jurassienne de tendance bakouniniste.

RéférencesModifier

NotesModifier

  1. Archives départementales de la Mayenne, état-civil numérisé de Château-Gontier, acte no 194 de l'année 1818, image 109 de la numérisation.
  2. Archives départementales de Paris, état-civil numérisé, acte no 3282 de l'année 1882 (transcription du 17 octobre).

BibliographieModifier

  • Dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social, Le Maitron notice biographique.
  • Jean Maitron, Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, t. VII, .
  • Pierre Boisseau, Jean-Pierre Massias et Jean Rossetto, La Commune de Paris de 1871 à l'épreuve du droit constitutionnel, Presses universitaires de la Faculté de droit de Clermont-Ferrand, , 426 p. (ISBN 2-912589-08-8).
  • Georges Bourgin, Amédée Dunois et Édouard Dolléans, La Guerre de 1870-1871 et la Commune. Textes originaux, Paris, Flammarion, , 432 p.
  • Maurice Choury, La Commune au Quartier latin, Livre club Diderot, , 344 p., p. 117, 121, 158, 214.
  • Raoul Dubois, À l'assaut du ciel. La Commune racontée, L'Atelier, , 398 p. (ISBN 978-2708228801), p. 114.
  • Bernard Noël, Dictionnaire de la Commune, Mémoire du Livre, , 642 p. (ISBN 978-2913867130).
  • Martin Phillip Johnson, The Paradise of Association: Political Culture and Popular Organizations in the Paris Commune of 1871, University of Michigan Press, , 321 p. (ISBN 978-0472107247), p. 42.
  • Charles Rihs, La Commune de Paris, 1871. Sa structure et ses doctrines, Seuil, , 352 p. (ISBN 978-2020026741).
  • Claude Schkolnyk, Victoire Tynaire 1831-1895. Du socialisme utopique au positivisme prolétaire, L'Harmattan, , 424 p. (ISBN 978-2296351653), p. 261, 395.
  • Maxime Du Camp, Les Convulsions de Paris, t. IV, Éditions Hachette, (lire en ligne), p. 28, 150, 362.
  • Jules Clère, Les Hommes de la Commune. Biographie complète de tous ses membres, Paris, Éditions Dentu, (lire en ligne), p. 116.