Charles Gallissot

astronome mathématicien

Charles Antonin Gallissot, né à Lyon le et décédé à Belley le , est un mathématicien et astronome français, professeur à l'université de Lille.

Charles Gallissot
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
BelleyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

BiographieModifier

Charles Gallissot commence sa carrière professionnelle à l'observatoire de Lyon de 1906 à 1924, et publie de nombreuses études sur la photométrie, la scintillation, le phénomène dit de Purkinje-Gallissot, les lumières brèves et éclats intermittents, et la distribution de l'énergie lumineuse du soleil[1]. Il soutient une thèse en mathématique intitulé « La photométrie du point lumineux appliquée aux déterminations des éclats stellaires. Absorption atmosphérique. Scintillation.Colorations et températures » à la faculté des sciences de Lyon en 1922[2]. Il est brièvement astronome-adjoint à l'observatoire de Marseille.

Il devient chargé de cours de mathématiques à Lille, à partir de 1929, en remplacement de Henri Béghin. Nommé en 1933 professeur de mathématiques appliquées et astronomie, il participe à la construction de l'observatoire de Lille dont il sera le premier directeur en 1934. Il réside à l'observatoire. En 1934, l'institut de mathématiques appliquées est créé, il comprend l'observatoire et le laboratoire de mécanique dirigé par Robert Mazet. En 1952, Vladimir Kourganoff le remplace à la directeur de l'observatoire[3].

Notes et référencesModifier

  1. « Survol des activités de l'observatoire de Lyon entre 1879 et 1976 »
  2. « Thèse en ligne »
  3. Marie Thérèse Pourprix, « Les mathématiques à Lille de 1854 à 1970 », ASAP, Université de Lille,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier