Ouvrir le menu principal

Charles Bémont

historien français

BiographieModifier

D'une famille originaire des Ardennes installée à Paris, il étudie au Lycée Charlemagne, puis à l'École nationale des chartes. En 1884, il obtient le diplôme d'archiviste-paléographe avec une thèse sur Simon V de Montfort, comte de Leicester, et une étude sur la condamnation de Jean sans Terre en 1202. Auparavant, il a fait la connaissance de Gabriel Monod qui le fait participer à la Revue historique dès 1876, et qui le fait entrer à l'École pratique des hautes études à partir de 1887 en tant que maître de conférences[1]. Il s'intéresse tout particulièrement aux relations entre la France et l'Angleterre au Moyen âge. Il est secrétaire, puis codirecteur, avec Gabriel Monod, de la Revue historique (succédant à Gustave Fagniez, démissionnaire en 1882) jusqu'en 1939.

  • En 1891, avec Gabriel Monod, il publie Histoire de l'Europe et en particulier de la France de 395 à 1270.
  • En 1892, il publie un recueil de documents des XIIe et XIIIe siècles, dont les Chartes des libertés anglaises.
  • En 1896, 1900 et 1936, à la suite de Francisque Michel, il publie une première partie des Rôles gascons qui sont des documents administratifs du Moyen Âge.

Il est fait docteur honoris causa de l'Université d'Oxford en 1909. Il devient membre de l'Académie britannique en 1914, et membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1919. Il est fait commandeur de la Légion d'honneur en .

Il meurt le dans sa maison de campagne à Croissy-sur-Seine [1], où une rue porte désormais son nom.

SourceModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :