Charles Carson

peintre canadien

Charles Carson, né à Montréal, province de Québec, (Canada) le est un peintre et sculpteur canadien.

Charles Carson
Image dans Infobox.
Charles Carson
Naissance
Nationalité
Canadienne
Activité
Formation
Mouvement

carsonisme

Parc Tairona.
Parc Tairona

BiographieModifier

Charles Carson naît dans le quartier St-Michel à Montréal, il est le cinquième d’une famille modeste de dix enfants.

La carrièreModifier

L’artiste peintre et sculpteur autodidacte passe les premières années de sa carrière à Montréal. Il séjourne ensuite pendant dix ans en Colombie, à Carthagène des Indes, à Bogota et à Medellin où il laisse sa trace[1],[2],[3],[4]. Il partage ensuite sa vie entre ses ateliers au Canada, dans les Laurentides au Québec et en France, à Courbevoie[5]. La proximité des États-Unis lui permet d’y faire des incursions régulières, il réside quelques mois par année aux États-Unis[6],[7].

Sa période classiqueModifier

La période classique figurative de Charles Carson se situe avant 1992. On y retrouve des tableaux d’une facture plus traditionnelle. Des natures mortes, des portraits, des paysages sont traités de façon académique. Hommage à Bouguereau. Hommage à Stefanoff un tableau marquant la fin de la période classique ; un tableau phare, une huile intitulée : Hommage à Stefanoff, artiste peintre (1898-1949) s’intitulant : La fin d'un cycle et la naissance du carsonisme.

Sa période du carsonismeModifier

Au début des années 1990, l'écrivain Louis Bruens a analysé les œuvres récentes semi-figuratives de l’artiste. Il publie une analyse de ces œuvres[8]. L’onomastisme fut ensuite repris dans un écrit de Guy Robert[9] et le terme carsonisme a été consigné, plus de vingt ans plus tard, dans le Dictionnaire des onomastismes québécois[10], en 2013, puis repris dans le Multidictionnaire de la langue française en 2015. Charles Carson expose les premières pièces majeures de genre carsoniste lors d’une exposition officielle présidée par Guy Robert au Musée régional de Vaudreuil Soulanges en 1993[11]. Lors du vernissage de l'exposition, Guy Robert publia son livre : Carson.

Sa période des mosaïquesModifier

Cette période est caractérisée par une façon de faire que Carson nomme tout simplement mosaïque.

Prix et distinctionsModifier

  • 1993
    • Centre international d’information et diffusion des arts du Québec, lauréat de la Médaille d’or.
  • 1994
    • Chevalier de l’Ordre de Saint-Hubert. Sainte-Agathe-des-Monts, Canada, pour l’œuvre intitulée : « La Chasse ».
  • 2002
    • Salon international d’automne des beaux-arts de Montréal, Grande Médaille d’or de rayonnement universel.
  • 2003
    • Le Grand Salon du MIM Award, lauréat du Golden MIM Award 2003.
  • 2006
    • Gala Academia XXI au Musée des beaux-arts de Montréal, médaille d’or ;
    • Salon international de l’Académie européenne des arts, France (AEAF), Paris, médaille d’honneur.
  • 2007
    • « Intronisé maître en beaux-arts », Académie internationale des beaux-arts du Québec[12] au Musée des beaux-arts de Montréal.
    • Salon international de l’Académie européenne des arts, France, invité d’honneur et lauréat de la médaillé d’or du Salon de (AEAF) « En reconnaissance de son talent exceptionnel, cette reconnaissance est accordée par l'Académie pour sa démarche artistique, les expositions réalisées les honneurs, prix et distinctions obtenus au cours de sa carrière.
    • Salon del Accademia internazionale Greci-Marino, maître académicien du Verbano, « Pour le haut professionnalisme montré dans le domaine artistique. »
    • Gala Academia XXI au Musée des beaux-arts de Montréal, Ambassadeur international.
  • 2009
    • « Artiste de l'Année »[13].
    • Salon del Associazione Italia in Arte, Italie. prix Leonardo da Vinci 2009 et le prix spécial « The Martin Luther King Human Rights Award 2009 ».
  • 2011
    • Domaine Nudant, Vignoble en France, Hommage à Charles CARSON, « Bourgogne Hautes-Côtes-de-Nuits, Chardonnay 2009 », étiquette, œuvre de l'artiste Charles Carson.
    • Grand Gala de Arte Internationale, Italie - prix spécial Droit de l’homme.
    • prix Vincent Van Gogh et le prix du Général-Guiseppe-Garibaldi.
  • 2012
    • prix Neptune, Italie.
    • « Sogliano Cavour », prix de la paix et de la Liberté.
    • Associazione Culturale del Arte in Italia « Maestro di Arti Visive e Socio Onorario del Associazione ».
    • prix des droits de l'homme, Spartacus 2012, Grand Gala International des Arts Visuels, Italie.
    • Gran Maestro di Belle Arti, del Associazione Culturale del Arte contemporaneo, Italie.
  • 2013
    • Prix Apollo, Italie.
    • Académie internationale des beaux-arts du Québec. Charles Carson reçoit le titre de « Grand maître en beaux-arts » ;
    • Hommage à Charles Carson — « Bourgogne Hautes-Côtes-de-Nuits, Chardonnay 2009 », étiquette, œuvre de l'artiste Charles Carson, Domaine Nudant.
  • 2014
    • prix international d'art « Rafaello Sanzio », Italie.
    • « Officier académicien », Mondial Art Academia.
  • 2015
    • Lauréat du prix Hero of Creativity à New York.
    • prix Imperial de Rome.
    • Diploma conferita a Charles CARSON « Raffaello Sanzio » ha titolo de Maestro d'Arte Associato Onorarion e Benemerito « 'In occasione del premio internazionale d'Art, Italia ».
  • 2016
    • Prix international Colosseo. Il s'agit d'un prix d'art qui récompense le talent d'artistes contemporains, et reconnaît la carrière de Carson. (Palais Brancaccio de Rome en Italie).
    • Ambassadeur de la Floride pour Mondial Art Academia. « Cette reconnaissance est accordée par l’Académie pour l’implication de l’artiste à faire connaître l’Académie à l’échelle internationale ».
    • Hommage à Charles Carson — Bourgogne Hautes-Côtes-de-Nuits, Chardonnay 2009, étiquette, œuvre de l'artiste Charles Carson.
  • 2018
    • International Art Professionals Awards. Charles Carson, reçoit la médaille d'or dans la catégorie peinture abstraite décernée par le jury de Mondial Art Academia pour son œuvre L'Automne vue à vol d'oiseau, mosaïque en mouvement, technique mixte : acrylique, élastique, ballons plastique, trombones l'ensemble recouvert d'un vernis vitrifié sur toile.


