Ouvrir le menu principal

Charles-Anthoine Gonnet

joueur français de rugby à XV
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gonnet.
Charles-Anthoine Gonnet

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance
à Laon (France)
Décès (à 87 ans)
à Lyon (France)
Poste Talonneur
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
????-????SC Albi? (?)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1921-1927Drapeau : France France16 (5)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Charles-Anthoine Gonnet, né le à Laon et mort le à Lyon, est un joueur international français de rugby à XV évoluant au poste de talonneur ainsi qu'un écrivain et scénariste.

BiographieModifier

Charles-Anthoine Gonnet évolue au club de rugby à XV du SC Albi. Il honore sa première cape internationale en équipe de France le contre l'Angleterre lors du Tournoi des cinq nations 1921[1]. Il est médaillé d'argent aux Jeux olympiques d'été de 1924 se tenant à Paris[2] mais il ne dispute aucun des deux matchs de la compétition[3],[4]. Des compétitions artistiques sont organisées lors de ces Jeux de 1924 et Charles-Anthoine Gonnet est médaillé de bronze de littérature pour son œuvre Vers le Dieu d'Olympie[5]. Il est sélectionné à quinze autres reprises en équipe de France jusqu'en 1927[1]. À côté du rugby, il pratique au niveau régional la natation, l'équitation, la boxe et le patin à roulettes[5].

Il se consacre bientôt à l'écriture, Aloha, le chant des îles (1936) lui valant le Prix du roman d'amour cette même année avant d'être adapté pour le cinéma et donner un film du même nom. Il s'installe par la suite à Lyon et écrit plusieurs romans comme La Belle de Toulon (1946), L'envoyé spécial a disparu (1946), Himalaya (1946), La nouvelle Helène (1946), Terreur sur Londres (1946), Un avion a disparu (1945), Diana a-t-elle trahi ? (1952), Une flamme dans le ciel (1952) et La Tendresse de Satan (1980)[5].

Notes et référencesModifier

  1. a et b « GONNET Charles-anthoine », sur www.ffr.fr, Fédération française de rugby à XV (consulté le 28 janvier 2012)
  2. (en) « Rugby at the Olympics », sur www.rugbyfootballhistory.com (consulté le 28 janvier 2012)
  3. (en) « France (19) 61 - 3 (3) Romania », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 28 janvier 2012)
  4. (en) « France (0) 3 - 17 (3) United States of America », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 28 janvier 2012)
  5. a b et c (en) Bernhard Kramer, « In Search of the Lost Champions of the Olympic Art Contests », Journal of Olympic History, vol. 12, no 2,‎ , p. 31-32 (lire en ligne)

Liens externesModifier