Ouvrir le menu principal

Championnat du monde d'échecs de parties rapides

Le Championnat du monde de parties rapides de 2015.

Le Championnat du monde d'échecs de parties rapides est une compétition d'échecs qui désigne le champion du monde de parties rapides (de quinze à soixante minutes par joueur). Il est organisé par la fédération internationale des échecs (FIDE) d'abord en 2003, puis chaque année depuis 2012.

Dans ce championnat de parties rapides, les joueurs disposent de 15 minutes plus 10 secondes de rajout par coup.

Il ne doit pas être confondu avec le championnat du monde de blitz qui se déroule souvent sur le même lieu, juste après le tournoi rapide.

Selon la définition de la FIDE, dans une partie rapide, chaque joueur dispose d'une durée de réflexion d'au moins quinze minutes et d'au plus 60 minutes (temps réglementaire plus 60 incréments)[1].

Championnats et coupes du monde organisés par la FIDE (de 1988 à 2003)Modifier

 
Championnat du monde d'Active Chess en 1988 au Mexique.

En décembre 1988, la FIDE organisa le championnat du monde Active Chess (30 minutes pour toute la partie) à Mazattan au Mexique. Le tournoi était un système suisse en 13 rondes suivi d'un tournoi à élimination directe entre les huit premiers. En l'absence de Garry Kasparov, le tournoi fut remporté par Anatoli Karpov qui fit match nul en finale contre Viktor Gavrikov et devint champion du monde grâce à un meilleur départage lors des matchs à élimination directe[2],[3].

Du 21 au 25 mars 2001, la FIDE et la Fédération française d'échecs organisèrent la « coupe du monde de parties rapides » à Cannes qui fut remportée par Garry Kasparov, vainqueur en finale de Bareïev[4]. Le tournoi avait lieu en même temps que le tournoi Amber, donc de nombreux joueurs de premier plan étaient absents (dont Anand et Kramnik). Mais Grichtchouk, Morozevitch, Svidler, J. Polgar participaient ainsi que les meilleurs joueurs français (Lautier, Bacrot, Tkachiev et Bauer). Le tournoi était composé de deux tournois préliminaires de huit joueurs, suivis de quarts de finale, demi-finales et finale.

Du 3 au 8 avril 2002, 32 joueurs participèrent à la coupe du monde rapide de la FIDE à Dubaï. Dans ce tournoi à élimination directe avec matchs de classements, Leko battit Grichtchouk en finale ; Chirov battit Kiril Georgiev dans le match pour la troisième place ; Karpov (cinquième au classement général) fut battu en quart de finale par Kiril Georgiev ; Anand (9e) fut battu en huitième de finale par Azmaiparashvili et Ivantchouk (14e) perdit en huitième de finale face à Étienne Bacrot (huitième au classement général)[5].

Le premier championnat du monde de parties rapides organisé par la FIDE au Cap d'Agde dans le sud de la France était un tournoi avec deux poules qualificatives puis une phase éliminatoires. Parmi les douze meilleurs joueurs du monde, seul Garry Kasparov était absent.

Année Dates Lieu Champion Fédération Marque Deuxième Troisième
et quatrième
Joueurs
1988 10-17
décembre
Mazatlán Anatoli Karpov   Union soviétique 9 / 13
puis 5-5
en finale
Viktor Gavrikov
(ex æquo)
Jaan Ehlvest
Vladimir Toukmakov
61
2001 21-25 mars Cannes Garry Kasparov   Russie 1,5-0,5
en finale
Evgueni Bareïev
(finaliste)
Aleksandr Grichtchouk
Judit Polgár
(demi-finalistes)
16
2002 3-8 avril Dubaï Péter Lékó   Hongrie 3 -2
en finale
Aleksandr Grichtchouk
(finaliste)
Alexeï Chirov (3e)
Kiril Georgiev
(demi-finalistes)
32
2003 23-30 octobre Cap d'Agde Viswanathan Anand   Inde 1,5-0,5
en finale
Vladimir Kramnik
(finaliste)
Aleksandr Grichtchouk
Peter Svidler
(demi-finalistes)
16

Championnats rapides non officiels (de 2002 à 2010)Modifier

Trophée Eurotel (2002)Modifier

En 2002, la société Online World Chess organisa à Prague le tournoi Eurotel. Le tournoi à élimination directe opposait 32 joueurs en matchs de deux parties rapides (25 minutes par joueur) avec départages en blitz. Les prix, qui totalisaient 500 000 dollars américains, attirèrent, du 27 avril au 5 mai 2002, quinze des 16 meilleurs joueurs du monde (Ponomariov était absent) : Kasparov, Kramnik, Anand, Topalov, Adams, Bareïev, Morozevitch, Ivantchouk, Guelfand, Leko, Chirov, Grichtchouk, Khalifman, Karpov, Svidler, ainsi que J. Polgar et Short.

Le tournoi fut remporté par Anand qui élimina Timman, puis Khalifman, I. Sokolov, Ivantchouk en demi-finale (après départages) et Karpov en finale.

Kasparov fut éliminé au troisième tour (quart de finale) par Ivantchouk. Karpov parvint en finale en battant Short, puis Kramnik au deuxième tour, Morozevitch en quart de finale, Chirov en demi-finale avant de perdre la finale face à Anand.

Championnats du monde Grenkeleasing à MayenceModifier

Année Vainqueur Fédération Marque Deuxième Troisième(s) Quatrième Joueurs
2007 Viswanathan Anand   Inde 2,5 - 1,5 Levon Aronian
(finaliste)
Rustam Qosimjonov et Étienne Bacrot
(égalité dans le match pour la 3e place)[6]
4 joueurs
(tournoi
à deux tours
puis finale)
2008 Viswanathan Anand   Inde 3 - 1 Magnus Carlsen
(finaliste)
Aleksandr Morozevitch Judit Polgar
2009 Levon Aronian   Arménie 3 -1 Jan Nepomniachtchi
(finaliste)
Viswanathan Anand Arkadij Naiditsch
2010 Gata Kamsky   États-Unis 10 / 11 Vugar Gashimov
(9,5 / 11)
Levon Aronian
(9,5 / 11)
Ievgueni Bareïev
(9,5 / 11)
701 joueurs
(système
suisse)

Palmarès des championnats du monde officiels (depuis 2012)Modifier

Le championnat suivant ne fut organisé qu'en 2012 et depuis les tournois sont organisés tous les ans. Ils sont disputés sur trois jours et quinze rondes. Le championnat de 2012 était un tournoi toutes rondes avec seize joueurs. Les tournois suivants sont des systèmes suisses.

En juin 2013, les meilleurs joueurs du monde (Carlsen, Kramnik, Aronian, Nakamura, Topalov, Caruana, Kariakine, Anand, Guelfand, Svidler et Adams) étaient absents. Grichtchouk et Mamedyarov furent les participants les mieux classés[7].

Initialement prévu en Arabie Saoudite, les championnats du monde de parties d'échecs rapides et de blitz 2018 sont déplacés à Saint-Pétersbourg, en Russie, du 25 au 31 décembre 2018, suite à l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi[8].

Édition
Année
Dates Lieu Champion Fédération Marque
(/ 15)
Deuxième Troisième(s) Joueurs
1 2012 6-8 juillet Astana Sergueï Kariakine   Russie 11,5 Magnus Carlsen Veselin Topalov (3e)
Shakhriyar Mamedyarov
16
2 2013 6-8 juin Khanty-Mansiïsk Shakhriyar Mamedyarov   Azerbaïdjan 11,5 Ian Nepomniachtchi Aleksandr Grichtchouk 58
3 2014 16-18 juin Dubai Magnus Carlsen   Norvège 11 Fabiano Caruana
(2e-5e)
Viswanathan Anand (3e)
Levon Aronian
Aleksandr Morozevitch
113
4 2015 10-12 octobre Berlin Magnus Carlsen   Norvège 11,5 Ian Nepomniachtchi
(2e-4e)
Teimour Radjabov (3e)
Leiner Dominguez
158
5 2016 26-28 décembre Doha Vassili Ivantchouk
(au départage)
  Ukraine 11 Aleksandr Grichtchouk
(1er-3e)
Magnus Carlsen
(1er-3e)
106
6 2017 26-28 décembre Riyad Viswanathan Anand
(après départage)
  Inde 10,5 Vladimir Fedosseïev
(1er-3e)
Ian Nepomniachtchi
(1er-3e)
134
7 2018 26-28 décembre Saint-Pétersbourg Daniil Doubov   Russie 11 Shakhriyar Mamedyarov (2e-5e) Hikaru Nakamura 204

Championnats du monde féminins de parties rapidesModifier

Le premier championnat du monde féminin de parties rapides fut organisé par la FIDE en 1992 à Budapest en Hongrie et remporté par Susan Polgar.

En 2012, la FIDE organisa un nouveau championnat du monde féminin qui fut remporté par la Bulgare Antoaneta Stefanova.

Le championnat du monde féminin de parties rapides de 2014 à Khanty-Mansiïsk fut remporté par l'Ukrainienne Kateryna Lagno au départage devant Alexandra Kosteniouk[9].

En 2016, Anna Mouzytchouk a remporté le championnat du monde rapide au Qatar avec 9,5 points sur 12 devant Alexandra Kosteniouk (8,5/12) et Nana Dzagnidzé (8/12)[10].

En 2017, Ju Wenjun remporte le championnat du monde féminin à Riyad. Elle conserve son titre en 2018 à Saint-Pétersbourg avec 10 points sur 12 (+8, =4).

Notes et référencesModifier

  1. Rapid Chess sur bworldonline.com.
  2. Article du New York Times sur nytimes.com.
  3. Schach, mars 1989, p. 40.
  4. 2nd World Cup of Rapid Chess sur theweekinchess.com.
  5. FIDE World Cup in Dubai sur olimpbase.org.
  6. Twic 667, août 2007.
  7. Mondial 2013 sur fide.com.
  8. « Championnats du Monde Rapide & Blitz », sur europe-echecs.com, (consulté le 16 décembre 2018).
  9. Kateryna Lagno crowned Women’s World Rapid Champion sur le site de la FIDE.
  10. Qatar 2012 sur chess-results.com.