Ouvrir le menu principal

Charles-François Hannong, né vers 1669 et mort en 1739, est le chef de file d'une famille de faïenciers strasbourgeois.

BiographieModifier

D'origine hollandaise, il s'installe à Strasbourg en 1709. L'année suivante, il ouvre une petite fabrique de pipes en terre dans la rue du Foulon, devenue la rue Hannong[1]. En 1721 il s'associe avec le faïencier franconien Jean-Henri Wachenfeld[2], et crée une première usine à Strasbourg, puis une seconde à Haguenau.

Paul-Antoine, son fils aîné, prend la tête de la manufacture de Strasbourg en 1732, tandis qu'un autre de ses fils, Balthazar, dirige celle de Haguenau.

Notes et référencesModifier

  1. Maurice Moszberger (dir.), Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, Le Verger, Barr, 2012 (nouvelle éd. révisée), p. 97 (ISBN 9782845741393)
  2. Claude Frégnac (dir.), Les porcelainiers du XVIIIe siècle français, Hachette, Paris, p. 245

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jacques Bastian, Les Hannong : étude des décors peints sur les faïences et porcelaines à Strasbourg et Haguenau, 1721-1784, Université Strasbourg 2, 1986, 604 p. (thèse d'Histoire)
  • Jacques Bastian, « Charles-François Hannong », in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 15, p. 1406
  • Hans Haug, « Le 'vieux Strasbourg' : Notes sur la famille Hannong », in Le messager d'Alsace-Lorraine, 1913, no 441, p. 104-105

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :