Championnat du Liban de basket-ball

Championnat du Liban de basket-ball
Généralités
Sport Basket-ball
Création 1994
Autre(s) nom(s) FLB League
Périodicité Annuelle
Nations Drapeau du Liban Liban
Participants 10
Statut des participants Professionnel
Site web officiel flbb.com
Hiérarchie
Hiérarchie 1re division

Palmarès
Tenant du titre Homenetmen Beirut B.C.
Plus titré(s) Riyadi Club Beyrouth (12)

Le championnat du Liban de basket-ball, également nommé FLB League ou BANKMED FLB League du nom de son sponsor, est une compétition de basket-ball qui représente au Liban le sommet de la hiérarchie du basket-ball. Le championnat existe depuis 1994. Ce championnat regroupe 10 équipes.

HistoriqueModifier

Les années 1990 voit la prépondérance du Club Sagesse (Beyrouth). Porte-drapeau des Chrétiens du Liban, le club parvient à fédérer les Chrétiens toutes tendances politiques sous l'impulsion du magnat de la presse Antoine Choueiri, le club truste alors les titres de Championnat de 1999 à 2004 (ajoutés à la Coupe arabe des clubs champions en 1998 et 1999, et la Coupe d'Asie des clubs champions en 1999, 2000 et 2004)[1].

C'est alors que le Riyadi Club Beyrouth construit une équipe capable de rivaliser avec la Sagesse en comptant sur le soutien financier de Rafic Hariri (homme politique libanais musulman sunnite). Ce dernier désire briser la domination « chrétienne » et recrute chez son adversaire, symbolisé par l'arrivée de Walid Doumiaty, adulé par les supporters de la Sagesse puis détesté lors de son passage au Riyadi. Le Riyadi parvient à prendre le dessus sur la Sagesse pour remporter sept titres d'affilée entre 2005 et 2011 mais ne parvient pas à rassembler le même élan de sympathie que la Sagesse[1].

Ce duel, appelé le « Derby de Beyrouth », prend au début des années 2000 une grande place en raison des enjeux politiques entre les deux confessions chrétienne et sunnite, le basketball devenant alors l'un des sports les plus suivis au Liban[1].

En 2013, le basket libanais connaît de graves tensions où les politiques continuent d'interférer dans les affaires des clubs. Cela est symbolisé par le club d'Amchit. Ce dernier, présidé par le fils du président de la République libanaise usant de son influence politique, refuse de disputer un match du quart de finale du Championnat contre Champville SC à la date fixée par la fédération. Pour cela, le club ferme alors les portes de son stade lors de la venue de Champville et décide de mener l'affaire au tribunal civil. Cela contrevient au règlement de la FIBA qui interdit à tout club ou pays de recourir à la justice civile pour trancher dans un litige ayant rapport avec le basket-ball[2]. Parallèlement, le club d'Amchit refuse également de signer la charte exigée par la FIBA et le club de Mouttahed intervient dans le procès intenté par Amchit contre la Fédération. La FIBA décide alors de suspendre Fédération libanaise de basket-ball et d'exclure tout club libanais de compétitions internationales[3].

En 2014, les tensions sont toujours palpables puisque le derby entre la Sagesse et Riyadi constituant le match 4 de la finale 2014 fut émaillé de nombreux incidents durant ce match (injures, propos racistes, cris de la foule, erreurs d'arbitrages) et fut ponctué par une bagarre générale entre les deux équipes à laquelle prirent part les supporters, les membres de la fédération et forces de l'ordre. Ce match fut remporté 69-61 par la Sagesse qui égalise à 2-2. La fédération décide alors de reporter le match 5 sans prendre encore de décision concernant les sanctions[4] puis le Ministère de l'Intérieur décide de reporter sine die la rencontre. Finalement sans l'aval politique, la fédération maintient les matchs de la finale. Disputé devant des gradins vides, Riyadi remporte les deux matchs suivants (88-82; 57-50) et célèbre son 23e titre[5].

En 2017-2018, un nouveau derby Beyrouth fut annoncé lors que l'équipe Beyrouth est promu du championnat libanais, et fut une surprise:l'équipe arrive en semi-finale avant d'être éliminé par son nouveau rival, Riyadi, qui échoue à gagner son titre au profit du club arménien de Homentmen qui, avec Champville, sont les seules à avoir gagné le championnat autre que la Sagesse et la Riyadi.

La saison 2018-2019 va être dure pour les deux grandes équipes car, Champville, Beirut et Homentmen ont fait un reshuffle de leurs équipes un équipe des 'Ferzzles' arrive d'une façon choquante et va encore rendre la tâche difficile pour toutes les équipes présentes.

ÉquipesModifier

 
 

Beyrouth
 
Byblos
 
Tripoli
 
Antélias
 
Dik El Mehdi
 
Zouk
Localisation des équipes lors de la saison 2013-2014

PalmarèsModifier

Saison Champion Finaliste 3e place
1998-1999 Club Sagesse Tadamon Zouk Antranik SC
1999-2000 Club Sagesse Antranik SC Champville SC
2000–2001 Club Sagesse Champville SC Riyadi Club Beyrouth
2001–2002 Club Sagesse Champville SC Riyadi Club Beyrouth
2002–2003 Club Sagesse Riyadi Club Beyrouth Antranik SC
2003–2004 Club Sagesse Champville SC Blue Stars
2004–2005 Riyadi Club Beyrouth Club Sagesse Blue Stars
2005–2006 Riyadi Club Beyrouth Club Sagesse Blue Stars
2006–2007 Riyadi Club Beyrouth Blue Stars Champville SC
2007–2008 Riyadi Club Beyrouth Al Mouttahed Tripoli Club Sagesse
2008-2009 Riyadi Club Beyrouth Al Mouttahed Tripoli Club Sagesse
2009-2010 Riyadi Club Beyrouth Champville SC Hoops Club
2010-2011 Riyadi Club Beyrouth Champville SC Al Mouttahed Tripoli
2011-2012 Champville Anibal Zahlé Riyadi Club Beyrouth
2012-2013 annulé
2013-2014 Riyadi Club Beyrouth Club Sagesse
2014-2015 Riyadi Club Beyrouth Byblos Club
2015-2016 Riyadi Club Beyrouth Club Sagesse
2015-2016 Riyadi Club Beyrouth Homenetmen Beyrouth
2016-2017 Riyadi Club Beyrouth Homenetmen Beyrouth
2017-2018 Homenetmen Beyrouth Riyadi Club Beyrouth
2018-2019 Riyadi Club Beyrouth Beyrouth Club

Bilan par clubModifier

Club Titres
Riyadi Club Beyrouth 13
Club Sagesse 6
Homenetmen Beyrouth 1
Champville SC 1

RéférencesModifier

Lien externeModifier