Charles Christian Nahl

peintre américain

Charles Christian Nahl, né Carl Christian Heinrich Nahl le à Cassel en Allemagne et décédé le à San Francisco dans l'état de la Californie aux États-Unis, est un peintre américain d'origine allemande. Après une formation en Allemagne et un passage à Paris, il s'installe aux États-Unis et devient notamment connu pour ces portraits, ces peintures des paysages de la région de la Californie et ces scènes de la vie quotidienne des mineurs et des amérindiens de la région. Il est parfois identifié sous les noms de Karl Nahl ou Charles C. Nahl

Charles Christian Nahl
Charles Christian Nahl.jpg
Photographie de Charles Christian Nahl (sans date)
Naissance
Décès
Nom de naissance
Carl Christian Heinrich Nahl
Nationalité
Activité
Lieux de travail
Mouvement

BiographieModifier

Carl Christian Heinrich Nahl naît à Cassel en 1818. Son père, Georg Valentin Friedrich Nahl, exerce la profession de graveur et son grand-père, Johann August Nahl, est un célèbre sculpteur. En 1826, ses parents divorcent. En 1833 naît son demi-frère Hugo Wilhelm Arthur Nahl (en), qui deviendra lui aussi peintre. Il suit les cours de la Kunsthochschule Kassel (en).

En 1846, il s'installe à Paris en compagnie de sa mère, de ses sœurs, de son demi-frère et de son ami le peintre Frederick August Wenderoth (en). Sur place, il étudie auprès des peintres Paul Delaroche et Horace Vernet et rencontre un certain succès en exposant ses toiles au Salon de peinture et de sculpture. Durant cette période, il opte pour le prénom Charles en lieu et place de Carl. Au début de l'année 1848, il décide de quitter la capitale après la révolution française, et embarque à destination des États-Unis.

Il s'installe avec sa famille à New York dans le quartier de Brooklyn, ou il entend parler de la ruée vers l'or à destination de la Californie. Il arrive l'année suivante à Nevada City puis achète une mine dans la zone de Rough and Ready dans le comté de Nevada, placement qui se révèle être une arnaque, les échantillons de la mine ayant été salés (en). Il revient alors à l'art et ouvre en compagnie de son demi-frère et de Wenderoth, qui vient d'arriver en Californie, un studio à Sacramento. Ce dernier est détruit par un incendie en 1852 et le trio ouvre un nouveau studio à San Francisco. Sur place, Nahl travaille notamment avec la Society of California Pioneers (en), le marchand d'art Samuel P. Avery ou le riche homme d'affaires Edwin B. Crocker (en), qui lui commanda plusieurs œuvres au cours de sa carrière, dont une série de trois tableaux sur l'enlèvement des Sabines.

Passionné d'athlétisme, il participe à la fondation de l'Olympic Club (en) en 1860. Membre de la San Francisco Art Association (en), il y donne des cours, enseignant notamment au jeune peintre Henry Raschen.

Il décède de la fièvre typhoïde à San Francisco en 1878.

Ces œuvres sont notamment visibles ou conservées à l'Autry Museum of the American West et au musée d'Art du comté de Los Angeles, au San Francisco De Young Museum et au musée des Beaux-Arts de San Francisco, au Crocker Art Museum de Sacramento, au Museum of Western Art (en) de Kerrville, au Santa Barbara Museum of Art (en), au Smithsonian American Art Museum de Washington, à l'American Museum of Western Art (en) de Denver, au Brooklyn Museum et à la Gemäldegalerie Alte Meister à Cassel en Allemagne.

ŒuvresModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Peter E. Palmquist et Thomas R. Kailbourn, Pioneer Photographers of the Far West: A Biographical Dictionary, 1840-1865, Stanford University Press, Stanford, 2001
  • (en) John Ott, Manufacturing the Modern Patron in Victorian California: Cultural Philanthropy, Industrial Capital, and Social Authority, Routledge, Abingdon-on-Thames, 2014

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :