Charles Eugène de Lalaing d'Audenarde

général français de la Révolution et de l'Empire, pair de France et sénateur du Second Empire

Charles Eugène Lalaing d'Audenarde
Charles Eugène de Lalaing d'Audenarde
Le général baron Charles Eugène de Lalaing d'Audenarde.

Naissance
Paris
Décès (à 79 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Arme Cavalerie
Grade Général de division
Conflits Guerres de la Révolution française
Guerres napoléoniennes
Expédition d'Espagne
Hommages Nom gravé sous l'arc de triomphe de l'Étoile, 12e colonne

Charles Eugène Lalaing d'Audenarde né à Paris le et mort à Paris le est un général français de la Révolution et de l’Empire, pair de France et sénateur du Second Empire.

BiographieModifier

Il suivit sa famille dans l'émigration et entra le au service de l'Autriche, fut sous-lieutenant au 6e régiment de dragons (Mélas), qu’il quitta pour passer au service de la France le , avec un brevet de capitaine au 112e de ligne. Promu successivement chef d’escadron au 3e régiment de cuirassiers le , major des lanciers rouges de la Garde impériale le et colonel le , il prit part avec la Grande Armée aux batailles d’Austerlitz, d’Iéna, d’Eylau, de Friedland, d’Eckmühl, d’Essling et de Wagram.

Après la campagne de Russie où il donna des preuves éclatantes de bravoure, il fut créé baron de l’Empire le , et promu général de brigade le . se distingua à la bataille de Dresde, et fit, en 1814, la campagne de Belgique. Lalaing vit avec joie le retour des Bourbons. Il fut admis le comme lieutenant dans la compagnie gardes du corps de Noailles, et après avoir suivi Louis XVIII à Gand, fut appelé à commander cette compagnie le .

En 1823 il prit part à la guerre d'Espagne, fut promu à son retour lieutenant général le et devint le , commandant de la 7e division militaire à Grenoble. La Révolution de Juillet l’avait mis en disponibilité ; mais bientôt placé le , dans le cadre d’activité d’état-major général de l’armée, il devint membre du comité de cavalerie et fut appelé à la pairie le . Il obtint en 1842 le commandement de la 2e division militaire (Châlons-sur-Marne), puis celui de la quatorzième (Rouen), et fut admis à la retraite en 1848. Le Second Empire lui conféra le , la dignité de sénateur. Lalaing d’Audenarde soutint le gouvernement impérial avec le même zèle que les monarchies précédentes. Il fut élevé à la dignité de grand-croix de la Légion d'honneur le .

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (45e division)[1].

Son nom figure sur la 12e colonne de l'arc de triomphe de l'Étoile : LALAING D'AUDde.

Notes et référencesModifier

  1. Jules Moiroux, Le cimetière du Père Lachaise, Paris, S. Mercadier, (lire en ligne), p. 337

SourcesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :