Ouvrir le menu principal

Chapelle Saint-Yves (Paris)

chapelle à Paris

Chapelle Saint-Yves
Image illustrative de l’article Chapelle Saint-Yves (Paris)
Présentation
Culte Catholique romain
Type Chapelle
Rattachement Archidiocèse de Paris
Début de la construction 1925
Architecte F. Besnard
D. Boulenger
Protection Logo monument historique Classé MH (1996)
Site web saintdominique-paris.com
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Paris
Arrondissement XIVe arrondissement
Coordonnées 48° 49′ 59″ nord, 2° 19′ 36″ est

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Chapelle Saint-Yves

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Chapelle Saint-Yves

La chapelle Saint-Yves est une chapelle catholique érigée au centre de la Cité du Souvenir, dans le XIVe arrondissement de Paris. Elle fut construite en 1925, à l'initiative de l'abbé Alfred Keller, afin de rendre hommage aux victimes de la Première Guerre mondiale. Principalement connue pour ses fresques peintes par George Desvallières, elle est classée « monument historique » depuis 1996.

Sommaire

HistoriqueModifier

Marqué par la misère qu'il côtoie au quotidien, l'abbé Alfred Keller décide de créer un ensemble pour abriter les familles des soldats tombés au front pendant la Première Guerre mondiale et « honorer les morts par une œuvre de vie »[1],[2]. En 1925, le cardinal Louis-Ernest Dubois approuve le projet[3]. En juillet, après avoir réuni un million de francs en un mois grâce à sa fortune personnelle et à son appel aux dons, le père Keller achète le plateau Saint-Yves et y fonde la Cité du Souvenir, un complexe d'habitations à bon marché. Les habitations sont réparties en trois immeubles érigés en triangle avec, au centre, la chapelle Saint-Yves, destinée aux victimes de la guerre[4],[5]. Symboliquement, « Dieu est au centre »[1].

Elle est classée « Monument historique » par arrêté du [4],[6]. Propriété privée rattachée à la paroisse Saint-Dominique, elle est ouverte au culte : chaque dimanche, une messe en français et une autre en polonais sont respectivement célébrées à 9h30 et 11h[7].

DescriptionModifier

Conçue par les architectes F. Besnard et D. Boulenger, la chapelle est située dans la cour intérieure de la cité du souvenir, 11 rue Saint-Yves, sous un corps de bâtiment. Petit édifice en briques et en béton, elle présente une façade-pignon centrale encadrée de deux porches d'entrée latéraux. Le pignon en façade est ajouré de trois baies simples et d'un oculus. Cinq petites cloches sont accrochées au mur de l'immeuble, au-dessus de la chapelle[8].

Elle possède également un chœur entièrement décoré par George Desvallières entre 1931 et 1932. Le thème principal est la montée au ciel du poilu, encadré par les saints. Le fils du peintre, mort au front à l'âge de 17 ans, y est notamment représenté, enveloppé dans le drapeau français[2].

RéférencesModifier

Voir aussiModifier