Ouvrir le menu principal

Charles Faroux

ingénieur français, joueur de billard carambole
Charles Faroux
Charles Faroux (à 'L'Auto', 1905).jpg
Charles Faroux en 1905.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Charles Faroux en 1939.

Charles Ernest Faroux, né le à Noyon (Oise) et mort le à Neuilly-sur-Seine[1], est un ingénieur automobile et journaliste français, créateur des 24 Heures du Mans en 1923, joueur de billard carambole et 2 fois champion du monde.

BiographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Charles Faroux fait ses études à l’École polytechnique (X1892).

Journaliste à La Vie Automobile et à Très Sport après être passé par La Vie au grand air, il a l’idée de créer une nouvelle course automobile avec Georges Durand, secrétaire général de l’ACO (Automobile Club de l'Ouest), Édouard Coquille, industriel, dirigeant de Rudge-Witworth et Géo Lefèvre, journaliste sportif. La première édition du "Grand Prix d’Endurance de 24 heures - Coupe Rudge-Whitworth" a lieu les 26 et 27 mai 1923.

Charles Faroux dirige la course des 24 Heures du Mans de 1923 à 1956 ; par ailleurs, il préside l’association des journalistes sportifs (AJS) de 1920 à 1957. Il est aussi directeur de course avant guerre du Rallye Monte-Carlo[2].

Peu avant la Seconde Guerre mondiale, il est élu Président du Jiu-Jitusu Club de France, 1er club de judo de France, créé en 1936 par Moshe Feldenkrais, et dont le siège est situé à l’École Spéciale des Travaux Publics - ESTP, fondée et dirigée alors par Léon Eyrolles (aujourd'hui l'École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l'industrie), 1, rue Thénard à Paris.

En tant qu’ingénieur de formation, il a aussi fondé la Société des ingénieurs de l’automobile, et a mis au point avec Ravigneaux le chronométrage des 24 Heures du Mans.

Il était un grand ami de son confrère russe Andrei Nagel, avec lequel il a remporté, comme copilote et contre toute attente, en 1910 un Prix spécial de l'Automobile Club Impérial russe lors de la course de régularité Saint-Pétersbourg-Kiev-Moscou-Saint-Pétersbourg disputée à partir du 16 juin sur une distance de près de 3 200 kilomètres, grâce à la Russo-Balt S24-30 personnelle de Nagel (de 24HP).

Billard caramboleModifier

 
Faroux à la Championnat du Monde de Cadre 45/2 1922 à Paris

Faroux a été l’un des meilleurs joueurs de cadre des années 1900-1920. En 1907, il participa pour la première fois au Championnat du monde en Cadre -45 / 2, se classa deuxième immédiatement et put le répéter en 1910. En 1912 et 1919, il devint champion du monde dans cette discipline. Son intérêt pour le sport automobile chevauchant souvent le billard et les conflits d'horaire, a-t-il déclaré en 1926 lors de la Championnat du monde au profit de Targa Florio. Il a disputé sa dernière Coupe du monde en 1927 puis s'est consacré au sport automobile.

SuccèsModifier

LivresModifier

Edmond Dujardin " Accélérez accélérez ! Le nouvel art du volant ". Préface de Charles Faroux, Éditions Edmond Dujardin, Arcachon, 1950

RéférencesModifier

  1. Faroux, Charles (1872-1957), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 30 septembre 2016)
  2. L'Auto-vélo, 22 janvier 1939.