Charles-François-Armand de Bancalis de Maurel d'Aragon

homme politique français (1812-1848)
Charles-François-Armand de Bancalis de Maurel d'Aragon
(Recueil. Portraits de Charles d'Aragon).jpg
Fonctions
Député du Tarn
-
Conseiller général du Tarn
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 36 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Famille
Père
Enfant

Charles-François-Armand de Bancalis de Maurel, marquis d'Aragon (, Lobez - , Paris), est un homme politique français.

BiographieModifier

Fils de Jean-Louis-Henri de Bancalis de Maurel d'Aragon et petit-fils du prince Charles-Henri-Othon de Nassau-Siegen, Charles-François-Armand de Bancalis de Maurel d'Aragon est, sous le gouvernement de Louis-Philippe, auditeur au Conseil d'État, puis député, le . Le premier collège électoral du Tarn (Albi), l'avait envoyé à la Chambre contre son beau-frère, le comte Joseph-Léonard Decazes

Au Palais Bourbon, le comte d'Aragon soutint de ses votes la cause de la monarchie constitutionnelle, et lui demeura fidèle après la révolution de février. Il suivit constamment la même ligne politique que Thiers, dont il avait été quelque temps le secrétaire. 

Il est nommé le Commissaire du Gouvernement du Tarn, mais révoqué avant le , puis il est élu représentant du peuple pour le Tarn à l'Assemblée constituante, le , il siége encore à droite. Il meurt le de la même année.

Marié à Teresa Visconti d'Aragona, demi-sœur de Cristina Trivulzio Belgiojoso, il est le père d'Alexandre-Louis-Albert-Charles de Bancalis de Maurel d'Aragon et le beau-père du général-baron Oscar de Boerio.

SourcesModifier

Liens externesModifier