Ouvrir le menu principal
Changu Narayan
Nepal - Changu Narayan (3566057331).jpg
Vue du temple
Présentation
Type
Dédicataire
Construction
325
Surface
359 200 m2Voir et modifier les données sur Wikidata
Statut patrimonial
Partie d'un site du patrimoine mondial (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial
Identifiant
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Népal

(Voir situation sur carte : Népal)
Point carte.svg

Changu Narayan (चाँगु नारायण, aussi appelé Garuda Narayana) est un temple hindouiste situé sur une montagne appelée Changu ou Dolagiri, à Changunarayan (district de Bhaktapur) au Népal. Son sanctuaire est dédié à Vishnou.

LocalisationModifier

Il est entouré par une forêt de Magnolia champaca ainsi que par le village de Changu. Il est situé à environ 13 km de Katmandou et à 4 km au nord de Bhaktapur[1],[2].

CaractéristiquesModifier

Il a été construit en 325 par le roi Handatta Burma[2],[3].

Un pilier historique érigé en 464 par le roi Manadeva Ier de la dynastie Licchavi s'y trouve, il est recouvert par l'inscription la plus ancienne du Népal[1],[4]. Elle a été découverte par Bhagwan Lal Indraji et étudiée par Sylvain Lévi[4]. Elle raconte comme le roi a dissuadé sa mère de pratiquer le sati (suicide rituel)[5].

Sans être le plus ancien temple de la région, certains de ses ornements sont très anciens[1]. Des gravures représentent les dix incarnations de Vishnou et différentes déesses tantriques à plusieurs bras[2]. Certains historiens pensent tout de même que le temple aurait pu être construit sur lieu d'un temple précédent datant de l'Antiquité[6].

Le sanctuaire principal est une pagode à deux niveaux[5]. Il est gardé par des paires d'animaux mythologiques : entre autres des lions, des griffons et des éléphants[5].

La représentation sacrée du sanctuaire est vénérée par les Hindouistes en tant que Garuda Narayan et par les bouddhistes en tant que Hariharihari Vahan Lokeshwara[1],[7]. Seul le prêtre est autorisé à la voir.

Autour du sanctuaire principal, d'autres sanctuaires présents dans la cour sont dédiés à Shiva, Kali, Ganesh, Krishna[2]. Un petit temple au sud-est est lui, dédié à Chinnamastâ[5]. Dans l'angle nord-ouest se trouvait une statue de Vishnou que l'on peut trouver représentée sur les billets de roupies népalaises[5].

Un pèlerinage a lieu chaque année au temple[2].

Destructions et restaurationsModifier

Le temple a été en partie détruit par le peuple Moghol[3].

Il a été restauré au XVIe siècle[1] puis a été ravagé par un incendie en 1702 avant d'être restauré à nouveau[1]. Il a été endommagé par le séisme de 1934 au Népal-Bihar. Il a également été très abîmé lors des séismes de 2015[1],[3].

Le site est l'un des sept de la vallée de Katmandou classés au patrimoine mondial de l'UNESCO[2],[3].

Le village de Changu accueille un petit musée[8]. Plus au sud, le Musée des traditions propose plus de 400 pièces exposées aux visiteurs[8].

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g (en) CHANGU NARAYAN, Rubin Museum.
  2. a b c d e et f (en) Changu Narayan, sacredsites.com.
  3. a b c et d Le village Changu narayan, guide Evaneos Népal.
  4. a et b (en) The Inscription of King Mānadeva at Changu Narayan, Theodore Riccardi, Jr., Journal of the American Oriental Society, Vol. 109, No. 4 (Oct. - Dec., 1989), pp. 611-620.
  5. a b c d et e Lonely Planet, Népal : 8ème Édition, 2016, p. 174.
  6. (en) David Reed & James McConnachie, The Rough Guide to Nepal, p. 234.
  7. [PDF] (en)The Iconography of Nepalese Buddhism, MB Shakya, 1994, p. 111-112
  8. a et b Lonely Planet, Népal : 8ème Édition, 2016, p. 175.