Ouvrir le menu principal
Charles Forot
Description de l'image Editions du Pigeonnier.jpg.
Naissance
Saint-Félicien (Ardèche)
Décès
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Éditeur
Activité principale
Poète

Charles Forot naît le 20 mai 1890 à Saint Félicien, en Ardèche. Après des études à Paris, il crée en 1920 un centre culturel et une maison d'édition dans son village natal : "Le pigeonnier"[1].

Il fait de longs séjours dans l'île espagnole de Formentera.

Il disparait le 21 janvier 1973 à Saint Félicien.

BiographieModifier

Orphelin de père à 4 ans , il est élevé à la campagne par sa mère.

Il entre au collège de Valence et supporte mal la vie d'interne.

Handicapé dès l'âge de 17 ans par une tuberculose osseuse qui lui coute trois années d'alitement.

Un séjour à Paris et des études comme auditeur libre à la Sorbonne lui permettent de nouer des contacts avec les intellectuels de son époque, en particulier avec les ardéchois parisiens.

En 1913 il rechute de son mal de Pott et passe à nouveau trois ans couché.

À la fin de la guerre, il découvre Maurras et entre au comité de la Revue fédéraliste, adhérent avec ses amis Gabriel Faure, Jos Jullien et Louis Pize au mouvement régionaliste. Il se consacre à la poésie.

Il retournera au pays natal et créera dés 1918, sans doute avec l'aide du banquier Bechetoille, de Joseph Parnin[2] et de Louis Pize les éditions du Pigeonnier dans sa maison familiale.

Outre la Revue Fédéraliste, il écrit pour d'autres journaux, la revue hebdomadaire Essaims nouveaux, Latinité, la Revue de l'Occident, La France à Table, La Muse française et l' Almanach Vivarais.

En 1933, il fait partie de l'Académie du Vivarais initiée par Jean Régnè.

 
Tiré à part de la liste des académiciens désignés par Jean Régné en 1933, pour renforcer les liens entre les amis du "Fond Mazon" aux Archives du Vivarais?

En 1940, l'Académie française couronne son "Ode au grand Vivarois Olivier de Serres" du prix Jules Davaine.

Fin gastronome, il publiera Odeurs de forets et fumets de table à la fin de son existence, ouvrage consacré à la cuisine régionale du Forez et du Vivarais.

Un de ses poèmes accompagne une gravure de Jean Chièze : 24 juin 1940; en hommage aux spahis tués face à l'armée allemande dans des combats en haute Ardèche[3].

 
Charles Forot- Autographe

En 1927 et 1961, il reçoit le prix Archon-Despérouses[4].

Le pigeonnierModifier

C'est dans sa maison familiale[5],[6], à Saint Félicien, qu'il crée un mouvement artistique, une maison d'édition, un théâtre de verdure, offrant aux artistes vivarois un lieu unique de rencontres et d'amitié[7],[8],[9]. Peintres (Victor Fonfreide), graveurs, musiciens (Vincent d'Indy), sculpteurs (Marcel Gimond), écrivains , danseurs (Empi et Riaume[10]) partagent leurs savoirs et l'amour du pays natal.

Il édite Maurras[11], Léon Daudet[12], Xavier Vallat, Lucien Dubech, Paul Bourget, Derême, Albert Flory, Henri Ghéon[13], Paul Valéry, Louis Pize, Gabriel Faure [14], qu'illustrent Mme R.S Bèchetoille, Jean Chièze[15], Jos Jullien...

En 1923, une société des "Amis du Pigeonnier " est fondée, elle compte 200 membres à qui sont destinés des exemplaires hors commerce sur papier Montgolfier.

 
Lettre de contribution des Amis du Pigeonnier -1923

Le siège social de la société est situé place Bellecour à Lyon.

Le 205e et dernier titre Airs anciens, de Philippe Héritier est achevé d'imprimer le 31 décembre 1958 .

Le choix des papiers, la qualité des illustrateurs et de la typographie sont avec le choix des textes la marque de fabrique de la maison. Charles Forot en assure la conception et la réalisation.

La ferme magnanerie dans laquelle Charles Forot et son épouse Geneviève vécurent une retraite active a été en partie réhabilitée et permet au public, au travers leur lieu de vie, d'y retrouver l'histoire de cette aventure qui a largement débordé du cadre régional[16],[17].

HommagesModifier

En 1961, une grande exposition fut organisée au Château d'Aubenas par l'abbé Jean Charay et un ouvrage, Quarante ans de décentralisation littéraire et artistique, Le pigeonnier 1920-1960, honorèrent cette entreprise.

Au musée de Tournon, une salle est dédiée au poète Charles Forot, mentionnant son influence culturelle, avec sa maison d'édition, le Pigeonnier[18].

Michel Fromentoux, son biographe l'a célébré dans un article d'Aspects de la France.

ŒuvresModifier

 
Odes de Charles Forot- éditées en 1932
  • La Ronde des ombres, Le Divan ed, Paris - 1922
  • Caillard, M., & Forot, C. (1924). Les revues d'avant-garde: 1870-1914 (Vol. 62). Ent'revues.
  • Suite d'automne. Editions Garnier-1925.
  • Hyménée, au Pigeonnier-1926.
  • Au Roi, tiré à part de la Revue Fédéraliste - 1928
  • Guirlande du Pigeonnier, (Collection établie sous la Direction de Charles Forot). Au Pigeonnier, Maison du Livre Français, 1927.
  • Au Roi. au Pigeonnier-1928
  • Charmes des jours, au Pigeonnier-
  • Odes: Dessins de Marcel Gimond. Libr. de France. 1932
  • Épigrammes, quatrains. 1920-1930. 1937, Prix René-Bardet de l'Académie française en 1938
  • Ode au grand Vivarois Olivier de Serres. 1939
  • Charmes des jours, poèmes. Frontispice gravé par Jean Chieze. impr. Cl. Ranchon.1934
  • Dix sonnets. Ed. du Pigeonnier. 1945
  • Les lettres de la religieuse portugaise. 1946
  • Couchant,Prix Archon-Despérouses,1927, réédité en 1960.
  • Chapiteaux, (dessins de Jean Chièze .1962
  • Odeurs de forêt et fumets de table. 1963[19].
  • Un prélat Vivarois, Monseigneur Alfred Battendier, -tiré à part de la Revue du Vivarais no 4, 1963.
  • Saint Félicien et ses communes. 1964
  • Le second livre des odes. 1965
  • À la dixième muse : poèmes gastronomiques, Le Pigeonnier- 1966
  • Charles Forot et Michel Carlat, Le feu sous la cendre, le paysan vivarois et sa maison. (Publiè après sa mort)

[20].

BibliographieModifier

  • D.Dupraz, Archives de Charles Forot et du Pigeonnier , Inventaire de la sous-série 24 J, Archives départementales de l'Ardèche, 1998.
  • Charles Forot. Témoignages, inédits, bibliographie. Imprimerie Volle, Privas(Ardèche)-1974
  • Charles Forot peint par lui-même (article Revue du Vivarais [21]) - Auteur: DAHOUI Serge - Année: 1974, tome: LXXVIII / fascicule: 637 / nombre de pages: 10 (de la page 19 à 28)
  • Gay, M. J., Charles Forot et les éditions du Pigeonnier. Agence de la coopération régionale pour la documentation (ACORD). Itinéraires : patrimoine écrit en Rhône-Alpes.
  • Fromentoux, M. (1969). Le Pigeonnier en Vivarais : culture et décentralisation. M. Fromentoux.
  • Fromentoux.M . Le Pigeonnier, quarante années de décentralisation littéraire et artistique en Vivarais [22]
  • Charles Forot, Témoignages-Inédits-Bibliographie. Imprimerie L.Volle. Privas(Ardèche)- 1974.
  • Charles Forot,Revue du Vivarais, Tome XCIV n°4 -Octobre-Décembre 1990.
  • Fonds Charles Forot. Sous-série 24 J - Archives départementales de l'Ardèche[23].
  • Stéphane Rochette, Jos Jullien, une vie gravée en Vivarais, Archives Départementales de l'Ardèche' 2010.
  • Stéphane Rochette, Jos Jullien à Charles Forot, lettres d'un illustrateur à son éditeur (1920-1932), Archives départementales de l’Ardèche, 2017.

Notes et référencesModifier

  1. http://bibulyon.hypotheses.org/1807
  2. http://www.cths.fr/an/prosopo.php?id=111096
  3. https://books.google.fr/books?id=g9HBz78Ldn8C&pg=PT204&lpg=PT204&dq=poeme+plante+un+laurier+pas+un+cypr%C3%A9s&source=bl&ots=NPDMj53r4A&sig=kP28a3H3F6jATJpXiH3EDPdwdXU&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwj_vqPLlrnLAhXJHxoKHbAwD24Q6AEIKjAC#v=onepage&q=poeme%20plante%20un%20laurier%20pas%20un%20cypr%C3%A9s&f=false
  4. http://www.academie-francaise.fr/prix-archon-desperouses.
  5. http://www.ca-fondationpaysdefrance.org/fondation4/index.php/component/cdf/?controller=articles&view=articles&task=getArticlesItem&id_cdf_content=1216&id_cdfgd=28
  6. http://www.patrimoine-ardeche.com/repertoire_asso/pigeonnier.pdf
  7. http://data.bnf.fr/12374803/editions_du_pigeonnier/#documents-about
  8. https://bibulyon.hypotheses.org/1807
  9. GAY, M. J. Charles Forot et les éditions du Pigeonnier. Agence de la coopération régionale pour la documentation (ACORD). Itinéraires: patrimoine écrit en Rhône-Alpes.
  10. http://www.empi-et-riaume.com/book.php
  11. Maurras, C. (1927). Réflexions sur l'ordre en France 1916, 1917 (Vol. 1). au Pigeonnier.
  12. https://sites.google.com/site/meslivresdecuisine/Home/liste-des-livres-lettre-a-1/leon-daudet-a-boire-et-a-manger-au-pigeonnier
  13. Ghéon, H., & Shakespeare, W. (1933). Le Songe d'une nuit d'été en Vivarais: comédie féerique et fantastique, en trois actes et un prologue, inspirée de William Shakespeare. Au pigeonnier.
  14. http://www.patrimoinelyceegfaure.fr/biographie_gabriel-faure.html
  15. http://www.jeanchieze-asso.fr/l-oeuvre-de-chieze.html
  16. http://tourisme-saintfelicien.fr/noesit/!/fiche/maison-charles-forot-333398
  17. http://www.hebdo-ardeche.fr/blog/2013/07/14/le-pigeonnier-¬histoire-et-renaissance/
  18. http://lirecrirando.blogspot.fr/2014/10/le-pigeonnier-de-saint-felicien-un.html
  19. https://books.google.fr/books?hl=fr&lr=&id=y-SSWJETkUkC&oi=fnd&pg=PA9&dq=charles+forot&ots=9_XPDrsMlL&sig=wd6bw68j7StDdJGUSkB3UULn-hI#v=onepage&q=charles%20forot&f=false
  20. http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rural_0014-2182_1983_num_92_1_2935_t1_0075_0000_2
  21. http://www.revueduvivarais.fr/revue/
  22. https://books.google.fr/books?id=vH4sAQAAIAAJ&q=Charles+forot+Aspects+de+la+France&dq=Charles+forot+Aspects+de+la+France&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwj41f3CqLjLAhXBApoKHRITAas4ChDoAQgzMAU
  23. Ce fonds conserve les archives relatives aux spectacles présentés au Théâtre du Pigeonnier, créé par Charles Forot (1925-1939)