Charles-François Lassée

politicien charentais (1757-1816)

Charles-François Lassée
Fonctions
Député 1798-1799
Gouvernement Directoire
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 59 ans)
Résidence Charente

Charles-François Lassée

Charles-François Lassée, né le à Valence[1] (Charente) et décédé le à Tusson, est un homme politique français.

BiographieModifier

Fils de Jean Lassée, bourgeois de Valence, et de Catherine Benoist de Puybaronneau, il est homme de loi.

Il est nommé administrateur du département de la Charente au commencement de la Révolution. Sa nomination est confirmée après le coup d'État du 18 fructidor an V (1797).

Aux élections de germinal an VI (1798), il est élu député de ce même département au Conseil des Anciens. Il devient par ailleurs secrétaire à ladite l'assemblée.

Jacobin, il est membre du club du Manège et qualifié de « grand partisan de la constitution de 1793 et des mesures révolutionnaires »[2].

Réélu l'année suivante, le coup d'État du 18 brumaire an VIII (1799) met néanmoins un terme à ses fonctions législatives[3].

Sous le Consulat, il est juge au tribunal criminel d'Angoulême, puis réclame et obtient sa mutation à Ruffec sous le Premier Empire[4].

Il décède à Tusson, à l'âge de 59 ans.

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Il est né au village de Goize, paroisse de Ventouse et enclave de Valence, sous l'Ancien Régime.
  2. Dictionnaire des Jacobins vivants, dans lequel on verra les hauts faits de ces messieurs, Hambourg, 1799, p. 86
  3. Nouvelle biographie des contemporains, ou Dictionnaire historique et raisonné de tous les hommes qui, depuis la Révolution française, ont acquis de la célébrité, 1823, tome XI, p. 68
  4. Jean Jézéquel, La Charente révolutionnaire : 1789-1799, SAHC, 1992, p. 193