Ouvrir le menu principal

Charles Kennedy

politicien britannique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kennedy.

Charles Kennedy
Illustration.
Charles Kennedy, le 10 avril 2005.
Fonctions
Député à la Chambre des communes pour Ross, Skye and Lochaber
Ross, Skye and Inverness West (1997-2005)
Ross, Cromarty and Skye (1983-1997)

(31 ans, 10 mois et 28 jours)
Élection 9 juin 1983
Réélection 11 juin 1987
9 avril 1992
1er mai 1997
7 juin 2001
5 mai 2005
6 mai 2010
Prédécesseur circonscription créée
Successeur Ian Blackford
Leader des Libéraux-démocrates

(6 ans, 4 mois et 29 jours)
Prédécesseur Paddy Ashdown
Successeur Menzies Campbell
Biographie
Nom de naissance Charles Peter Kennedy
Date de naissance
Lieu de naissance Inverness (Écosse, Royaume-Uni)
Date de décès (à 55 ans)
Lieu de décès Fort William (Écosse, Royaume-Uni)
Nationalité Britannique
Parti politique Libéraux-démocrates

Charles Peter Kennedy, né le à Inverness et mort le à Fort William[1], est un homme politique britannique. Il est le dirigeant du parti des Libéraux-démocrates (Lib-Dems), du au .

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

En 1982, après des études à l'université de Glasgow, il travaille comme journaliste à la BBC Highland. Il obtient une bourse américaine, la Fulbright Fellowship, et poursuit ses études à l'université de l'Indiana.

Carrière politiqueModifier

En 1983, aux élections générales, il concourt pour la circonscription écossaise de Ross, Cromarty & Skye, soutenu par le député conservateur et ministre Hamish Gray. Kennedy est élu et à 23 ans, devient le plus jeune membre du Parlement de la Chambre des communes. Ambitieux et populaire, il apparaît comme un dirigeant potentiel du parti.

En 1988, le Parti social-démocrate et le Parti libéral fusionnent pour former les Libéraux-démocrates (Lib-Dems). Le , au moment de la démission de Paddy Ashdown, Kennedy est élu dirigeant du parti.

Un partenariat avec le New Labour de Tony Blair est un temps envisagé, mais l'idée est finalement abandonnée, la politique de Tony Blair étant jugée trop à droite. Ainsi, sous la direction de Charles Kennedy, les libéraux-démocrates s’opposent à l'invasion de l'Irak et aux restrictions des libertés individuelles sous couvert de « guerre contre le terrorisme »[2].

Toutefois, l'aile droite du parti entre en conflit avec lui. Il démissionne de son poste le et a pour successeur Menzies Campbell[2].

Il a publié l'ouvrage The Future of Politics.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Charles Kennedy, former Liberal Democrat leader, dies aged 55 », sur bbc.com, (consulté le 2 juin 2015).
  2. a et b Richard Seymour, « Le joker des europhiles britanniques », sur Le Monde diplomatique,

Liens externesModifier