Charles Joseph Tanret

chimiste français
Charles Joseph Tanret

Naissance
Joinville, Haute-Marne (France)
Décès (à 69 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau de la France Français
Domaines Chimie, pharmacie
Distinctions Prix Barbier (1879)
Prix Jecker (1895)

Charles Joseph Tanret (, Joinville, France - , Paris) est un pharmacien et chimiste français.

Biographie modifier

Charles Joseph Tanret fait ses études classiques au Petit Séminaire de Langres où il obtient son baccalauréat. Il est reçu à l'internat de pharmacie de la faculté de pharmacie de Paris en 1870. Il soutient une thèse sur l'albumine en 1872, au cours de laquelle il donne la formule d'un réactif original dit réactif de Tanret (à base d'iodomercurate de potassium HgI3K) pour la recherche et le dosage de l'albumine dans les urines.

Il s'établit alors à Troyes où il ouvre une officine et installe un laboratoire de fortune dans lequel il effectuera ses premiers travaux de chimie végétale. En 1879, il s'installe à Paris, où il collabore notamment avec Marcellin Berthelot, et il s'intéresse à l'extraction des alcaloïdes. En 1880, il acquiert une officine, mais après 13 ans de pratique, il cesse toute activité officinale et va étendre son laboratoire de chimie végétale

Principaux travaux modifier

Ses travaux ont porté sur les questions de chimie végétale encore en balbutiement. On peut citer notamment ses recherches approfondies sur la composition de l'écorce de racine de grenadier (Punica protopunica), utilisée pour ses propriétés vermifuges, avec l'isolement de la pelletiérine, de l'isopelletiérine, de la méthylpelletiérine et de la pseudopelletiérine[1],[2],[3],[4]

Il s'intéresse aussi aux constituants de l'ergot du seigle dont il isole l'ergotinine[n 1],[5] (qui se révéla par la suite être un mélange d'alcaloïdes), l'ergostérol, le phytostérol, l'histamine et le tréhalose.

À partir de 1895 il présente un ensemble de travaux sur la chimie des sucres avec, en particulier, la découverte de la mutarotation de glucose[6] qui permet d'expliquer l'existence de deux séries symétriques de sucres. Il s'agit de l'obtention à l'état pur de divers polysaccharides des crosne du Japon, du topinambour et de la manne du frêne. Il étudia de plus la convallamarine du muguet, l'hespéridine des citrus et la vincétoxétine du dompte-venin.

Publications modifier

Prix et distinctions modifier

Notes et références modifier

Notes modifier

  1. Sur l'ergotinine, voir :
    • « Ergotinine », sur lalanguefrancaise.com (consulté en ).
    • [Rosenbloom & Charles B. Schildecker 1914] (en) Jacob Rosenbloom et Charles B. Schildecker, « The successful isolation of ergotinin crystals from certain organs in a case of acute ergot poisoning », Journal of the American medical association (JAMA), vol. 63, no 14,‎ , p. 1203–1204 (lire en ligne [sur jamanetwork.com], consulté en ).
    • [Clark 1927] (en) Alfred Joseph Clark, « Do the Pharmacopœal Preparations of Ergot Contain Any Active Principles? » (lu le 9 mars 1927), Transactions of the Edinburgh Obstetrical Society,‎ , p. 109-121 (lire en ligne [PDF] sur ncbi.nlm.nih.gov, consulté en ).

Références modifier

  1. Tanret 1878a.
  2. Tanret 1878b.
  3. Tanret 1879.
  4. Tanret 1880.
  5. Tanret 1875.
  6. Tanret 1895.
  7. Lafont 2018, p. 8.
  8. Delvincourt 1968, p. 15.
  9. « Prix Jecker », C.R. Hebd. Séances Acad. Sci., vol. 121,‎ , p. 1007-1009 (ISSN 0001-4036, lire en ligne [sur gallica]).

Voir aussi modifier

Bibliographie modifier

  • (eo) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espéranto intitulé « Charles Joseph Tanret » (voir la liste des auteurs).
  • [Delaveau 2007] Pierre Delaveau, « Charles Tanret (1847-1917) »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur shp-asso.org, Société d'Histoire de la Pharmacie, (page accessible par Archive.is).
  • [Delvincourt 1968] Robert Delvincourt, « Charles Tanret », Revue d'Histoire de la Pharmacie, no 196,‎ , p. 3-15 (lire en ligne [sur persee]).  .
  • [Delvincourt 1968] Robert Delvincourt, « Charles Tanret » (suite et fin), Revue d'Histoire de la Pharmacie, nos 197-198,‎ , p. 121-130 (lire en ligne [sur persee]).
  • [Delvincourt 1980] Robert Delvincourt, Vie et œuvre de Charles Tanret (thèse de doctorat), Université Paris V, , 548 p..
  • [Delvincourt 1983] Robert Delvincourt, « Allocution de M. Robert Delvincourt, docteur en pharmacie, lue en l'hôtel de ville de Troyes le 18 avril 1983 », Revue d'histoire de la pharmacie, vol. 258,‎ , p. 229-232 (ISSN 0035-2349, lire en ligne [sur persee]).
  • [Lafont 2018] Olivier Lafont, « Charles Joseph Tanret, pharmacien d’officine et chercheur scientifique de haut niveau », Revue d'Histoire de la Pharmacie, no 397,‎ , p. 7-12 (lire en ligne [sur persee]).  .
  • [Lestel 2007] Laurence Lestel, Itinéraires de chimistes - 150 ans de chimie en France avec les présidents de la SFC, EDP Sciences, , 582 p. (ISBN 978-2-86883-915-2 et 2-86883-915-0, lire en ligne [sur books.google.fr]), p. 501-505.