Ouvrir le menu principal

Chantrigné

commune française du département de la Mayenne

Chantrigné
Chantrigné
L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul.
Blason de Chantrigné
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Canton Gorron
Intercommunalité Communauté de communes du Bocage Mayennais
Maire
Mandat
Françoise Duchemin
2014-2020
Code postal 53300
Code commune 53055
Démographie
Gentilé Chantrignéen
Population
municipale
612 hab. (2016 en stagnation par rapport à 2011)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 24′ 55″ nord, 0° 34′ 02″ ouest
Altitude Min. 97 m
Max. 285 m
Superficie 18,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de la Mayenne
City locator 14.svg
Chantrigné

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 14.svg
Chantrigné

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chantrigné

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chantrigné
Liens
Site web www.chantrigne.mairie53.fr

Chantrigné est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 612 habitants[Note 1].

GéographieModifier

Chantrigné se situe dans le Nord-Mayenne.

ToponymieModifier

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? (maire en 1965) 1978 Louis Quélier - -
octobre 1978 mars 2008 Louis Derouault DVD Conseiller général
mars 2008[1] En cours Françoise Duchemin[2] UDI-LREM Agricultrice

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2016, la commune comptait 612 habitants[Note 2], en stagnation par rapport à 2011 (Mayenne : +0,21 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 8851 9592 0742 0241 8571 9701 8761 8881 951
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 9732 0121 9041 8771 8841 7821 7131 6421 480
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 3971 3551 233986962911853790756
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
720731651606594588609605602
2016 - - - - - - - -
612--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

La ville compte quelques commerces comme un salon de coiffure, un bar-tabac-restaurant, une épicerie…

Lieux et monumentsModifier

Activité et manifestationsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blason De gueules, à une croix d’argent, chargée d’une clé contournée de sable, mise en pal ; la croix cantonnée de quatre quartefeuilles d’or.
Détails
- Créé par Jean-Claude MOLINIER, héraldiste amateur, et adopté par la municipalité le 25 janvier 2000:

Le gueules et la croix d’argent proviennent des armes de la famille de l’Île du Gast qui était seigneur du village. La reprise intégrale du blason de famille étant interdite pour la commune, il suffit d’en emprunter un ou plusieurs éléments.

Les quartefeuilles sont la représentation du nom du village en imageant les fleurs de l’herbe au Chantre.

La clé indique que saint Pierre est le saint patron du village. Elle est aux couleurs des frettes des armes de la famille de l’Île du Gast. C’est pour cette raison qu’elle est contournée parce qu’elle n’a pas que son sens religieux, elle a aussi celui de représenter le seigneur du village par sa couleur.

Les ornements sont deux gerbes de blé de sinople, mises en sautoir par la pointe et liées d’or afin d’honorer l’activité agricole.

Le listel d'argent porte le nom de la commune en lettres majuscules de sable.

La couronne de tours dit que l’écu est celui d’une commune ; elle n’a rien à voir avec des fortifications.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Françoise Duchemin élue maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 14 octobre 2014)
  2. Réélection 2014 : « Chantrigné (53300) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 30 juin 2014)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Menhir du Grand Coudray », notice no PA00109480, base Mérimée, ministère français de la Culture.