Charles Butler (avocat)

Charles Butler
Image dans Infobox.
Charles Butler
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Religion

Charles Butler, né le et décédé le , est un avocat britannique.

BiographieModifier

Catholique, il fait ses études au collège anglais de Douai, puis revient en Angleterre : en 1775 il ouvre son propre cabinet et s'inscrit à Lincoln's Inn. Deux ans plus tard, un billet d'opinion où il défend les recrutements forcés dans la marine lui vaut l'estime et la protection du comte de Sanwich, chef de l'Amirauté ; mais très vite, Butler se cantonne à la défense des intérêts de l’Église Catholique en Angleterre. Nommé secrétaire de la Commission Catholique en 1782, il est chargé de rédiger un projet de loi de tolérance religieuse (1788) : malgré les divergences au sein des catholiques sur l'intérêt de bénéficier du même statuts que les dissenters protestants, sa loi est votée le 24 juin 1791, et il devient célèbre comme avocat consultant[1].

Butler épousa Mary Eyston en 1776 dont il eut un fils (qui mourut jeune) et deux filles.

ŒuvresModifier

Il se distingue comme jurisconsulte et comme écrivain catholique et compléta la Vie des Saints de son oncle Alban Butler. On lui doit aussi des études biographiques sur Bossuet, Fénelon, l'abbé de Rancé, Thomas à Kempis, Michel de L'Hospital, Daguesseau et les annotations des Institutes de Coke sur Littleton.

  • Reminiscences (1821–1827)
  • Horae Biblicae (1797) (comparaison des traditions religieuses des différents peuples avec l'Ancien et le Nouveau Testament).
  • Horae Juridicae Subsecivae (1804) (chronologie et histoire des lois grecques, romaines, féodales et ecclésiastique).
  • Book of the Roman Catholic Church (1825)

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.410

SourceModifier

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Liens externesModifier