Ouvrir le menu principal
Ce tronc de vieux hêtre commun montre en son centre un chancre.

Un chancre est une nécrose localisée de l'écorce et du cambium associée à une bactérie ou un champignon.

PathologieModifier

Les champignons du chancre se développent et libèrent leurs spores lorsque les conditions de température et d'humidité sont propices.

Le champignon apparaît sur les plaies sous forme de moisissures blanches qui provoque de petites boursouflures sur l'écorce de l'arbre causant des distorsions. Sur les rameaux, la plaie grossit progressivement jusqu'à entourer complètement le rameau et empêcher la sève de passer. Le rameau ou la branche finit alors par se dessécher puis mourir, ou par se rompre. Sur le tronc, la plaie commence par des craquelures qui s'agrandissent ensuite pour former de larges plaies boursouflées.

TraitementModifier

Il n'existe actuellement pas de soins curatifs pour les chancres [réf. souhaitée]. La dynamique du pathogène et sa propagation sont à évaluer. Une intervention ne se justifie pas systématiquement.

La suppression des rameaux contaminés peut être envisagée.

Les outils de taille peuvent aussi être les vecteurs de propagation de maladies. Il est donc recommandé de les désinfecter (Association alcool à 70° et eau javellisée).

Exemple par arbreModifier

Chancres bactériensModifier

Chancres fongiquesModifier


GalerieModifier


Notes et référencesModifier

  1. « Le hêtre menacé par une maladie redoutable en Amérique », Progrès Forestier, printemps 2010, p. 31-33.

Voir aussiModifier