Charles Estoppey

politicien suisse

Charles Estoppey
Fonctions
Conseiller national
Conseiller d'État vaudois
Conseiller aux États
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Payerne
Date de décès
Lieu de décès Saint-Légier
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique Parti radical-démocratique
Diplômé de Académie de Lausanne
Profession Juge, substitut du procureur général, directeur de collège, avocat
Religion Protestant

Charles Estoppey, né le à Payerne et mort le à Saint-Légier, est un juge, un avocat et une personnalité politique suisse, membre du Parti radical-démocratique[1].

BiographieModifier

De confession protestante, originaire de Trey, Charles Estoppey est le fils de Jean-Daniel Estoppey. Il épouse Elisabeth Marguerite Böhlen. Après des études de droit à l'Académie de Lausanne entre 1840 et 1844, il devient juge de paix à Payerne entre 1845 et 1848, puis substitut du procureur général entre 1849 et 1861. Il est en parallèle directeur du collège de Payerne de 1849 et 1851, puis d'un commerce de fer. Il est de plus juge au tribunal militaire en 1858. Il obtient son brevet d'avocat en 1862 et s'associe à Victor Ruffy à Lausanne. Il est en parallèle juge cantonal de 1862 à 1866 et de 1873 à 1874[1].

Carrière politiqueModifier

Membre du Parti radical-démocratique, Charles Estoppey est conseiller national entre le et le . Il est conseiller d'État vaudois du à 1873, puis de 1874 à 1888. Pendant ces 22 ans, il est responsable du département de l'agriculture et du commerce (1866-1972), de celui de l'instruction publique et des cultes, de celui de l'intérieur et finalement de celui du territoire et de l'environnement. Il est en outre conseiller aux États du au et du au . Élu conseiller fédéral en 1875, il refuse son élection[1],[2],[3].

RéférencesModifier

  1. a b et c Gilbert Marion, « Charles Estoppey » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  2. « Histoire du Conseil », sur www.vd.ch (consulté le 27 novembre 2020).
  3. « L'Assemblée fédérale — Le Parlement suisse — Charles Estoppey », sur www.parlament.ch (consulté le 27 novembre 2020).