BibliographieModifier

  • Louis Bruens, Carson un nouvelles isme…, Poly-inter, 1992.
  • Louis Bruens, Les Secrets du marché de la peinture, Édition Poly-inter, 1993.
  • Colin S. Macdonald,Dictionary of Canadian Artist, 1997.
  • Anne Richer, Carson sa vie son œuvre, Édition américor média.
  • Jacques de Roussan, Le Subliminisme de Carson, Édition de Roussan, 1993.
  • Anthony Westbridge, The Collector’s Dictionary, 1999.
  • Agenda Art, Édition Utilus, 1994/95/96/97.
  • Humour Couleur…et verbe, Éditions Poly-inter, 1995.
  • Peintures, Culture et Réalités québécoises, Éditions La Palette, 1992.

RéférencesModifier

  1. Las luces del planeta... Carson, capitán de los colores del planeta – Journal El Universal, Sabado 29 de enero de 1994, por Gustavo Tatis Guerra
  2. El poder de los colores del Maestro Carson – Journal El Heraldo Por. Leonor De la Cruz El Heraldo
  3. Expone Charles Carson en Cartagena - Journal El Universal - El Universal, jueves 5 de Octobre de 1995
  4. SOBRADOS DE COLOR Charles Carson, Una propuesta de color – Journal El Universal, Section Dominical Domingo 15 de octubre de 1995
  5. Journal Le Parisien, « Atelier Carson » - À Paris 21 octobre 2013 - Le peintre des couleurs a trouvé son refuge, par Florence Hubin
  6. Heroes of Creativity - Charles Carson - Fulfilling a Destiny - Carson to the ism. By Victor Forbes – Cover - Fine Art Magazine - Spring 2009 – USA
  7. Charles Carson - The Legacy of an Artistic Revolutionary - 35 years of creation - Magazine ARABELLA - CANADIAN ART – Cover - The Legacy of an Artistic Revolutionary - Artist to Collect Charles CARSON - 35 Years of Creation, A Brilliant Jewel written by Debra Usher, (22 pages)
  8. Analyse en trois langues intitulée : Le monde de Charles Carson un nouvel « isme », par Louis Bruens, 1992 aux Éditions Poly-Inter
  9. Carsonisme, Édition Iconia, 1993 -
  10. Gabriel Martin, Dictionnaire des onomastismes québécois : Les Mots issus de nos noms propres, Sherbrooke, Éditions du Fleurdelysé, coll. « Renardeau arctique » no  1, 2013, 226 p. (ISBN 978-2-9814025-0-9)
  11. Journal de Montréal - Parution : Samedi 31 juillet 1993 - Section: Babill'art
  12. http://artacademie.com/photos-evenements/index.php?/category/8 2009 • AIBAQ Gala Academia XXI
  13. « Artiste de l'année 2009 »

Liens externesModifier