Charles Dalmas

architecte français
Charles Dalmas
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Charles DalmasVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
atelier Victor Laloux
Activité
Autres informations
Maîtres
Victor Laloux, Lucien Barbet (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Œuvres principales

Charles Dalmas est un architecte français, né à Nice le et mort à Nice le .

BiographieModifier

FormationModifier

Charles Dalmas est né à Nice dans une famille de six enfants, dont le père, François Dalmas est cordonnier. Il commence à suivre les cours de Lucien Barbet à l'École des Arts Décoratifs de Nice. Il monte ensuite à Paris pour suivre les cours de l'École des Beaux-Arts où il suit les cours de Victor Laloux. Il obtient un prix au concours Rougevin, en 1893. Ayant obtenu son diplôme d'architecte, il revient à Nice en 1897. Dès ses années de formation, ses dessins montrent les tendances de son art qu'il a développé dans ses constructions niçoises et cannoises.

Il a été professeur à l'École des Arts Décoratifs de Nice et reconstruit les bâtiments de l'école de la rue Tonduti de l'Escarène, en 1904.

ArchitecteModifier

À l'inverse de l'architecte Sébastien-Marcel Biasini (1841-1913} qui a développé une architecture éclectique, Charles Dalmas a participé au développement des palaces sur la Côte d’Azur. L'arrivée du chemin de fer à Nice a facilité l'accès à la Riviéra pour une riche clientèle étrangère. Après 1880, La France accueille de nouveau l'Europe. Le style Louis XVI revient à la mode avec des édifices aux façades inspirées par Gabriel.

Charles Dalmas a pu développer son style avec un vocabulaire plus strict et plus raffiné apprécié par la riche clientèle étrangère. Dans ses palaces, il a prévu de grandes ouvertures en rez-de-chaussée, côté sud, permettant de voir la mer, de profiter de la vue et du soleil de la Côte d'Azur. Il a marié le goût néoclassique international de cette époque avec les nécessités de la vie mondaine niçoise.

À partir des années 1920, il a travaillé avec son fils, Marcel Dalmas (1892 — 1950).

Principales constructionsModifier

À CimiezModifier

  • Palais Winter, 84 boulevard de Cimiez, avant 1906,
  • Hôtel Hermitage, avenue Bieckert, vers 1906,
  • Villa Argentine, boulevard de Cimiez, à l'angle de l'avenue Bieckert, en 1907
  • Grand-Palais, 2bis boulevard de Cimiez, en 1911
  • Carlton-Carabacel, avenue Bieckert, en 1912
  • Lotissement de villas sur le boulevard Edouard VII, en 1923

Hôtels de voyageursModifier

  • Hôtel Royat Palace, thermes de Royat, à Royat, en 1904
  • Hôtel Royal, promenade des Anglais, en 1905,
  • Hôtel Scribe, rue Paganini, en 1906
  • Hôtel Ruhl, promenade des Anglais, en 1912
  • Hôtel Carlton, La Croisette, Cannes, en 1912
  • Hôtel Splendid, boulevard Victor-Hugo, en 1912
  • Palace-Hôtel, rue A. Karr, en 1913
  • Hôtel Atlantic, 12 boulevard Victor Hugo, en 1913
  • Hôtel O'Connor, avenue Joffre, en 1923
  • Hôtel Miramar, La Croisette, à Cannes, en 1928
  • Palais de la Méditerranée, promenade des Anglais, en 1929

ImmeublesModifier

  • École des Arts Décoratifs, rue Tonduti de l'Escarène, en 1904
  • Palais Donadei I, boulevard Victor Hugo, en 1904
  • Palais Marie-Lévy, angle des rues Blacas et Pastorelli, en 1905
  • Palais Donadei II, place De Gaulle, vers 1906
  • Quatre immeubles sur le côté nord du boulevard Raimbaldi, en 1907
  • Immeuble Piano, rue Massingy, en 1909
  • Immeuble Cauvin, avenue Borriglione, en 1909
  • Manoir Belgrano, boulevard Edouard VII, en 1911
  • Immeuble de la Tour, rue Guiglia, en 1912
  • Immeuble Gassin, rue Joffre, en 1912
  • Immeuble Bermond de Clinchan, angle de la rue de France avec la rue Rivoli, en 1912
  • Palais Trianon, avenue Depoilly, en 1912
  • Immeuble Fomitcheff, place Franklin, en 1913
  • Palais Bouteilly, 18 rue Berlioz, en 1913
  • Villa de la Société du littoral, 41 rue de France, en 1914
  • Immeuble Véran, boulevard Carabacel, en 1922
  • Immeuble Nahapiet, 63 promenade des Anglais, en 1923

Modifications des façadesModifier

  • Hôtel Plaza et de France, avenue de Verdun, vers 1900
  • Cercle de la Méditerranée, promenade des Anglais, en 1917
  • Grand-Hôtel, avenue Félix Faure, en 1919
  • Société Marseillaise, boulevard Dubouchage, en 1920
  • Banque Nationale de Paris, boulevard Victor Hugo, en 1921
  • Banque Commerciale Italienne, boulevard Risso, en 1921

Voir aussiModifier

BiographieModifier

  • Michel Stève, À propos de l'architecte Charles Dalmas, p. 102-109, Nice-Historique, année 1989, no 215 Texte

Articles connexesModifier

Liens externesModifier